C237  Source de Vie - http://www.sourcedevie.com


© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée


mis le 18/12/2001


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.



La fin des temps est là !

Tous les signes annoncés dans la Bible sont présents ou accomplis.



(message n°4)

 

Ce message fait partie d'une série de 4 messages (références C234 à C237). Il est le dernier de la série.

Suite du message C236 :

 

Je vous rappelle que nous étudions les signes, dans la Bible, qui nous montrent que nous sommes dans la fin des temps, donc tout près du retour du Seigneur.

 

Le trente-septième signe se trouve dans Jean, au chapitre 12, et au verset 48, où Jésus dit :  « Celui qui me rejette, et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge, la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour » ." La parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour." Jésus parle là du dernier jour, et le dernier jour, c'est celui du jugement.

 

Dans la première épître de Pierre au chapitre 4 et au verset 17, ce verset permet aussi de comprendre pourquoi je classe ce signe dans les signes des derniers temps. L'apôtre Pierre parle dans un contexte aussi de fin des temps puisqu'il parle de l'apparition de Christ dans la gloire, des souffrances que nous devons éprouver en tant que chrétiens. Je dis souvent à mes frères et soeurs : "Ne vous étonnez pas de la fournaise qui est là pour nous éprouver". Nous ne devons pas souffrir parce que nous sommes des malfaiteurs ou que nous faisons mal les choses, c'est une mauvaise souffrance, celle-ci, mais la souffrance dont nous ne serons jamais privés, c'est la souffrance de la fournaise permise par Dieu pour épurer l'or. Il dit au verset 16 : « Si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte et plutôt qu'il glorifie Dieu à cause de ce nom . Car c'est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or si c'est par nous qu'il commence, quelle sera la fin de ceux qui n'obéissent pas à l'Evangile de Dieu ? »

 

Nous savons que lorsque le temps de la patience de Dieu sera fini, ceux qui n'obéissent pas à l'Evangile de Dieu vont subir un terrible jugement qui sera à ce moment-là sans miséricorde, sans pitié. Dans la Parole du Seigneur nous voyons les jugements de Dieu dans l'Ancien Testament comme dans l'Apocalypse. Nous voyons que ses jugements sont sans miséricorde, hommes, femmes, enfants, vieillards, bébés, tous passaient par le jugement. Dans l'Ancien Testament Israël a été jugé à deux reprises notamment, d'une manière terrible. Lorsque le roi Nébucadnetsar a détruit le temple, détruit la ville, tué un million de personnes, emporté les autres en captivité, les Juifs pouvaient se dire : "Mais où est notre Dieu ?" Des siècles plus tard les Romains sont venus, ont refait la même chose, ils ont détruit le temple, détruit la ville, tué je ne sais combien de centaines de milliers de personnes et emporté les autres dans la captivité. Dans la Bible, il est bien marqué que ce n'était pas dû à des caprices d'armées étrangères qui venaient par leur propre volonté, c'était Dieu qui était en train de juger son peuple.

 

Si Dieu a jugé ainsi son peuple terrestre, Israël, croyez-vous qu'il épargnera son peuple céleste, l'Eglise ? Puisqu'il est même dit dans ce passage, que le jugement va commencer par l'Eglise. Comme les temps de la fin sont des temps de jugement, le temps de la grâce arrive à sa fin. C'est toujours le temps de la grâce, mais les jugements de Dieu vont s'accélérer dans la fin des temps. C'est pourquoi Jésus dit dans l'Evangile de Jean : "Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas ma parole a son juge, la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera aux derniers jours". Donc Dieu est en train de juger son peuple maintenant par sa Parole. La Parole est annoncée, ceux qui l'écoutent et qui la rejettent vont se mettre eux-mêmes sous le jugement de Dieu. Comme le jugement commence par la maison de Dieu, avant le retour du Seigneur le jugement va s'abattre de plus en plus sur les chrétiens qui osent s'opposer à la Parole du Seigneur. Que ce soit des responsables, des pasteurs ou des chrétiens de tous niveaux, de tous horizons, les jugements ont déjà commencé à tomber. Et ce sont des jugements terribles. Je ne rentre pas dans des détails, mais regardez dans la Parole de Dieu les jugements que Dieu envoie sur son peuple, regardez les jugements qu'il annonce à Israël dans Deutéronome 28 et vous aurez une idée des jugements qui sont en train de s'abattre sur le peuple du Seigneur qui rejette la Parole de Dieu.

 

Nous sommes dans des temps d'apostasie, des temps où la Parole du Seigneur est transformée, changée, on ajoute, on retranche. Les vrais chrétiens veulent toujours la Parole du Seigneur mais ceux qui se disent chrétiens dans la terre entière, ce milliard d'hommes et de femmes qui se disent chrétiens ne veut plus de la pure Parole du Seigneur. Ils rejettent ouvertement la Parole du Seigneur et entrent eux-mêmes volontairement sous les jugements de Dieu qui vont s'abattre et qui commencent à s'abattre. Et c'est la Parole de Dieu qui va les juger, comme a dit Jésus. Tout ce que Dieu a annoncé dans sa Parole va s'abattre sur ceux qui la rejettent. En rejetant la Parole, ils rejettent Jésus et en rejetant Jésus, ils rejettent le Père qui l'a envoyé. Il y a un temps de patience qui est encore le temps que nous vivons, mais c'est un temps où le jugement de Dieu commence à s'abattre parce qu'Il commence par Sa maison. C'est donc un avertissement pour nous chrétiens. Attention, chrétiens ! Ce n'est pas parce que Dieu tarde par compassion dans ses jugements, ce n'est parce qu'il attend quelquefois longtemps, qu'il n'a pas vu, ni entendu. Il ne laissera rien échapper, ni personne. Personne n'échappera, vous entendez, personne ! De même que les jugements sont tombés quand Noé a été dans l'arche, personne n'a échappé. Le seul moyen d'échapper, c'est de crier au Seigneur d'avoir compassion de nous par Jésus-Christ, son Fils et d'être à l'abri dans l'arche qui est Jésus.

 

Quand nous sommes en Jésus, et que nous marchons avec un coeur honnête et bon dans les voies du Seigneur, même si nous avons encore de nombreux défauts, des choses à corriger, si nous avons un coeur honnête et bon, nous allons recevoir l'enseignement du Seigneur et nous allons accepter qu'il nous change. Il va nous montrer toutes ces choses. Dieu ne veut pas juger ses enfants, cela ne lui fait pas plaisir de juger ses enfants, son peuple. Il va commencer par nous montrer des choses. Si nous avons un coeur honnête et bon, même si nous avons l'oreille ou la nuque un peu dure quelquefois, nous allons entendre et finir par écouter parce que ses brebis vont écouter la voix de Jésus. Ouvrez les yeux et regardez les jugements qui tombent sur l'Église, sur les pasteurs infidèles, sur ceux qui se sont fourvoyés dans des questions d'argent, d'impureté, tout ce que vous voulez, qui n'ont pas gardé la Parole du Seigneur dans leurs coeurs pour la mettre en pratique, vous voyez que les jugements tombent. Ce n'est pas forcément une mort violente, une maladie, un accident, bien que cela puisse prendre cette aspect-là, mais cela peut être aussi que Dieu va endurcir les coeurs et les plonger de plus en plus dans la séduction, dans l'apostasie sans aucune possibilité de retour en arrière, parce que c'est fini. Dieu a prévenu, les coeurs n'ont pas voulu accepter, alors Dieu dit : "Tu n'as pas voulu accepter, alors je vais endurcir ton coeur pour que tu tombes dans le trou".

 

C'est très dur ce que Dieu dit à Esaïe le prophète, lorsque celui-ci voit Jésus dans sa gloire et que le Seigneur dit : "Qui enverrai-je ?" Esaïe dit : "Me voici, envoie-moi". La réponse du Seigneur est terrible, je vais vous la lire dans Esaïe, au chapitre 6, et au verset 8. C'était des temps de jugements aussi qui étaient annoncés. Esaïe voit Jésus, et le Seigneur lui dit au verset 8 : « Qui enverrai-je et qui marchera pour nous ? Je répondis : Me voici, envoie-moi. Il dit alors : Va, et dis à ce peuple » (ce peuple, c'était le peuple de Dieu qui ne marchait pas dans l'obéissance et qui allait être jugé). Dieu lui dit : « Va et dis à ce peuple : Vous entendrez et vous ne comprendrez pas, vous verrez et vous ne saisirez pas. Rends insensible le coeur de ce peuple, endurcis ses oreilles, bouche-lui les yeux pour qu'il ne voie pas de ses yeux, qu'il n'entende pas de ses oreilles, ne comprenne pas de son coeur, ne se convertisse pas et ne soit pas guéri » . Quel ministère il avait ! C'est un ministère de jugement. Quand Dieu appelle Jérémie, le jeune Jérémie pour lui dire : "Va annoncer ma Parole", il lui dit : "Je te donne un ministère de prophète, tu vas arracher, détruire, abattre avant de planter et de bâtir, démolir, arracher, abattre".

 

Regardez encore un exemple, avant les grands jugements finaux de la fin de l'Apocalypse, la bataille d'Armaguédon, avec ses millions ou milliards de morts. A ce moment-là, Dieu envoie deux témoins, et ces deux témoins vont encore une fois prêcher l'Évangile et vont exercer de terribles jugements de la part de Dieu sur la terre entière, pour qu'elle se repente, mais elle ne se repent pas. Ils vont faire descendre le feu du Ciel, ils vont détruire je ne sais combien d'hommes par le jugement de Dieu dont ils sont les instruments. Et lorsqu'ils seront mis à mort par la Bête, par l'Antichrist, le monde entier se réjouira parce qu'il aura été tourmenté pendant trois ans et demi par ces deux témoins. Et ces deux témoins ressuscitent sous les yeux du monde entier, là, à Jérusalem. Devant les caméras de la télévision internationale, ils vont ressusciter, monter au Ciel et à ce moment-là va commencer la bataille d'Armaguédon, un grand tremblement de terre, etc.. Des jugements !!!

 

Bien aimés, si nous sommes bien dans les temps où Dieu commence à juger sa maison, comme il l'a annoncé, nous avons intérêt à marcher droit devant le Seigneur ! Non pas que nous devions marcher avec la peur dans le coeur constamment du matin au soir : notre Père est un Dieu de miséricorde et d'amour, il ne prend pas plaisir à juger ses enfants. Mais il va certainement juger ceux qui ont la nuque raide, qui ne veulent rien entendre de ses avertissements d'amour pour leur demander de marcher par l'Esprit et par la foi. Et Dieu qui n'est pas un Dieu légaliste ne va nous assommer de commandements de ne pas faire ceci ou cela, il veut que nous soyons remplis de son Esprit et de sa vie pour marcher par l'Esprit et dans sa vie. Alors craignons le Seigneur et ses jugements. Faisons du Seigneur notre refuge. Il le dit dans le Psaume 91 : « Que mille tombent à ton côté et que dix mille tombent à ta droite, tu ne seras pas atteint » si tu places dans le Seigneur ta confiance. Si tu marches avec lui de tout ton coeur, tu verras les jugements tomber à gauche, à droite, quelquefois tout près ; mais tu ne seras pas atteint par les jugements du Seigneur si tu marches avec lui en sachant que le retour de Dieu est proche et que tu fais partie de cette Epouse qui se prépare et qui sera prête quand Jésus reviendra.

 

Le trente-huitième signe. Dans Jacques au chapitre 5, je lis à partir du verset 1:« A vous maintenant, riches, pleurez et gémissez à cause des malheurs qui viendront sur vous » . Rappelez-vous ce que Jésus dit à la dernière église de Laodicée : « Je connais tes oeuvres,... parce que que tu dis  : Je suis riche, il ne me manque rien » . Là, il parle des richesses matérielles, mais il s'adresse aussi à ceux qui disent : "Je suis riche", qui sont plongés dans leur aveuglement spirituel et qui ne voient pas qu'ils sont « misérables, pauvres, aveugles et nus » devant Dieu. Ici, il parle aux riches en finance : « Pleurez et gémissez à cause des malheurs qui viendront sur vous, vos richesses sont pourries et vos vêtements sont rongés par les teignes » . Ce n'est pas le moment, dans les temps de la fin, d'accumuler des richesses et de les faire dormir. Si vous êtes riches, si vous avez de l'argent et des richesses, faites-les fructifier pour Dieu, vous vous en porterez beaucoup mieux et les autres aussi.

 

Il y a dans l'église de Dieu beaucoup trop de pauvres (je parle d'ici, de la France) qui n'ont quelquefois rien à manger (je ne parle pas du Kosovo, je parle de nos villes) alors que dans la même église il y a un multimillionnaire qui est à côté et qui ne s'en rend même pas compte. Pendant un temps j'étais dans une grande église, j'ai eu la grande surprise de faire un peu plus connaissance avec une dame âgée qui était dans notre église et qui extérieurement n'avait apparemment besoin de rien. Un jour je suis allé la voir et j'ai pu discuter un peu avec elle. Elle a fini par m'avouer un peu honteuse, qu'elle n'avait rien pour vivre et qu'elle était obligée d'aller faire les poubelles. Cela se passait dans une des grandes villes de chez nous, ce n'était pas loin d'ici. Or dans cette église de 300 ou 400 personnes, personne n'avait eu de discernement ou de communion personnelle avec cette soeur pour comprendre son problème et lui apporter un soulagement.

 

L'apôtre Jacques parle à des riches qui gardent leurs richesses pour eux. Au verset 3: « Votre or et votre argent sont rouillés; et leur rouille s'élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours ! » . Nous sommes dans les derniers jours. Vous ne remarquez pas que nous sommes dans une époque où il y a de plus en plus de milliardaires et de plus en plus de SDF (personnes sans domicile fixe) et de malheureux, misérables ? Toutes les études officielles du monde le montrent : l'écart entre les plus riches et les plus pauvres augmente constamment. Que ce soit au niveau des pays, comme les pays occidentaux qui sont hyper-riches en général et les pays du Tiers-monde où les autres, qui sont de plus en plus pauvres, endettés jusqu'au cou, n'ayant quelquefois qu'un bol de riz à manger pour la journée, et encore ! Et nous, nous croulons d'abondance en tant que nation. Et dans le même pays, vous avez de plus en plus de très riches et de très pauvres. On appelle cela la fracture sociale. Il dit : « Dans les derniers jours vous avez amassé des trésors sans fin » . Nous sommes dans cette époque, c'est la seule de toutes les époques précédentes où vous avez au niveau mondial de plus en plus de riches qui ont "amassé des trésors sans fin" et à côté des pauvres qui n'ont à peine que le salaire de leur journée. Il dit : « Voici le salaire des ouvriers, qui ont moissonné vos champs dont vous les avez frustrés, crie et les cris des moissonneurs sont parvenus aux oreilles du Seigneur des armées » . Nous voyons bien que le Seigneur dans sa Parole est prêt à nous combler de ses richesses, pourvu que nous ne les gardions pas pour nous, il faut que cela circule. Regardez dans des pays ruinés comme la Russie ou des milliardaires se font une fortune en quelques semaines ou quelques mois alors qu'à côté vous avez des gens qui n'ont rien du tout, à qui on verse un salaire de 30 euros par mois et qui doivent vivre entièrement avec cela. Il y a toujours eu dans le passé de telles différences, mais c'est à notre époque que cela devient tellement marqué et tellement insolent.

 

Le trente-neuvième signe, dans Daniel 12. Au dernier chapitre du livre de Daniel, le messager céleste qui vient dévoiler tant de choses à Daniel, dit au verset 4 : « Toi Daniel, tiens secrètes ces paroles et scelle le livre » , c'est le livre de Dieu, « scelle-le jusqu'aux temps de la fin. Plusieurs alors le liront et la connaissance augmentera » . Il montre que dans les temps de la fin, la connaissance va augmenter. Là il parle d'une connaissance spirituelle, mais il y aussi sur le plan humain, scientifique, une augmentation de connaissance qui est le signe des temps de la fin. On peut dire : "C'est le progrès, c'est la science, c'est la technique". Mais c'est seulement dans notre époque que vous avez une augmentation si extraordinaire de la science et de la connaissance. Cela n'a jamais existé dans les siècles précédents.

 

Et en même temps il y a une augmentation de la connaissance spirituelle. Il y a une révélation de la Bible de manière spirituelle que le Seigneur veut donner à ses enfants qui marchent fidèlement, qui est quelque chose de réjouissant aussi. Le Seigneur prépare cette Epouse fidèle, il sait qu'elle va être sanctifiée par la Parole et par l'Esprit de vérité. Donc c'est aussi dans ces derniers temps que la révélation spirituelle réelle va être donnée aux enfants du Seigneur, leur connaissance spirituelle de Dieu et de sa Parole va augmenter. Nous ne pouvons pas marcher saintement si nous n'avons pas une révélation personnelle de Dieu et de sa Parole en Esprit et en vérité. La connaissance augmentera.

 

Le quarantième signe. Dans Daniel, au chapitre 2. Dans ce chapitre, le Seigneur s'est servi de Daniel pour interpréter un songe que le roi Nébucadnetsar avait eu. Le Seigneur montre à Daniel quelle est l'interprétation de ce songe. Je lis au verset 31, Daniel parle au roi et lui dit :« O roi, tu regardais et tu voyais une grande statue, cette statue était immense et d'une splendeur extraordinaire, elle était debout devant toi et son aspect était terrible. La tête de cette statue était d'or pur, sa poitrine et ses bras étaient d'argent, son ventre et ses cuisses étaient d'airain, ses jambes de fer, ses pieds en partie de fer et en partie d'argile. Tu regardais lorsqu'une pierre se détacha sans le secours d'aucune main, frappa les pieds de fer et d'argile de la statue et les mit en pièces. Alors le fer, l'argile, l'airain, l'argent et l'or furent brisés ensemble et devinrent comme de la balle qui s'échappe d'une aire en été; et le vent les emporta, et nulle trace ne fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne et remplit toute la terre. »

 

Et il donne ensuite l'explication. Il montre que ces cinq parties de la statue correspondent à cinq empires, Nébucadnetsar étant le premier empire, la tête d'or, jusqu'aux orteils des pieds, qui représentent le cinquième empire. Il montre qu'au temps du dernier empire, une pierre descendra de la montagne, c'est Jésus, qui détruira cette statue qui représente l'ensemble du système du monde idolâtre qui a été mis en place par les hommes. Il la détruira et remplira toute la terre de la gloire de l'Eternel dans le millénium qui vient. Nous pouvons reconstituer exactement quels étaient ces royaumes, par leur description. Le premier, la tête, c'était Babylone, la tête d'or. Ensuite le deuxième, c'était l'empire des Mèdes et Perses, et nous savons qu'il a remplacé l'empire de Babylone lorsque celui-ci s'est écroulé; ensuite il y a eu l'empire grec d'Alexandre.

 

Donc la tête en or c'était Nebucadnetsar, c'était l'empire babylonien. La poitrine et les bras d'argent c'était l'empire médo-perse. Ensuite le ventre et les cuisses d'airain, c'était l'empire grec d'Alexandre. Les jambes de fer, c'était l'empire romain qui a suivi et qui a rempli toute la terre. Ensuite les pieds, les dix doigts de pieds, mélange de fer et d'argile, représentent le dernier empire romain qui se reconstitue en ce moment même sous nos yeux, c'est-à-dire l'union européenne, le marché commun, le traité de Rome. Le livre de Daniel et l'Apocalypse nous parlent de ce dernier empire, l'empire romain présenté comme les dix rois qui représentent les dix orteils du dernier royaume. De ce dernier royaume sortira l'Antichrist. Et Jésus, le Christ, viendra à ce moment-là. Jésus, la pierre vivante descendue de la montagne, détruira ce royaume-là et l'anéantira, pour remplir la terre de la présence de Dieu. Donc de ces cinq empires, quatre sont passés et un est le dernier empire de la fin des temps, qui est celui dont nous voyons la reconstitution sous nos yeux, l'empire romain nouveau. Appelez cela l'OTAN ou autre, mais enfin vous avez dans ce qui se passe actuellement avec l'OTAN, une image de ce que sera le grand empire mondial de l'Antichist, dont la puissance sera basée en Europe puisque l'empire romain, c'est l'empire qui a son siège à Rome. Cet empire-là aura son siège à Rome puisqu'il sera en association avec l'église apostate qui a son siège à Rome. Il se constitue sous nos yeux en tant que dernier empire romain en train d'être constitué.

 

Au verset 43, il dit : « Tu as vu le fer mêlé avec l'argile parce qu'ils se mêleront par des alliances humaines mais ils ne seront point unis l'un à l'autre » . Nous le voyons aujourd'hui sous nos yeux. Regardez l'alliance de l'OTAN des dix neuf pays, ils n'arrivent pas à se mettre d'accord sur ce qu'il faut faire ou ne pas faire, etc.. « Ils ne seront point unis l'un à l'autre de même que le fer ne s'allie pas avec l'argile. Dans le temps de ces rois ... » , ces dix derniers rois représentent les dix chefs mondiaux qui vont régner et donner le royaume à l'Antichrist, « Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit », c'est le royaume de Dieu dont Jésus est le Chef. « Et qui ne passera pas sous la domination d'un autre peuple, il brisera et anéantira tous les royaumes » .

 

Donc pour que la pierre, Jésus et son royaume, vienne détruire cet assemblage des dix rois qui sont représentés par les orteils, il faut que les temps arrivent où ce royaume se reconstitue. Et nous sommes dans ces temps-là. D'ailleurs dans Daniel 7, un peu plus loin, il voit en songe un certain nombre d'animaux qui sortent, qui se présentent devant lui et il dit au verset 3 : « Quatre grands animaux sortirent de la mer, différents l'un de l'autre; le premier était semblable à un lion et avait des ailes d'aigle. Je regardai jusqu'au moment où ses ailes furent arrachées, il fut enlevé de terre et mis debout sur ses pieds comme un homme et un coeur d'homme lui fut donné. Et voici un second animal était semblable à un ours et se tenait sur un côté, il avait trois côtes dans la gueule entre les dents et on lui disait : Lève-toi, mange beaucoup de chair. Après cela je regardai et voici un autre, (donc un troisième) semblable à un léopard, avait sur le dos quatre ailes d'un oiseau; cet animal avait quatre têtes et la domination lui fût donnée. Après cela je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort » . Ces quatre animaux représentent les quatre empires dont je viens de vous parler : l'empire babylonien, l'empire médo-perse, l'empire grec et puis l'empire romain, terrible, qui mangeait et brisait tout. Il foulait aux pieds ce qui restait, il était différent de tous les animaux précédents et avait dix cornes. Donc cet empire romain, qui a commencé par les Romains, qui s'est détruit et qui reprend vie maintenant à la fin des temps va être constitué de dix chefs. Les dix orteils sont devenus dix cornes : « Je considérais les cornes, et voici une autre petite corne sortit du milieu d'elles, et trois de ces premières cornes furent arrachées devant elle; et voici elle avait des yeux comme des yeux d'homme et une bouche qui parlait avec arrogance » . Cette petite corne, c'est l'Antichrist, le président ou l'empereur ou le roi de la terre qui va régner sur la terre avant le retour de Jésus. Nous sommes dans l'époque où ces choses se passent sous nos yeux. Nous voyons ensuite le jugement final et l'Ancien des jours qui s'assied, etc... Au verset 14, la domination est donnée à Jésus sur la terre entière.

 

Je n'ai pas le temps de m'attarder sur ce nouvel empire romain qui est en train de se constituer sous nous yeux, mais il a commencé avec le Traité de Rome qui a créé le Marché Commun. C'est curieux que cela ait été signé à Rome. Ensuite il va se constituer une alliance d'abord économique puis ensuite politique, qui est en train de se faire maintenant sous nos yeux. De cette alliance politique-là va sortir une confédération européenne d'États avec dix chefs dont l'un deviendra l'Antichrist. Nous y sommes en ce moment, nous y sommes en plein. Le nouvel ordre mondial se met en place.

 

Le quarante et unième signe est dans Zacharie 12. Zacharie, l'un des petits prophètes, tellement important en ce qui concerne les événements de la fin. Zacharie et Daniel sont un peu comme l'Apocalypse de l'Ancien Testament. Dans Zacharie 12, c'est un contexte de fin des temps, tous ces chapitres de la fin de Zacharie parlent des événements de la fin. Au chapitre 12 et au verset 2, le Seigneur dit : « Voici je ferai de Jérusalem une coupe d'étourdissement pour tous les peuples d'alentour, et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem. En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples » . Quand Dieu dit "tous les peuples", cela veut dire tous les peuples de la terre, pas seulement ceux qui sont autour de Jérusalem, mais tous les peuples de la terre entière. Or dans les temps historiques passés, Jérusalem n'a jamais été une pierre pesante pour tous les peuples du monde, cela été une pierre pesante pour quelques pays qui l'entouraient. « En ce jour-là, (dans les temps de la fin), je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples » , il dit bien au verset 3 : « Toutes les nations de la terre s'assembleront contre elle, en ce jour-là, dit l'Éternel » . Donc nous sommes en train de vivre ceci : Israël devient de plus en plus isolé. Quand nous étions en Israël, j'ai demandé à un policier : "Mais qui sont vos amis ?", il m'a dit : "Actuellement, ce ne sont que les États-Unis, et encore ils sont en train de s'écarter. Ils se rapprochent des Palestiniens, ils sont en train de taper de plus en plus sur les doigts à Israël, d'essayer de faire pression pour qu'Israël se soumette aux recommandations internationales, etc.."

 

Dernièrement, au cours d'une résolution votée à l'ONU, pour conseiller ou forcer Israël à s'engager dans des discussions un peu plus sérieuses avec les Palestiniens, tout le vote de toutes les nations de la terre comprenant l'ONU s'est fait contre Israël, sauf les États-Unis et la Micronésie (c'est un minuscule pays de l'Océanie). Donc il n'y avait que deux pays dans toutes les nations du monde qui ont voté pour Israël, alors que toutes les nations ont voté contre. Nous ne sommes pas loin du temps où Israël sera complètement isolé, et nous voyons les États-Unis s'écarter de plus en plus d'Israël. S'il n'y avait pas les 5 millions de Juifs qui pèsent lourd dans la balance des votes aux États-Unis, et dans l'économie par leur argent, s'il n'y avait pas les 5 millions de Juifs, je suis sûr que les États-Unis seraient encore bien plus loin dans l'abandon d'Israël. Il y a aussi le vote des chrétiens et le vote des Juifs, mais les États-Unis sont en train de s'écarter d'Israël. Nous sommes donc dans le temps où Jérusalem devient une pierre pesante pour tous les peuples. Nous y sommes ! Et nous voyons dans les chapitres qui suivent qu'il s'agit bien du retour du Seigneur qui est annoncé là puisqu'au chapitre 14, il dit au verset 2 : « Voici le jour de l'Éternel arrive, je rassemblerai toutes les nations pour qu'elles attaquent Jérusalem » . Il répète donc ce que nous venons de lire au chapitre 12, « la ville sera prise, les maisons seront pillées, les femmes violées, la moitié de la ville ira en captivité, mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. L'Eternel paraîtra et il combattra ces nations (c'est la bataille d'Armaguédon) comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des Oliviers, qui est vis-à vis de Jérusalem, du côté de l'Orient; la montagne se fendra par le milieu, à l'orient et à l'occident et il se formera une très grande vallée » . C'est au moment où Jésus, l'Éternel va poser les pieds sur le mont des Oliviers que la bataille s'arrête et que Jésus commence à régner sur la terre, sur ce qu'il en reste.

 

Nous sommes donc dans les temps où Jérusalem devient une pierre pesante pour toutes les nations et nous devons suivre avec attention tout ce qui se passe à Jérusalem et en Israël. Les signes les plus puissants vont s'accomplir là. Si aujourd'hui, l'épine dans le côté des nations, c'est ce problème israélo-palestinien, c'est un problème qui empoisonne la terre entière. Les Palestiniens veulent leur état et ils veulent Jérusalem pour capitale. Les Juifs ne veulent pas, il faudra les forcer ou alors il faudra les séduire. L'Antichrist va peut-être y arriver. Il est dit qu'il va conclure un traité avec Israël, peut-être les séduire pour trouver une solution qui arrange tout le monde, mais c'est à cause de ce problème-là que Jérusalem devient une pierre pesante pour toutes les nations. Ce n'est pas seulement le problème de l'existence d'Israël, c'est le problème du statut de Jérusalem. Jérusalem, les Juifs ne veulent pas la lâcher et les Arabes la veulent comme capitale. C'est apparemment un problème insoluble. Il faut que ce soit ou l'Éternel qui donne la solution (la voilà la sienne : quand Jésus reviendra) ou alors un peu avant le retour de Jésus, l'Antichrist qui va arriver avec une fausse solution.

 

Vous savez que le Pape va aller en l'an 2000 en pèlerinage en Israël, après avoir honteusement rétabli les indulgences qui avaient été supprimées au Moyen-Age. Il est en train de rétablir les indulgences pour dire : vos péchés seront pardonnés, vous aurez des indulgences spéciales, des grâces spéciales si vous allez en pèlerinage en l'an 2000 en Israël et à Jérusalem. Et le Pape souhaite y aller le premier. Il espère bien y aller pour sceller une alliance particulière avec ce cher pays. Nous sommes vraiment dans les temps de la fin, les temps où Jérusalem est une pierre pesante pour toutes les nations. Je reviens à cette question des indulgences, c'est vraiment quelque chose de fantastique, de voir que ce qui avait été l'un des points de protestation de la Réforme de Luther revient. A cette époque, on vendait des années de moins de purgatoire, tous ceux qui voulaient avoir cinq ans de moins au purgatoire, devaient payer 1000 Francs ou 2000 Francs. De pauvres gens "se sont fait plumer" comme cela parce qu'on leur vendait des indulgences. Maintenant on leur dit : si vous allez en pèlerinage à Jérusalem, vous allez recevoir des grâces spéciales, vous allez avoir des indulgences particulières du Seigneur, les péchés vous seront enlevés, etc... Tout cela parce qu'ils vont aller en pèlerinage à Rome ou à Jérusalem. C'est-à-dire que l'on rétablit les indulgences sous les yeux de tous les protestants qui sont en train de tomber dans la besace du catholicisme sans rien dire. Ils pensaient que eux allaient réformer le catholicisme, mais ce sont eux qui sont en train de se faire manger, absorber complètement par le Catholicisme romain. On y est !

 

Le quarante-deuxième signe est dans 2 Pierre 3, au verset 8 où le Seigneur parle des derniers jours. Au verset 3 : « Dans les derniers jours il y aura des moqueurs » . Au verset 8, il dit :  « Il est une chose bien-aimés que vous ne devez pas ignorer, c'est que devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse comme quelques-uns le croient, mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse mais voulant que tous arrivent à la repentance. Le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. » Là dans ce contexte de fin des temps, il dit que mille ans sont comme un jour et un jour comme mille ans. Ce n'est pas gratuit si le Seigneur a permis que ce soit mentionné ici. Parce que si mille ans sont comme un jour pour le Seigneur, si nous regardons la chronologie biblique, nous voyons que nous sommes au sixième jour depuis la création d'Adam, en comptant mille ans. Donc depuis Adam jusqu'à la naissance d'Abraham, nous pouvons reconstituer exactement le nombre d'années par la chronologie biblique, il en a 2008. 2008 ans depuis la création d'Adam jusqu'à la naissance d'Abraham. Depuis la naissance d'Abraham jusqu'à la naissance de Jésus, il y a 1992 ans. Vous faites le total des deux dates : 2008 et 1992, cela fait 4000 tout rond. Donc de la création d'Adam jusqu'à la naissance de Jésus, vous avez 4000 ans. De la naissance de Jésus à aujourd'hui, vous avez 2000 ans. Cela fait 6000 ans depuis la création d'Adam jusqu'aujourd'hui. 6000 ans correspondent à six jours divins. Dans l'enseignement de la Bible , il est montré que depuis la création de l'homme jusqu'à la fin du règne du Seigneur dans la terre actuelle, où l'homme a été créé, il doit s'écouler une semaine divine, c'est à dire 6 jours de travail et un jour qui est le grand sabbat de 1000 ans qui correspond au millénium du règne de Jésus sur la terre.

 

Nous venons donc de passer 6 jours de 1000 ans. Nous sommes dans les dernières secondes du sixième jour de 1000 ans et nous allons entrer dans le septième jour, qui est le jour du sabbat, le jour du repos, qui va durer 1000 ans, ( le règne de Jésus sur la terre) et qui va se terminer par une destruction de toutes choses. La terre actuelle va disparaître, le ciel actuel va disparaître, tout sera recréé à neuf, Dieu va recréer de nouveaux cieux, une nouvelle terre, il va faire descendre la Jérusalem céleste sur cette nouvelle terre et nous y habiterons pour toujours avec lui. Vous voyez que les 1000 ans du Millénium ne sont pas encore la fin de cette vieille terre. Les 1000 ans vont représenter quelque chose de merveilleux sur la terre, c'est-à-dire que ce sera le règne de la justice. Les quelques pécheurs qui vont rester devront se cacher pour pratiquer leur péché alors qu'aujourd'hui ce sont les quelques fidèles, (je ne dis pas qui se cachent pour pratiquer la justice), qui sont là, isolés dans leur petit coin, ce sera exactement l'inverse. Toute la terre sera remplie de la gloire de l'Éternel, mais ce ne sera pas encore aussi glorieux que la Jérusalem céleste qui viendra ensuite. Et ceci constitue un autre signe. Je l'ai mis dans les derniers parce que cela nous montre que nous allons bientôt entrer dans le grand sabbat de Dieu. Les 6000 ans sont terminés ou presque et nous sommes vraiment dans les toutes dernières secondes de la fin des temps qui ont commencé par la venue du Seigneur Jésus.

 

Le quarante-troisième signe. Dans 1 Thessaloniciens 5, au verset premier : « Pour ce qui est des temps et des moments, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous en écrive. Car vous savez vous-mêmes parfaitement que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront (le voilà le quarante-troisième signe) : Paix et sûreté ! (ou paix et sécurité !) Alors une ruine soudaine les surprendra comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte et ils n'échapperont point ». Ensuite suivent des conseils pratiques pour la marche dans les derniers temps.« Quand ils diront », en ce moment les hommes n'arrêtent pas de faire des conférences pour la paix, la dernière c'est à Rambouillet, en ce moment-même où je vous parle (avril 1999), tous les chefs de l'OTAN, les plus grands chefs du monde sont réunis à Washington, ils sont en train de voir comment assurer la sécurité et la paix pour leur nouvel ordre mondial. Ils disent : nous voulons mettre en avant une solution politique parce que nous ne sommes pas pour la guerre, nous voulons la paix, il faut l'obtenir. Nous allons mettre en place un système où la paix et la sécurité vont régner, non pas par les moyens spirituels du Seigneur mais par la force, s'il le faut, par un moyen de contrôle humain de toute la terre qui est en train de se mettre en place sous nos yeux. Vous croyez que ce n'est pas caractéristique de voir qu'une organisation comme l'OTAN qui était une organisation militaire, faite uniquement pour la défense des pays signataires a osé pour la première fois attaquer un pays, la Yougoslavie pour un problème interne à ce pays et non pas pour un problème d'attaque d'un autre pays ? C'est comme si l'Amérique était venue bombarder la France au temps de la guerre d'Algérie en disant : la France est en train de commettre des crimes contre l'humanité en Algérie et nous allons la forcer à amener la paix dans ce pays par des moyens militaires. Je ne fais pas de politique, mais c'est pour vous montrer que les hommes cherchent par tous les moyens à mettre en place la paix et la sécurité. Le mot-clé, c'est :  "Sécurité dans la paix"ou "Paix dans la sécurité". Les négociations entre Israéliens et Palestiniens, c'est ce qui est au centre, les problèmes de sécurité et de paix. Partout les hommes cherchent à mettre en place un moyen d'assurer la paix et la sécurité, par la force, par des moyens militaires, par un système humain qui va tout contrôler. « Et quand les hommes diront paix et sûreté, une ruine soudaine va les surprendre ». Nous y sommes, la ruine soudaine va tomber d'un coup. Et personne ne s'en doutera. Mais nous, nous ne sommes pas de ceux qui dorment pour nous laisser surprendre, nous sommes de ceux qui avons été avertis par le Seigneur, nous avons l'oreille ouverte et nous sommes prêts à partir quand la trompette va sonner.

 

Donc en conclusion, puisque je suis dans 1 Thessaloniciens, je vais vous lire un verset ou deux, de la suite. Toute la suite du chapitre 5, du verset 4 au verset 24, nous montre quelle attitude nous devons avoir dans ces temps de ténèbres. Il dit au verset 6 : « Ne dormons donc pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres ». Jésus a dit à ses disciples en leur donnant des conseils pratiques pour la fin des temps : « Veillez et priez », « Veillez et priez en tout temps ». Veillez, cela veut dire : ayez les yeux ouverts sur ce qui se passe et sur Dieu. Priez, cela veut dire restez constamment en communion avec Dieu pour avoir la force de passer au travers de ce qui va venir. Ce n'est pas le moment de marcher dans la chair, ce n'est pas le moment de faire des bêtises spirituelles, ce n'est pas le moment de se laisser aller à être indulgent envers soi-même en disant :  "Bon ça va, j'ai affaire à un Dieu de miséricorde, je peux me donner un peu de bon temps". Ce n'est pas cela du tout ! Au contraire, veillons, prions, soyons sur nos gardes, restons en communion avec le Seigneur parce que les temps sont là.

 

Je lirai dans Marc 13, au verset 33. Jésus vient de dire : « Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul ». Et il ajoute au verset 33 :  « Prenez garde, veillez et priez car vous ne savez quand ce temps viendra », vous ne savez quand le jour et l'heure seront là. Donc il dit : "Prenez garde, veillez et priez". Faisons ce que Jésus nous demande de faire. Prenons garde, cela veut dire : faisons attention où nous mettons nos pieds, faisons attention à ce que nous écoutons, qui nous fréquentons, faisons attention aux choses que nous laissons entrer dans notre coeur. Cela ne veut pas dire que nous allons nous mettre dans un coin de la montagne ou dans un monastère pour nous y enterrer, ce n'est pas cela du tout ! Il faut garder le coeur attaché au Seigneur et à sa Parole. Veillez et priez, prenez garde, veillez et priez.

Si tu prends garde et que tu veilles seulement, tu ne passeras pas. Si tu prends garde, que tu veilles et que tu pries, tu passeras. Si tu pries seulement, que tu ne veilles pas et que tu ne prends pas garde, tu ne passeras pas. Il faut que les trois soient là. Prenez garde, cela veut dire ayez toujours le discernement que Dieu veut vous donner. Prendre garde à moi-même, prendre garde aux autres, le Seigneur est là et il nous dit par son Esprit : "Prends garde à gauche, prends garde à droite, prends garde devant. Fais attention." Le Seigneur est là pour nous ouvrir les yeux. C'est lui qui va le faire en nous, si nous sommes attachés à lui.

 

Dans Luc 21, toujours dans un même contexte, je lis à partir du verset 34. Jésus dit : « Prenez garde à vous-même de peur que vos coeurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire ». Vous voyez comment des coeurs peuvent s'appesantir par une chose aussi triviale que les excès du manger et du boire et par les soucis de la vie. Si tu manges trop, si tu bois trop, si tu laisses les soucis de la vie t'envahir, ton coeur s'appesantit, tu n'es plus dans la foi. C'est ce qui a été dit tout à l'heure à propos de la crainte, les soucis, c'est une arme entre les mains de l'ennemi qui voudrait que je m'inquiète pour tout, parce que si je m'inquiète, c'est que j'ai quitté Jésus des yeux et je ne suis pas dans la foi. Si je m'inquiète du Seigneur et de sa Parole en moi, c'est bon, mais si je m'inquiète de quoi je vais vivre aujourd'hui, de quoi je vais manger demain, de quoi je vais me vêtir, pour ma retraite, pour les salaires qui diminuent, et les prix qui augmentent, si je laisse les soucis de la vie envahir mon coeur, il va s'appesantir et un coeur lourd ne va pas monter. Il faut être léger pour monter, spirituellement.

 

Donc, faisons bien attention, bien-aimés, diminuons nos rations alimentaires ! Mais c'est important, je le dis sérieusement ! Jésus le dit. Il ne dit pas : " Soyez super-spirituels", il dit : « Que vos coeurs ne s'appesantissent pas » . Il aurait pu dire que vos corps ne s'appesantissent pas. Mais là, il montre qu'il y a une relation étroite entre les excès de manger et de boire, et la situation du coeur. Cela appesantit le coeur, cela l'alourdit et les soucis aussi. On se charge de tas de soucis, on devient tellement lourd qu'on ne montera pas quand la dernière trompette va sonner. C'est pour cela qu'il dit : « Veillez donc et priez en tout temps ». Tu peux me dire : "Ah oui mais c'est dur cela, Jésus ne se rend pas compte de ce qu'il dit : veillez et priez en tout temps. Cela veut dire quoi "en tout temps" ? Cela veut dire : en tout temps, à chaque moment de la journée, tu entends ? Tu te lèves, tu penses à Jésus. Tu te rases, tu penses à Jésus. Tu te laves les dents, tu es en communion avec Jésus. Tu prépares ton repas, tu es communion avec Jésus. Tu fais ton ménage, tu vas au bureau, au travail, tu penses à Jésus. Tu es tout le temps en communion avec Jésus, et jamais tu ne quittes Jésus et sa Parole des yeux. On t'insulte, tu penses à Jésus. On te fait une injustice, tu penses à Jésus. Tu dis : "Seigneur, on t'en a fait de bien pire que cela. Tu me rends participant de tes souffrances, quelle grâce !" J'entends encore des chrétiens se plaindre parce qu'on les traite injustement. Et pourtant je vous l'ai répété cent fois : quand on te traite injustement, réjouis-toi, dis : merci Seigneur, j'ai été jugé digne d'être traité injustement, c'est cela qui m'attend. Je dois encore secouer mes chers frères et soeurs avec amour pour leur dire : tu ne comprends pas que l'on t'a fait une grâce ? Ecoute bien : si on te traite injustement, si tu as l'impression que l'on te traite injustement (quelquefois ce n'est pas injustement ! ), si tu as l'impression que l'on te traite injustement, je dis : la première chose à faire, tu te mets devant Dieu en disant : "Quelle est la part de vérité dans ce qui vient de m'être dit ? Montre-moi Seigneur". Et puis honnêtement, s'il n'y aucune part de vérité, alors tu dis : "C'est la grâce de Dieu qui me touche de plein fouet. Seigneur, honnêtement je n'ai rien fait de mal, tu le montres, je suis quand même injustement traité". Jésus dit : considère cela comme une grâce de Dieu, tu es en train de grandir spirituellement. Et Jésus sait maintenant que tu peux passer au travers d'une injustice sans te plaindre. Le signe d'un chrétien qui est encore enfant et charnel, c'est un chrétien qui se plaint quand on le traite injustement. Quand tu as commencé à grandir et à apprendre le message de la Croix, tu te réjouis d'être injustement traité, tu te réjouis dans le fond de ton coeur, réellement. Pas, parce qu'il faut se réjouir tout en grinçant des dents, mais dans le fond de ton coeur, tu te réjouis.

 

Dans la fin des temps, nous allons être vraiment injustement traités, persécutés, maltraités, y compris par ceux qui nous sont les plus proches. C'est toujours par ceux-là qu'arrivent les plus grands problèmes. Vous l'avez remarqué, ce n'est pas ceux qui sont loin qui nous causent le plus de problèmes, mais ceux qui nous sont proches. Il faut que nous soyons capables d'être comme Jésus, tellement en communion avec lui que nous pourrons nous réjouir quand cela nous arrivera. Mais vraiment ! Et là l'Epouse est sans ride, ni tâche, ni rien de semblable parce que le message de la Croix est bien passé, la chair a été crucifiée à la Croix avec ses passions et ses mauvais désirs, c'est fait, on l'a reçu par la foi et on marche par l'Esprit du Seigneur, on est prêt.

 

Et je lirai pour terminer dans Matthieu 24, toujours dans les paroles du Seigneur Jésus. Cette communion personnelle avec Jésus est irremplaçable. "Seigneur, qu'est-ce que tu en penses, toi, montre-moi dans ta Parole ou par ton Esprit, tu vas me parler". Matthieu 24, au verset 42 : « Veillez donc puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison ». Nous sommes dans des temps où le voleur va essayer de percer la maison, nous sommes dans la nuit, veillons pour ne pas laisser le voleur percer la maison. Le voleur, c'est le diable. Le diable vient avec ses séductions et ses mensonges, veillons. Il dit : « C'est pourquoi, vous aussi tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas ». Il peut faire nuit noire autour, restons la lampe allumée, la lampe de la Parole, la lampe du Seigneur, pour être les yeux bien ouverts à attendre le Seigneur.

 

Un peu plus haut, il dit au verset 33 : « De même quand vous verrez toutes ces choses », ces quarante trois signes dont je viens de parler. Si je peux résumer ces signes, d'une part je dirai que tous les signes qui concernent la fin des temps sont négatifs. Je ne parle pas des tous premiers signes comme par exemple : « Jésus nous a parlé dans les derniers temps » ou bien  : « l'Esprit Saint était répandu sous toute chair dans les derniers temps », tout cela s'est déjà produit il y a 2000 ans et a continué pendant ces 2000 ans. Mais tous les signes qui concernent la fin des temps que nous vivons, sont négatifs sauf un, c'est-à-dire : « La bonne nouvelle sera prêchée dans la terre entière ».

 

La préparation de l'Epouse n'est pas un signe de la fin. Ceux qui sont morts il y a 1000 ou 2000 ans et qui auraient été prêts si Jésus était venu à ce moment là font partie de l'Epouse, qui s'était préparée à ce moment là. La véritable Epouse a toujours été prête. Dans tous les temps et tous les siècles, les chrétiens fidèles qui ont vraiment marché sans compromis font partie de ceux qui vont ressusciter les premiers. Et tout de suite après, nous serons changés en un clin d'oeil. Ils font partie de ceux qui étaient prêts, il leur a été donné de se préparer et de faire partie de l'Epouse du Seigneur. Ce n'est pas un des signes qui caractérise les derniers temps.

 

Donc, dans l'ensemble des signes, il y en a très peu qui sont vraiment positifs. La quasi totalité des signes montre un tableau plutôt noir et négatif. La foi qui diminue, l'amour qui diminue, l'apostasie qui grandit, la préparation du règne de l'Antichrist, les grands jugements finaux, l'ensemble de ces signes dresse un tableau sombre.

 

La seule lumière qui brille au milieu de ce tableau, c'est l'Epouse qui se prépare à la venue de son Seigneur. Jésus dit, au verset 33 : « Quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte ». Et je pense qu'ici le Seigneur pensait à l'accomplissement de tous les signes qu'il nous a montrés et à la période qui verrait le plein accomplissement de tous ces signes dont il a parlé. Et cette époque, c'est la nôtre, c'est la seule époque où tous les signes que je viens de mentionner sont accomplis ou en train de s'accomplir depuis le début ou en train de finir de s'accomplir sous nos yeux. Et comme Jésus a dit : « Quand vous verrez ces choses commencer », il le dit à propos du figuier un peu plus haut, « dès que ces branches deviennent tendres ». « De même quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est à la porte ». Il ajoute : « Je vous le dis en vérité, cette génération se passera pas que tout cela n'arrive, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas ».

 

Alors certains peuvent dire : mais de quelle génération parle t-il ? Puisqu'il dit : « Cette génération ne passera pas que tout cela n'arrive ». Certains l'ont interprété comme faisant mention de la génération du temps de Jésus, puisque Jésus dit : cette génération ne passera pas. Il ne parlait pas de la génération qui l'entourait, il parlait de la génération qui verra l'accomplissement de tous les signes. Donc si on arrive à une génération qui voit l'accomplissement de tous les signes mentionnés, il dit bien : cette génération-là ne passera pas, elle ne se terminera pas. Une génération biblique c'est quarante ans, elle ne se terminera pas avant que le Seigneur ne revienne. Et comme nous sommes la génération qui voit l'accomplissement de tous les derniers signes, nous sommes la génération qui verra le retour du Seigneur et l'enlèvement de l'Église.

 

Je ne peux pas vous donner la date, ni le jour, ni l'heure, mais les signes sont assez nombreux et clairs pour que nous sachions que nous sommes dans les temps et que nous faisons partie de cette génération-là. Moi, cela me réjouit de savoir que j'en fais partie, que quand je me retourne en arrière, je dis : mais Seigneur, 2000 ans de chrétiens se sont écoulés, 2000 ans ! De même que les Juifs, d'année en année, disaient : "l'année prochaine à Jérusalem", quand ils se voyaient, c'était leur salutation, "l'année prochaine, à Jérusalem". Ils ont fini par entrer à Jérusalem. Il y a un jour où nos yeux le verront, et quand nous nous rencontrons, nous devrions dire non pas : "l'année prochaine à Jérusalem" mais : "la minute qui suit, au retour du Seigneur". Cela peut être d'une minute à l'autre : "A bientôt". Quand nous nous quittons le soir, nous devrions dire : "A demain ou à la Jérusalem céleste" ou du moins "au retour du Seigneur qui va venir bientôt". Il va nous prendre, nous enlever à sa rencontre, nous faire éviter ses jugements terribles qui vont venir. Ne crains pas de faire partie de ceux qui vont rester, il est encore temps, si tu n'es pas pleinement prêt, de te préparer. Parce que la préparation, c'est Dieu qui la fait dans ta vie, si tu crois, si tu ne doutes pas. Si tu doutes en disant : "je ne sais pas si je vais faire partie de ceux qui vont être enlevés, je n'ai aucune certitude". Pourquoi dis-tu cela ? Tu dis cela parce que tu vis dans le péché et tu le sais. Evidemment tu ne vas pas monter ! La solution est simple. Tu vas trouver Jésus, tu lui demandes pardon pour tes péchés et tu crois que Jésus te pardonne, tu arrêtes de pratiquer ces péchés. Mais si tu dis cela parce que tu n'as pas d'assurance, tu es dans la crainte ou le doute, tu vas auprès du Seigneur et tu lui dis : "Seigneur, je veux partir avec toi quand la trompette va sonner, je veux que tu me remplisses de ta foi parce que je veux faire partie de ceux qui vont partir. Remplis-moi de foi, remplis-moi de la connaissance de ta Parole, remplis-moi de tout ce qu'il me faut pour pouvoir partir". Tu vas recevoir la foi pour être enlevé et Jésus va finir son travail en toi jusqu'au moment où il viendra te prendre.

 

"Merci Seigneur, Oh merci Père pour cette assurance que tu donnes. Continue à nous fortifier. Je te bénis parce que tu as dit que tu viendrais nous prendre. Tu nous as préparé une place. En attendant ta venue Seigneur, sers-toi de nous tous, continue ton travail dans nos coeurs, sers-toi de nous dans ces derniers temps pour annoncer encore ta Parole, pour attirer des âmes à Jésus, pour préparer ton Eglise, sers-toi de nous avec puissance et remplis-nous de ton Esprit, constamment. Aide-nous à garder constamment les yeux sur toi, et béni sois-tu pour cette oeuvre merveilleuse que tu accomplis. Père, au nom de Jésus je te bénis. Amen".

 

Ce texte est le dernier message de cette série de 4 messages.