C236  Source de Vie - http://www.sourcedevie.com


© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée


mis le 18/12/2001


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.



La fin des temps est là !

Tous les signes annoncés dans la Bible sont présents ou accomplis.



(message n°3)

 

Ce message fait partie d'une série de 4 messages (références C234 à C237). Il est le troisième de la série.

 

Suite du message C235 :

 

Pour ceux qui n'étaient pas là la dernière fois, je résume. Nous avions commencé à étudier les signes de la fin des temps, et nous étions en train de voir que tous les signes qui sont donnés dans la Parole du Seigneur, du début du livre de la Genèse à l'Apocalypse, parlent de la fin des temps et notamment de cette période que nous vivons maintenant, qui est proche du retour du Seigneur.

 

Alors j'ai recensé 43 signes. Vous voyez que le Seigneur ne nous a pas laissés sans avertissements. Quand nous examinons ces 43 signes, nous nous apercevons qu'ils sont tous accomplis, ou en train de s'accomplir. Donc nous sommes vraiment dans la période qui précède le retour du Seigneur, l'enlèvement des chrétiens, les tribulations. L'avertissement du Seigneur c'est : "Soyez prêts". Quand la trompette sonnera que tous puissent partir, c'est le vœu du Seigneur. Malheureusement, tous ceux qui se disent chrétiens ne partiront pas, soit parce que leur conversion n'est pas réelle, soit parce qu'ils vivent dans le péché. Ils ne sont pas prêts, ils sont dans la tiédeur comme l'église de Laodicée. Le Seigneur frappe à la porte du cœur pour dire : "Réveille-toi, il est temps, je viens bientôt".

 

Nous avions vu 26 signes, et nous allons voir le vingt-septième, dans 2 Timothée 3 au verset 1. C'est à la fois réjouissant de savoir que le Seigneur vient bientôt, que nous faisons partie de la génération qui verra son retour, et c'est aussi attristant de voir que l'église, (je parle de l'église visible de Jésus, de celle qui constitue tous ceux qui se disent chrétiens), l'église dans l'ensemble, ne se prépare pas sérieusement à ce retour. J'espère que vous faites partie de ceux qui sont prêts.

 

Dans 2 Timothée 3, je vous lirai au verset 1. Paul parle à Timothée en disant : « Sache que dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles » . Il y a toujours eu des temps difficiles, les derniers jours ont commencé, nous l'avons vu, dès la venue du Seigneur à la Pentecôte. Déjà Pierre parlait des derniers jours où l'Esprit était répandu sur toute chair. Cela veut dire que dans les derniers "derniers jours", les temps deviendront de plus en plus difficiles. Si les temps ont été difficiles jusqu'à présent, la difficulté va grandir.

 

Nous voyons la description de ceux qui vivent dans les derniers jours : « Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, emportés, coléreux, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force » . Ce qui fait la force de la piété c'est la sainteté, donc c'est la présence de l'Esprit Saint dans nos vies, c'est la présence de Dieu dans nos vies, la présence réelle et non apparente seulement. Il faut que la présence de Dieu dans nos vies fasse sentir à ceux qui nous entourent que nous sommes différents, que nous avons en nous un Dieu vivant, un Dieu qui est vivant, un Dieu qui est saint.

 

Il veut nous remplir de sa présence et quand nous voyons cette description, nous pouvons voir non seulement notre génération autour de nous manifester de plus en plus ces signes, mais nous pouvons voir aussi, dans bien des hommes, bien des églises, ces mêmes choses pénétrer plus ou moins subtilement dans l'église et au milieu des chrétiens. Quand on voit par exemple : « Aimant le plaisir plus que Dieu » , beaucoup de chrétiens cherchent surtout à se faire du bien quand ils se réunissent, quand ils vont dans les réunions. C'est sûr qu'il est bon de se faire du bien, mais si on y va uniquement pour se faire du bien, c'est une motivation qui est égoïste. Le Seigneur nous demande, non pas de nous faire du bien, mais de chercher la vérité, de vivre dans la vérité, et en vivant dans la vérité, le Seigneur nous fait du bien. Si je cherche mon plaisir personnel, enfin mon plaisir au sens spirituel, si je vais dans une réunion rechercher quelque chose avant tout, ce n'est pas ce que désire Dieu.

 

Je vous l'ai souvent dit, j'entends des chrétiens dire : "Ah ! J'ai été dans cette réunion, je n'ai rien reçu". Je leur dis : "Mais qu'est-ce que tu as apporté ?" Si tu as apporté quelque chose, si tu t'es préparé avant et si tu as dit :"Je vais aller dans cette réunion pour y apporter la présence du Seigneur", à ce moment-là tous vont être bénis, pas seulement celui qui prêche ou les autres qui ont quelques responsabilités, mais tous les autres, si nous apportons la présence du Seigneur. Tu peux être assis à ta place sans bouger, si tu es rempli de la présence du Seigneur, toute l'atmosphère spirituelle de la pièce va être changée par ta présence. Et si nous tous, nous sommes dans cette situation, vous imaginez le bien que nous allons nous faire mutuellement, parce que Jésus va se manifester au travers de nous et va nous faire du bien. C'est sûr que nous pouvons aussi recevoir des choses, mais pour recevoir quelque chose, il faut que quelqu'un apporte ; il y a la présence du Seigneur et le Seigneur aime bien se servir de ses enfants, c'est pour cela qu'il nous donne des dons, c'est pour que nous les mettions à la disposition des autres. Si nous servons les autres, nous serons aussi servis, parce que les autres vont nous servir. (Quand ce n'est pas toujours les mêmes qui servent !) Quand nous tous, nous sommes animés de cet esprit-là, nous sommes membres de l'église pour recevoir de Jésus tout ce qu'il va nous donner, pour le donner aux autres, alors là c'est formidable car on reçoit beaucoup. Surtout gardons le canal de communication avec le Seigneur toujours ouvert à la communion spirituelle avec lui. Parce que si nous sommes chargés d'une certaine réserve de bénédictions célestes, que nous sommes les seuls, et que les autres pompent, nous allons vite être vidés si nous ne nous renouvelons pas en permanence dans la présence de Dieu. Si au contraire, notre communion avec Jésus est toujours intense et forte, nous pourrons apporter, car Jésus a dit :  « De ton sein sortiront des fleuves d'eau vive » . Ce n'est pas une petite source, des fleuves d'eau vive. Je dis : "Seigneur permets qu'il y aît dans mon cœur des fleuves d'eau vive qui viennent de toi, de ton trône, qui me remplissent et qui vont vers mes frères, mes sœurs et ceux qui en ont besoin dans le monde".

 

Alors où en est ta source ? Est-ce que c'est un petit ruisseau qui a besoin d'être renouvelé dans le Seigneur ? Parce que le Seigneur n'éteint pas le lumignon qui fume. Il veut renouveler, renouveler la provision d'huile pour que tu sois en bénédiction autour de toi.

 

Donc tout ce qui peut résumer les caractéristiques des hommes de notre temps, c'est l'égoïsme, c'est le désir de satisfaire les désirs personnels. Il ne faut pas qu'il en soit ainsi dans l'église. C'est exactement l'inverse, il faut que nous recevions du Seigneur tout et que nous le donnions aux autres. Donc je ne vais pas insister sur les détails, il faudrait faire une étude sur chaque terme, mais vous voyez la description de ce qui se passe. Regardez, ouvrez les yeux, regardez ce qui se passe autour de vous, regardez, écoutez les nouvelles et voyez si ces caractéristiques-là ne grandissent pas dans le monde qui nous entoure. Eloigne-toi de ces hommes-là ! Eloigne-les de toi si tu peux; si tu ne peux pas, éloigne-toi d'eux.

 

Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs ! Ne fréquentons pas des hommes et des femmes qui se disent chrétiens et qui ne manifestent pas dans leur vie le fruit du Saint-Esprit. Il faut être indulgent, parce qu'il y a des jeunes convertis, il y a des gens qui viennent de connaître le Seigneur, qui n'en savent pas encore beaucoup, qui ont besoin de se sanctifier. Mais quelqu'un qui se dit chrétien, qui manifeste tous les fruits de la chair ou les œuvres de la chair, et dans lequel on ne voit pas le fruit de l'Esprit grandir, il faut être prudent dans les contacts que l'on peut avoir avec cette personne. Eloignons-nous de ceux qui manifestent ces choses-là et qui se disent chrétiens.

Comment peut-on se dire chrétien et manifester toutes ces choses-là ? Et pourtant ! ...

 

Quand tu te retournes sur ton passé proche, est-ce que tu vois du progrès, est-ce que tu as grandi dans le Seigneur, est-ce que par rapport aux 6 mois passés, tu peux constater que le Seigneur t'a fait grandir en lui ? Cela t'encourage à aller plus loin. Si tu stagnes, si tu régresses, s'il n'y a aucun progrès spirituel, arrête-toi devant le Seigneur et pose-lui la question : "Seigneur je te demande de me montrer ce qui se passe dans ma vie. Pourquoi est-ce que je n'avance pas dans ta connaissance, dans la sainteté, dans la sanctification dans la connaissance de ta Parole ? Est-ce que je suis en train de m'endormir ?" Quand tu te retournes sur ton passé proche, quelle conclusion en tires-tu ? Est-ce que tu avances sur le chemin étroit, resserré, ou es-tu en train de prendre la grande avenue large qui descend ?

 

Le vingt-huitième signe. Dans 1 Timothée 4, au verset 1 : « Mais l'Esprit dit expressément que dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi » . Je m'arrête déjà là. Dans les derniers temps quelques-uns abandonneront la foi. Quand la Bible dit quelques-uns, cela ne veut pas dire un ou deux, cela veut dire un certain nombre. Quand je vois l'ensemble des descriptions qui concerne la fin des temps, j'aurai plutôt tendance à penser que ces "quelques-uns" sont nombreux. Nous verrons d'autres passages qui le montrent. Beaucoup abandonneront la foi, regardez ce que Jésus dit lui-même dans Luc 18 au verset 8 : « Mais quand le fils de l'homme viendra trouvera-t-il la foi sur la terre ? » C'est très fort comme phrase. Jésus ne veut pas parler de la fausse foi qu'on peut voir dans beaucoup d'endroits, mais de la vraie foi de Dieu, celle que Dieu donne, celle qui sauve, celle qui change les vies, celle qui apporte la guérison, celle qui apporte la manifestation des promesses de Dieu. Jésus va-t-il la trouver ? Si Jésus pose la question, c'est qu'il n'est pas du tout certain de trouver la foi sur la terre quand il va revenir. Il la trouvera parce qu'il y a un reste fidèle, mais quand le Seigneur dit : « Trouvera-t-il la foi sur la terre » , cela montre que nous rentrons dans des temps où la foi véritable sera rare.

 

Prenons une promesse du Seigneur par la foi, et il y en a beaucoup de promesses du Seigneur dans Sa Parole ! Elles sont toutes destinées pour que nous les prenions par la foi. Si nous prenons une des promesses du Seigneur par la foi, elle doit s'accomplir dans notre vie parce que la foi produit toujours l'œuvre correspondante. Quand quelqu'un me dit : "Moi j'ai eu la foi mais ce n'est pas arrivé car Dieu est souverain et Il a fait comme Il a voulu. Pourtant j'avais la foi mais ce n'est pas arrivé". Je dis : "Non tu te trompes, tu n'avais pas la foi c'est impossible, tu l'as eue un instant comme Pierre qui a marché sur l'eau et puis tu as douté, tu as coulé "! Si tu as la foi pour une promesse du Seigneur, si tu restes ferme dans cette foi, elle doit s'accomplir dans ta vie car Jésus a dit : tu le verras s'accomplir. Si tu crois sans douter tu le verras s'accomplir. Si tu commences à croire et si ce que tu vois, ce que tu sens, ce que tu entends commence à te faire douter, si la crainte entre, si la peur, la crainte, le doute entrent, alors tu coules. La seule chose à faire dans cette situation, c'est crier à Jésus : "Seigneur je coule, secours-moi "! Et Jésus vient, il te prend la main, il te relève c'est-à-dire il te remet dans une position de foi. Mais tu as ta part à faire, Jésus ne va pas te mettre dans une situation de foi si tu doutes. Si tu crois qu'il est capable de le faire, il va le faire. Pierre est rentré avec Jésus dans la barque en marchant sur l'eau, après avoir coulé. Le Seigneur l'a relevé et Pierre a retrouvé la foi.

 

Donc quand Jésus dit : « Trouverai-je la foi sur la terre? » , il pense aussi à son Eglise, puisque la seule qui va garder la foi c'est son Epouse qui se prépare à sa venue, qui se sanctifie, qui garde sa Parole. Jésus peut regarder une mer d'incrédulité sur la terre, mais il va repérer son Epouse fidèle qui gardera la foi. Elle ne sera peut-être pas très nombreuse, lui seul le sait. Je ne peux pas vous dire quel est le pourcentage de ceux qui disent être chrétiens ou avoir la foi et qui font vraiment partie de l'Eglise fidèle de Jésus, Dieu les connaît, mais je sais que ceux-là vont garder la foi. Si quelques-uns perdent la foi, cela veut dire qu'ils l'avaient et qu'ils la perdent. On a la foi quand on garde la Parole du Seigneur. Quand on perd la foi c'est que l'on s'écarte de la Parole du Seigneur, donc de Jésus lui-même. Cela veut dire qu'un certain nombre de chrétiens, après avoir regardé à Jésus et à sa Parole, vont perdre la foi. Ils vont se détourner de Jésus et de sa Parole pour se tourner vers des fables, des contes, des traditions humaines.

 

Le vingt-neuvième signe. Dans 1 Timothée 4, nous voyons que beaucoup ne vont pas rester dans cet abandon simple de la foi, ils vont aussi s'attacher à des esprits séducteurs, à des doctrines de démons. Il y a l'abandon de la foi qui est une chose et puis il y a quelque chose qui est encore plus terrible, c'est le fait de s'attacher à des esprits séducteurs, des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs. « Quelques uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier... » Vous voyez l'importance de l'enseignement de la Parole du Seigneur. Les faux docteurs vont enseigner un autre évangile, ils vont annoncer un autre Jésus, ils vont répandre un autre esprit. Paul secoue les Corinthiens et leur dit : « Mais vous l'acceptez fort bien  » ! Beaucoup de chrétiens peuvent aujourd'hui l'accepter fort bien. Après avoir entendu la Parole prêchée par Paul au début, les Corinthiens commençaient à écouter une autre parole. Et l'apôtre est obligé de les secouer en disant : attention vous êtes en train de vous détourner de la vérité.

 

C'est ce qui se passe aujourd'hui : le fait d'abandonner la foi s'accompagne d'un attachement à des esprits séducteurs de démons, qui sont là pour insuffler de fausses doctrines, des doctrines de démons, c'est-à-dire des mensonges. Satan est le père du mensonge, il ne travaille que par le mensonge, et il essaye d'infiltrer ses mensonges dans l'Eglise par des faux prophètes, par des faux docteurs qui sont à son service plus ou moins consciemment. Et nous, brebis du Seigneur, nous sommes responsables de ce que nous entendons. Si tu entends une fausse doctrine, tu es responsable de l'éliminer de ton cœur, donc de connaître la Parole de Dieu pour discerner si ce que tu as entendu vient vraiment du Seigneur. Tu ne dois pas te reposer entièrement sur l'enseignement que tu reçois. Il faut que dans ta connaissance personnelle de la Parole de Dieu et dans ta communion avec Jésus, tu puisses discerner si ce que tu entends vient vraiment du Seigneur ou pas, et ne pas accepter les yeux fermés tout ce que tu entends. 

 

« Par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés » , etc. C'était deux doctrines particulières qui étaient prêchées là, mais il y en a bien d'autres, et la liste n'est pas limitative. En tout cas ce qui compte, c'est de voir que le mensonge dans les derniers temps va grandir par l'intervention de faux docteurs qui vont insuffler des doctrines de démons.

 

Je ne vais pas faire une liste de toutes les fausses doctrines qui circulent en ce moment dans le monde (on en a parlé dans d'autres occasions ). Il y a des fausses doctrines, des choses qui sont plus ou moins profondément détournées de la vérité. Mais nous, nous avons un Evangile qui est pur, qui est simple, nous avons le Saint-Esprit que Dieu nous a donné pour qu'il nous enseigne toutes choses. Si nous avons un cœur attaché au Seigneur, si nous méditons sa Parole dans un esprit de prière attaché à la vérité, le Saint-Esprit va nous enseigner toutes choses, et nous allons être gardés par Jésus de la séduction qui vient dans le monde entier.

 

Le trentième signe. Dans 2 Pierre 3, au verset 3. Je commence à lire au verset 1 : « Voici déjà biens-aimés la deuxième lettre que je vous écris. Dans l'une et dans l'autre je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence » . Donc une saine intelligence peut être assoupie ou endormie, et les avertissements de la Parole du Seigneur sont destinés à éveiller notre saine intelligence. Nous pouvons avoir une saine intelligence mais qui dort. Il faut qu'elle soit éveillée, pas seulement saine, mais éveillée. Donc tous les sens en alerte, toutes les antennes sorties, nos antennes spirituelles.

 

« Afin que vous vous souveniez des choses annoncées d'avance par les saints prophètes et du commandement du Seigneur et Sauveur enseigné par les apôtres, sachant avant tout que, dans les derniers jours il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leur propre convoitise et disant : où est la promesse de son avènement ? Car depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création » . Et la suite nous montre le sort qui est réservé à notre terre qui doit passer par le feu et être entièrement brûlée avec tout ce qu'elle contient. La dissolution de toutes choses ne va se faire qu'à la fin des mille ans de règne de Jésus. Il y a d'abord l'enlèvement, la tribulation, le retour du Seigneur et les mille ans de règne. A la fin de ces mille ans, la terre entière sera consumée par le feu. Le Seigneur va créer un nouveau ciel, une nouvelle terre sur laquelle il fera descendre la Jérusalem céleste. Pierre les avertit de tout cela. Ce retour du Seigneur qui va commencer par enlever son Eglise pour lui éviter les tourments de la grande tribulation est précédé aussi des moqueurs qui disent : mais cela fait deux mille ans que vous parlez du retour du Seigneur ! Déjà du temps de Paul on en parlait ! Mais s'ils avaient pris le soin de regarder tous les signes qui annonçaient les temps de la fin, ils auraient bien vu que tous n'étaient pas accomplis et devaient être accomplis.

 

Nous sommes dans la période où les signes sont tous accomplis ou s'accomplissent là sous nos yeux ! Nous pouvons voir les moqueurs aussi. Combien de fois des gens m'ont dit, avec un sourire moqueur : "Tu nous parles du retour du Seigneur, tu nous parles de l'enlèvement. Mais enfin cela fait deux mille ans qu'on en parle ! Et qui te dit que ton Seigneur ne va pas revenir encore dans mille ans ou dans deux mille ans ?" « Ils veulent ignorer »  !

 

Le Saint-Esprit est en train de travailler dans la terre entière pour réveiller les gens, réveiller l'Eglise, parler aux cœurs. Ce n'est pas seulement notre voix d'avertissement qui compte, c'est aussi le travail du Saint-Esprit dans les cœurs qui vient confirmer ce que tu es en train de donner comme avertissement. Et c'est cela qui est grave, parce que les moqueurs résistent au Saint-Esprit. Ils ne veulent pas écouter, non seulement ce que tu dis, mais ce que le Saint-Esprit voudrait leur montrer, que nous sommes dans les derniers temps. Nous sommes dans les temps qui accompagnent et précèdent les grands jugements de Dieu.

 

Ces jugements commencent par son peuple. Le verset 9 nous donne un encouragement : « Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques uns le croient ; mais il use de patience envers nous ne voulant pas qu'aucun périsse mais que tous parviennent à la repentance » . C'est cela la miséricorde du Seigneur ! Même dans les derniers temps, jusqu'au dernier moment, son Esprit va travailler pour amener les hommes à la repentance et leur dire : le temps des jugements vient, mais tu peux encore entrer, la porte est ouverte, Dieu n'a pas encore fermé.

 

Le trente et unième signe. Dans Apocalypse 3. Vous vous rappelez au début de l'Apocalypse, Jésus parle aux sept églises. Ces sept églises sont à la fois une description de l'Eglise de Jésus-Christ aujourd'hui avec ses églises fidèles, ses églises apostates, ses églises tièdes, et c'est en même temps une description chronologique de la vie de l'Eglise dans les temps passés depuis la venue du Seigneur jusqu'à son retour.

 

Au début du chapitre 4, il est écrit : « Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j'avais entendue, comme le son d'une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici ! » . Ceci est une représentation prophétique de l'enlèvement de l'Eglise fidèle représentée par Jean. Le ciel s'ouvre, une trompette retentit et une voix dit : Monte ici ! C'est exactement ce qui va se passer le jour de l'enlèvement. La dernière trompette va retentir et la voix du Seigneur va nous dire : Monte ici ! La puissance du Seigneur va faire monter ceux qui sont prêts.

 

Mais juste avant, il y a la Parole de Jésus aux sept églises. La situation de la dernière église à laquelle il s'adresse, Laodicée, concerne aussi l'état de la majorité de l'Eglise dans les derniers temps qui précèdent l'enlèvement. Que dit-il à Laodicée ? Au verset 15 du chapitre 3 : « Je connais tes œuvres, je sais que tu n'es ni froid ni bouillant » . Voilà la caractéristique de l'Eglise dans les derniers temps. Je ne parle pas de l'Eglise fidèle, du troupeau des fidèles, mais je parle de l'Eglise visible de Jésus. Savez-vous que dans le monde entier un milliard de personnes se disent chrétiennes en comptant les catholiques, les orthodoxes, les protestants, etc. Sur ce milliard de chrétiens, certains sont chrétiens de naissance et de père en fils. Ce n'est pas cela être chrétien ! Mais ils se disent chrétiens ! Si un musulman les interroge, ils diront : "Toi, tu es musulman et moi je suis chrétien"! Mais quel est le nombre de ceux qui sont vraiment nés de nouveau, baptisés d'eau, baptisés du Saint-Esprit, qui forment l'Epouse du Seigneur Jésus ? Dieu seul le connaît. Quand il regarde tous ceux qui se disent chrétiens, même dans les églises évangéliques en général, qu'elle soit charismatiques ou pas, le Seigneur pourrait dire aujourd'hui à la plupart de ces églises : « Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant, puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant je te vomirai de ma bouche » .

 

Est-ce que c'est une parole que le Seigneur réserve à celle qu'il va enlever, est-ce qu'il peut vomir de sa bouche celle qu'il va enlever ? Ce n'est pas possible. Il va enlever seulement celle qu'il n'aura pas vomi de sa bouche, cela paraît tellement clair ! Dans sa compassion le Seigneur dit au verset 19 : « Je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, (un zèle spirituel et non un zèle pour les œuvres), et repens-toi » .

 

Le verset 20 nous montre que nous sommes vraiment dans les temps de la fin, quand Jésus dit : « Voici je me tiens à la porte » . On utilise souvent ce verset pour l'évangélisation en disant : tu vois, Jésus se tient à la porte de ton cœur, ouvre et ton cœur va être changé. Mais là Jésus parle à son Eglise, il parle à l'église de Laodicée ; Il parle à une église qui avait mis Jésus à la porte. C'était sans doute une grande et belle église qui disait : "Je suis riche, je me suis enrichie, je n'ai besoin de rien". Une riche, belle et grande église qui met Jésus à la porte. Ils avaient des réunions, ils avaient des cultes, ils avaient des réunions de prières et ils ne savaient pas que Jésus était dehors. Jésus dit : « Je me tiens à la porte et je frappe  » .

 

Tu es en train de louer le Seigneur, de faire un culte ou de prier et ton Seigneur tu l'as mis à la porte ? Et pourtant il est là, il veut entrer et il te dit : "Repens-toi parce que « si quelqu'un entend ma voix (dans ce brouhaha,) et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » . C'est ce qui va se passer aux noces de l'Agneau. Bien-aimés quand Jésus nous aura enlevés dans les cieux, nous allons participer avec lui aux noces de l'Agneau. Il boira avec nous le vin nouveau, dont il a été privé depuis le dernier repas.

 

« Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu » . Les vainqueurs vont monter sur le trône du Seigneur. Avez-vous les yeux spirituels ouverts pour voir l'état de l'Eglise aujourd'hui ? Ce n'est pas une critique que je fais, je ne suis pas là en train de montrer du doigt des dénominations ou des groupes, mais je vois ce qui se passe ! Je constate que l'Eglise de Jésus est tiède, elle a besoin de se réveiller, elle dort ! Le propre de celui qui dort c'est qu'il ne se rend pas compte qu'il dort. Quand on dort, on dort; on ne se rend pas compte que l'on dort. Ce sont les autres qui se rendent compte car ils sont réveillés et ils voient que l'on dort. Mais celui qui dort lui, ne le voit pas, il faut le secouer !  « Réveille-toi, toi qui dors et Christ t'éclairera ! » Réveille-toi ! Tu vois, on attend toujours que le Seigneur fasse un réveil, alors que lui nous dit : Réveille-toi, toi qui dors. C'est sûr que le Saint-Esprit nous secoue, il ne veut pas que nous restions dormeurs, en train de dormir jusqu'à sa venue. Jésus est à la porte.

 

Le trente-deuxième signe dans 2 Thessaloniciens 2 au verset 3. Il parle à la fin du verset 2 du jour de Christ. Le jour de Christ, c'est le jour de la venue du Seigneur, celui que personne ne connaît si ce n'est le Père. Le jour et l'heure, le Père seul les connaît. Comme si le jour de Christ était déjà là ... certains enseignaient cette fausse doctrine : « Que personne ne vous séduise d'aucune manière, car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et que l'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu se proclamant lui-même Dieu » . Il dit au verset 6 : « Maintenant vous savez ce qui le retient, (donc cet impie, l'antichrist) afin qu'il ne paraisse qu'en son temps. Car le mystère de l'iniquité agit déjà, il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Alors paraîtra l'impie, que le Seigneur détruira par le souffle de sa bouche » .

 

Vous voyez donc l'ordre des choses. Actuellement cet impie est déjà là aux aguets, il prépare sa manifestation. Je suis certain que l'antichrist est déjà vivant, il est déjà là, quelque part dans le monde, en train de préparer sa venue. La seule chose qui le retient encore c'est la présence de l'Eglise fidèle et du Saint-Esprit. S'il n'y avait pas l'Eglise fidèle et le Saint-Esprit sur terre, il pourrait faire ce qu'il veut, ce serait son heure mais la seule chose qui le retient n'a pas encore disparu. L'apostasie et l'iniquité grandissent, l'apostasie est déjà là, il faut que l'apostasie vienne d'abord. Or l'apostasie c'est le fait de s'écarter de la vérité et du Seigneur pour adopter un autre évangile. Le Seigneur dit que dans les temps qui précèdent le jour de Christ, l'apostasie viendra. Pensez-vous que l'apostasie se soit infiltrée dans l'Eglise de Jésus Christ ? Elle y est en plein ! Et là, je ne parle pas des 99 pour cent de ceux qui se disent chrétiens, qui sont en pleine apostasie, sous la conduite de Rome et de tous ceux qui sont en train de se fédérer dans un faux oecuménisme, une unité qui n'est pas dans la vérité, où ils sont en train de constituer l'église apostate sous nos yeux. Le conseil oecuménique des églises est un conseil apostat. Il regroupe la plupart des églises chrétiennes dans le monde. Malheureusement l'apostasie s'infiltre aussi dans les églises évangéliques exactement comme du temps de Paul quand il parlait aux Galates : "Un autre Jésus, un autre évangile et un autre esprit". L'apostasie consiste à recevoir le mensonge et je suis persuadé pour ma part que la plupart des choses que l'on appelle aujourd'hui "réveil" à gauche ou à droite sont des manifestations de l'apostasie. Je ne dis pas que Dieu est complètement absent, parce que le Seigneur peut très bien se manifester au milieu d'une réunion apostate et parler aux cœurs de certains et les en détourner. La plupart des choses qui se passent aujourd'hui sous couvert d'onction spéciale, d'onction qui vient d'en haut, de réveil à gauche ou à droite, c'est de l'apostasie, notamment cette fausse doctrine qui annonce un grand réveil mondial avant le retour de Jésus. Cela n'a rien à voir avec l'enseignement de la Parole de Dieu .

 

Vous verrez, quand nous aurons fait l'ensemble de ces 43 signes, ils sont tous négatifs, sauf un ou deux. En particulier celui qui dit que la bonne nouvelle du royaume sera annoncée dans la terre entière. Mais il ne dit pas que la majorité des gens va accepter la bonne nouvelle, elle sera annoncée simplement dans la terre entière comme Noé qui prêchait dans les temps qui précédaient le déluge. Tous les autres signes, sans exception, sont négatifs. Cela nous montre un tableau qui noircit, des temps qui deviennent difficiles, l'amour du plus grand nombre qui diminue, la foi qui s'en va, l'apostasie qui grandit, la tiédeur, tout est négatif. Et on ose dire sans s'appuyer sur la Parole de Dieu, qu'avant le retour de Jésus un grand réveil mondial va venir ! Mais sur quoi s'appuie-t-on pour le dire ? Si encore il y avait dans la Parole des passages, des versets qui nous montrent que c'est une prophétie réelle, que dans les temps qui précèdent le retour du Seigneur, la terre entière va être visitée par l'Esprit ! C'est sûr que le Seigneur répand son Esprit sur toute chair parce qu'il veut enlever les hommes de la perdition et il veut leur montrer la vérité. Mais quand le Seigneur a répandu son Esprit sur toute chair, cela veut dire que toute chair va répondre positivement et rester dans la vérité. C'est un appel du Seigneur qui est adressé à la terre entière. Je crois que beaucoup d'âmes vont être sauvées avant le retour de Jésus, mais il ne faut pas confondre le salut des âmes avec le réveil de l'Eglise. Le salut des âmes ce sont les païens qui écoutent l'Evangile et qui se convertissent, alors qu'un réveil mondial c'est l'Eglise toute entière qui serait censée ouvrir les yeux et se réveiller. Cela ne s'accomplira pas.

Dans 2 Thessaloniciens 2, il annonce l'apostasie dans le monde entier. Lorsque l'Eglise sera partie, cette apostasie va se développer d'une manière extraordinaire. Au verset 9, il attire notre attention sur cet avertissement : « L'apparition de cet impie se fera par la puissance de Satan avec toutes sortes de miracles, de signes, de prodiges mensongers » . Donc comme l'apostasie agit déjà avant, méfions-nous des signes, des prodiges et des miracles, demandons au Seigneur le discernement pour qu'il nous montre s'ils sont véritables ou s'ils sont mensongers. Parce que Satan est capable de faire des signes, des prodiges et des miracles, il est capable d'accompagner la fausse onction qui repose sur les faux prophètes par de faux miracles et de faux prodiges. Nous avons besoin de discernement.

 

Dans Matthieu 13, au verset 30, Jésus donne une parabole qui concerne la fin du monde : la parabole du blé et de l'ivraie qui poussent ensemble dans le même champ. Il dit au verset 30 : « Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson et à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d'abord l'ivraie, liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier » . Puis ensuite il leur explique ce que cela signifie. Il dit au verset 37 : « Celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme ; le champ, c'est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l'ivraie, ce sont les fils du malin ; l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable ; la moisson, c'est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. Or, comme on arrache l'ivraie et qu'on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. Le Fils de l'homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité » . Cela veut dire que dans les temps qui précèdent la fin du monde, ou la fin de cette période que nous vivons, le blé et l'ivraie seront tellement mélangés dans le champ du Seigneur, dans l'Eglise, qu'il sera impossible de faire le tri. Il est actuellement impossible de faire le tri dans l'Eglise du Seigneur entre l'ivraie et le bon grain. N'essayez pas de le faire, vous n'y arriverez pas.

 

Je ne veux pas dire qu'il ne faut pas exercer une discipline ecclésiastique, une discipline en disant à ceux qui font le mal dans l'Eglise : "Tu te repens, ou tu pars !" Mais il y a ceux qui essayent de l'intérieur de tout changer, comme certains qui sont dans les églises apostates et disent : "Dieu m'a demandé de rester là pour que je donne témoignage, afin de faire évoluer les choses dans le bon sens et tout changer." Ils n'y arriveront pas, c'est une séduction, c'est impossible de faire comme cela.

 

Ce que nous avons à faire, c'est chercher individuellement la communion avec Dieu, vivre une vie chrétienne authentique, véritable et donner autour de nous un témoignage de lumière et de rayonnement spirituel dans le Seigneur. Il ne faut pas chercher à arracher l'ivraie dans le champ du Seigneur, elle est inextricablement mêlée au bon grain et c'est à la fin des temps que le Seigneur dans la moisson va faire du tri. Il enverra ses anges, il liera les épis, les mettra dans son grenier et les autres au feu.

 

Nous vivons cette période-là, maintenant, dans l'Eglise du Seigneur. Dans toutes les églises l'ivraie pousse étroitement à côté du bon grain. Prenez n'importe quelle église d'une certaine importance, je ne parle pas de petits groupes de maison, mais dans une église d'une certaine importance vous avez un champ de Dieu où l'ivraie et le bon grain sont inextricablement mêlés. C'est-à-dire des hommes et des femmes qui sont vraiment des brebis du Seigneur, mélangées à des hommes et des femmes qui sont fils et filles du malin. Ils sont, comme le dit le Seigneur, imbriqués les uns dans les autres, les racines étroitement mêlés mais ils n'ont pas du tout la même nature. Les fils du Seigneur sont les fils de la lumière, les autres sont des fils des ténèbres et ils ne peuvent pas mélanger leur sève. C'est impossible, même si les racines sont inextricablement mêlées, la sève ne se mélange pas, ce n'est pas la même nature de graine, du tout.

 

Paul dit souvent, notamment aux Corinthiens : « Otez le méchant du milieu de vous » . Tant qu'il est possible de le faire, faisons-le ! Cela implique que les conducteurs spirituels de l'église le fassent puisque c'est à eux que la responsabilité de l'église vient d'abord. Quand il dit : "Otez le méchant", il parle aux anciens et à l'ensemble de l'église. Il leur dit dans 1 Corinthiens 5,1 : « Vous avez au milieu de vous quelqu'un qui a la femme de son père » et il est au milieu de vous, participant à votre vie. Comment donc ? Vous vous enorgueillissez et vous n'avez pas ôté le méchant du milieu de vous ! Vous avez d'abord essayé de l'amener à la repentance, mais s'il refuse, il faut l'ôter du milieu de vous.

 

Il est possible de faire cela tant que l'ensemble de l'église n'est pas complètement contaminée. Quand l'église est contaminée, la Parole du Seigneur est : « Sortez du milieu d'eux mon peuple pour ne pas participer à ses jugements » Dieu dit cela dans Apocalypse à propos de Babylone : le jugement va tomber sur Babylone ! Babylone, c'est l'Eglise apostate et quand il dit : Sortez du milieu d'eux, cela veut dire : Ne participez pas le moins du monde à ce qu'ils font et partez ! Tu ne vas pas arriver à faire le tri toi-même, tu peux par contre te retirer des choses que tu vois pratiquer et qui ne sont pas dans la Parole du Seigneur. Alors comme le Seigneur l'a dit et que nous sommes dans la fin des temps, regardez autour de vous : l'ivraie est étroitement mélangée au bon grain. Partez !

 

Le trente-quatrième signe. Dans Jean 4, au verset 35, Jésus parle à ses disciples et leur dit : « Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson ? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. Celui qui moissonne reçoit un salaire et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble » . Déjà du temps de Jésus la moisson blanchissait, imaginez maintenant dans quel état elle doit être ! Dans Apocalypse 14, au verset 15 (j'associe les deux versets parce que Jésus parle de moisson) : « Un autre ange sortit du temple, criant d'une voix forte à celui qui était assis sur la nuée : Lance ta faucille, et moissonne ; car l'heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre. Et celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fût moissonnée » . Il distingue la moisson de la vendange, il parle de la vigne de la colère de Dieu. La moisson c'est le fait de récolter le bon grain, le blé, alors que la vendange de la colère de Dieu consiste à récolter la vigne qui va être foulée dans la cuve de la colère de Dieu.

 

Nous sommes dans les temps de la fin, donc dans les temps de moisson. La moisson commençait déjà du temps du Seigneur Jésus puisque c'était déjà les derniers temps, mais à mesure que nous approchons des temps de la fin, la moisson continue et se développe. Il faut qu'elle soit terminée quand le Seigneur Jésus va revenir. Il aura engrangé tous ceux qui doivent hériter du salut et qui vont participer à l'enlèvement, ce sera terminé !

 

Cela veut dire que dans les temps de la fin beaucoup d'âmes vont être touchées à salut. Depuis la venue du Seigneur Jésus nous sommes dans la fin des temps. L'annonce de l'Evangile depuis le temps du Seigneur Jésus a touché beaucoup d'âmes qui font partie de la moisson du Seigneur et jusqu'à la fin, la porte du salut et de la grâce sera ouverte. La porte de la moisson sera disponible pour ceux qui veulent hériter du salut. Mais je fais encore une fois la différence entre une moisson qui consiste à récolter du bon grain, c'est-à-dire ceux qui sont nés de nouveau par la prédication de l'Evangile, de la foi en Jésus, et le réveil mondial annoncé par les faux prophètes. Ce n'est pas du tout la même chose. Nous aurons beaucoup de surprises dans les lieux célestes quand nous verrons tous ceux qui y seront. Beaucoup de gens que nous n'avons jamais vus dans les églises, qui ont eu le cœur touché par la prédication de l'Evangile chez eux et qui feront partie de ceux qui ont été moissonnés. Beaucoup de ceux qui font partie des églises ne figureront pas dans ceux qui seront là-haut.

 

Donc c'est un encouragement aussi dans les derniers temps à témoigner autour de nous, même si les gens ne vont pas dans les églises ou s'ils hésitent à y aller ou s'ils s'en vont après quelque temps. Nous sommes encouragés par le Seigneur à répandre sa Parole et à témoigner autour de nous parce que beaucoup d'âmes vont être touchées. Mais ce ne sont pas toujours celles auxquelles nous pensons.

 

Le trente-cinquième signe. Dans 1 Jean chapitre 2, au verset 8, il dit : « Les ténèbres se dissipent et la lumière véritable paraît déjà » . Ensuite dans 1 Jean chapitre 4, au verset 3, il dit : « Tout esprit qui ne confesse pas Jésus-Christ venu en chair n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antichrist dont vous avez appris la venue et qui maintenant est déjà dans le monde » . Il dit au verset 5 : « Eux, ils sont du monde, c'est pourquoi ils parlent d'après le monde, et le monde les écoute. Nous, nous sommes de Dieu, celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas : c'est par là que nous connaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur » . Jean dit que dans le temps où il vivait, l'esprit de l'antichrist était déjà dans le monde. Déjà du temps de Jean, l'esprit de l'antichrist qui n'était pas encore manifesté, était dans le monde, et travaillait pour s'opposer à la Parole du Seigneur. A mesure que l'antichrist se manifeste, c'est-à-dire dans la période que nous vivons maintenant, cet esprit-là va se manifester de plus en plus. Le monde va l'écouter alors que le monde ne nous écoutera pas, (pour la majorité de ceux qui écoutent.)

"Ils parlent d'après le monde et le monde les écoute. Nous, nous sommes de Dieu, celui qui connaît Dieu nous écoute et celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas". Donc dans la moisson des temps de la fin qui est en train de se faire, la Parole de Dieu est annoncée sur la terre entière et la majorité des hommes ne va pas écouter, c'est sûr, mais beaucoup vont écouter parce qu'ils sont de Dieu. Ceux qui n'écoutent pas ne sont pas de Dieu. Ils sont influencés par l'esprit de l'antichrist qui est déjà dans le monde. Dans la fin des temps cet esprit de l'antichrist va se manifester de plus en plus fort. Antichrist ou antéchrist, cela veut dire celui qui est contre Christ, celui qui vient avant Christ. Cet esprit de l'antichrist se manifestera par une opposition directe à Christ, ou à ce qu'il est, ou à la doctrine de Christ. Il va toucher à la doctrine et à l'œuvre de Christ. La plupart des fausses doctrines qui sont mises en avant par l'esprit de l'antichrist sont des doctrines qui vont toucher à la personne et à l'œuvre de Jésus.

 

Combien d'églises chrétiennes ne croient même plus à la divinité de Jésus ! Je ne parle pas de votre église, mais beaucoup d'églises, qui se disent chrétiennes, ne croient plus à la divinité de Christ. J'ai entendu dire que se préparait une nouvelle Bible révisée, une Bible de Jérusalem qui va ouvertement nier la divinité de Jésus Christ. Une Bible qui vient de Rome ! Une Bible de Jérusalem révisée ! C'est l'esprit de l'antichrist. L'esprit de l'antichrist, c'est en fait l'esprit de Judas. Judas était disciple de Jésus, il a été 3 ans à l'école du Seigneur et il s'est opposé à la fin au Seigneur Jésus, pour le vendre et le renier. C'est l'esprit qui va animer toute une partie de l'Eglise de Jésus Christ à la fin des derniers temps, l'esprit de Judas. Si vous regardez de près la vie de Judas, vous voyez qu'en fait ce qui a commencé à le perdre c'est qu'il a laissé le péché dans sa vie. Il est dit qu'il mettait la main dans la bourse. Peut-être qu'au début cela n'a pas été grand-chose : une petite piécette par-ci, une petite piécette par-là, mais son cœur était partagé. Peu à peu il a grandi dans cet esprit de l'antichrist, pour pouvoir à la fin manifester un reniement complet de son Seigneur au point de le vendre pour 30 pièces d'argent. L'amour de l'argent, la racine de tous les maux ! Combien de chrétiens, combien de responsables, combien de pasteurs ont chuté et chutent parce qu'il y a une racine d'amour de l'argent, une racine d'amour du monde dans leur cœur. Ils n'ont pas laissé la Croix faire un travail complet dans leur coeur.

 

Vous voyez que l'esprit de l'antichrist travaille dans la fin des temps et va arriver à toucher tous ceux qui n'auront pas laissé la Croix faire un travail profond dans leur cœur et dont le cœur n'est pas entièrement tourné vers le Seigneur. Les autres onze disciples avaient dans le cœur un amour réel pour le Seigneur et ils voulaient le suivre malgré leurs défauts, leurs problèmes, leurs jalousies et tout ce qui dans leur caractère n'était pas encore à la gloire du Seigneur. Alors que Judas lui, avait un cœur partagé, il avait l'amour du monde, l'amour de l'argent, donc l'idolâtrie était dans son cœur.

 

Nous devons veiller pour ne pas nous laisser prendre par cet esprit de l'antichrist qui va travailler puissamment dans la fin des temps. Nous devons veiller à ce que notre cœur soit tout entier pour le Seigneur, droit devant lui sans aucune racine charnelle, ni amour de l'argent, ni amour du monde, convoitise des yeux, convoitise de la chair, orgueil de la vie. Tout cela doit être amené à la Croix et placé à la mort de la Croix pour que nous puissions avoir l'assurance que quand le Seigneur viendra, il nous prendra. En tous cas cet esprit est à l'œuvre dans la dernière heure.

 

Le trente-sixième signe. Au chapitre 19 de l'Apocalypse et au verset 7, il est dit en parlant toujours de la fin des temps et de la venue du Seigneur : « Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l'Agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur, car le fin lin c'est la justice des saints » . Dans les derniers temps qui préparent le retour du Seigneur, si l'ensemble du monde va dans l'apostasie ou le rejet du Seigneur, si la majorité de l'Eglise visible s'engage dans l'apostasie et le reniement du Seigneur, il y a quand même une Eglise fidèle qui se prépare pour le Seigneur et la marque de cette Eglise c'est la justice de la sainteté.

Il dit au verset 8 : « Il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin éclatant et pur, le fin lin c'est la justice des saints » . La justice de Dieu est donnée seulement par la foi, à cette Epouse fidèle qui se prépare et qui est prête déjà maintenant. Si tu fais partie de l'Epouse, tu es prêt déjà maintenant. Cette Epouse qui s'est préparée pour le retour du Seigneur se revêt de la justice des saints. Elle a la foi, elle a compris l'œuvre de la Croix, elle a compris l'héritage céleste, elle l'a saisi par la foi, elle l'a intégré dans son cœur et elle est prête parce qu'elle a reçu du Seigneur le vêtement blanc, pur, de la justice des saints.

 

Donc dans les derniers temps, si l'ensemble se prostitue, il y a un reste fidèle qui est peu nombreux, (vous voyez dans la Bible que les restes fidèles ont été très peu nombreux). En Israël quand il y avait un reste fidèle, c'était un tout petit pourcentage du peuple qui était fidèle, alors que la grande majorité s'engageait dans l'apostasie et le reniement. Mais il y a un reste fidèle et cette Epouse fidèle, il lui est donné de se préparer et d'être prête.

 

Cela est un signe positif, il faut que nos yeux soient exercés à reconnaître parmi tous les frères et sœurs que nous avons autour de nous, ceux qui font vraiment partie de l'Epouse fidèle. Leur caractéristique : c'est leur amour de la sainteté, leur amour pour Dieu, un Dieu saint et véritable. Ce sont des hommes et des femmes qui ne veulent pas faire de compromis avec la Parole du Seigneur. Quand ils discernent un compromis, ils s'en écartent immédiatement, ils ont un cœur tout entier pour le Seigneur. Cela ne veut pas dire qu'ils sont déjà transformés à tous égards à l'image de Jésus, mais cela veut dire qu'ils sont prêts à recevoir constamment cette transformation, et que, quand Jésus leur montre quelque chose, ils acceptent joyeusement d'obéir en s'inclinant par amour pour le Seigneur. La caractéristique de cette Epouse c'est la fidélité, c'est l'obéissance, c'est un cœur entier pour le Seigneur, c'est un refus du compromis. C'est quelque chose qui la caractérise parce que la nature de Jésus est dans son cœur.

 

Est-ce que tu fais partie de l'Epouse ? Ou est-ce que tu fais partie de la prostituée ? Réponds pour toi-même dans ton cœur, la question s'adresse de la part du Seigneur à chacun de nous et nous devons savoir dans notre cœur sans l'ombre d'une hésitation si nous faisons partie de l'Epouse ou de la prostituée. S'il y a le moindre amour pour le compromis, la moindre crainte des hommes dans le cœur, s'il y a le moindre désir de cacher quelque chose par hypocrisie ou d'avoir l'apparence et non la réalité, nous avons un pied dans la prostituée !

 

Tout le travail du Saint-Esprit consiste à faire la lumière dans notre vie parce que le Seigneur veut nous enlever et nous amener dans sa présence. Il veut nous avoir avec lui pour toujours et il ne peut pas travailler dans nos cœurs si nos cœurs sont partagés. Mais si nos cœurs sont tout entiers pour lui, il achèvera avant de venir son travail dans chacune de nos vies. Il l'achèvera parce qu'il a en face de lui des hommes et des femmes de foi qui tiennent toute sa Parole dans leur cœur. Amen !

 

"C'est vrai Seigneur, la quasi-totalité de ces signes nous montrent que ce sont des temps difficiles, mais dans ces ténèbres tu nous dis que la lumière pointe parce que la lumière ce sont ceux qui sont vraiment tes disciples. Nous sommes la lumière du monde, tu l'as dit, Seigneur. Parce que tu es notre lumière et ma prière c'est que tu travailles avec puissance dans le monde entier pour pouvoir parler au cœur de tes enfants, pour leur montrer dans quels temps nous vivons, pour les aider à se préparer à ta venue. Père je te prie que tu fasses la lumière dans mon cœur, sur toutes les choses que tu veux encore transformer en moi, toutes les choses qui ne sont pas encore à ta gloire, toutes les choses que tu veux changer à l'image de Jésus. Seigneur je désire, je veux que tu fasses ce travail et je te fais confiance parce que tu l'achèveras selon ta promesse. Je te remercie de le faire pour mes frères et pour mes sœurs, pour ceux qui font partie de ton peuple. Donne le discernement à tous, donne-nous ton discernement Seigneur, pour que nous sachions dans quels temps nous vivons, dans les temps qui précèdent le déluge et tiens-nous debout selon ta Parole au nom de Jésus, mon Père. Amen !"

 

La suite de cette série se trouve au début du message C237.