C235 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com

© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée

mis le 9/05/02




Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.




La fin des temps est là !
Tous les signes annoncés dans la Bible sont présents ou accomplis
Message n°2




ous rappelez-vous de quoi nous parlions la semaine dernière ? Des signes ! Ce qu’il faut savoir, c’est que tous ces signes sont accomplis, ou en train de s’accomplir. Jésus a dit : “Quand vous verrez ces choses commencer à se produire, levez vos têtes”. Notre délivrance approche.

La semaine dernière, nous étions arrivés à Mathieu 24, verset 12, juste après l’annonce des faux prophètes qui séduiront beaucoup de gens. Vous savez, quand les gens sont séduits, ils ne sont pas dans la vérité, ils sont séduits dans l’erreur. Or quand on est séduit dans l’erreur, l’erreur s’accompagne toujours d’impureté, de mensonge, de haine, enfin, tout ce qui touche au caractère de Satan. Il est le menteur et le père du mensonge. Donc, plus on s’écarte de la vérité, qui est Jésus, en se rapprochant de la séduction et des menteurs, plus on reçoit des choses qui sont dans la nature de Satan. Alors que plus on s’approche de Jésus, qui est la vérité, plus on reçoit des choses qui sont dans la nature de Jésus. Quand la séduction augmente, l’iniquité augmente aussi, cela va avec. On ne peut pas espérer que la sainteté grandisse quand la séduction augmente. La sainteté grandit dans la vie de ceux qui sont restés fidèles dans la foi.

Le 11e signe. Matthieu, chapitre 24, verset 12  : “Parce que l’iniquité se sera accrue, l’amour du plus grand nombre se refroidira”. C’est un des signes marquants de la fin des temps. Le péché grandit. Si vous avez les yeux ouverts autour de vous, vous le voyez. Le péché grandit. Certains disent: “Oh, cela a toujours été comme ça ! Du temps des Romains, c’était la même chose”. Mais Jésus dit : “L’iniquité grandira”. C’est vrai que le péché a toujours existé. Mais dans la fin des temps, cela prend des proportions telles, que même les enfants de Dieu, deviennent petit à petit presque insensibles au fait que le péché grandit. On se laisse insensibiliser par l’accroissement du péché. Nous avons vu cela quand nous nous promenions dans les rues de Jérusalem, il y a un peu plus d’un an. Je disais à Elke, mon épouse  : “Mais il y a quelque chose de bizarre, ce n’est pas parce que c’est la ville de Dieu, la ville sainte, mais la ville de Jérusalem est presque entièrement privée de panneaux publicitaires. Vous en voyez de temps en temps, de petits panneaux sur des abris-bus ou des petits encarts grands comme une grande feuille de papier mais il n’y a aucun panneau publicitaire. Et je vous assure, cela change l’atmosphère d’une ville ! Quand vous voyez ces panneaux publicitaires qui constamment nous parlent de toutes les choses abominables avec des photos qu’on n'aurait jamais vues, même en France chez nous, il y a vingt ans. On prend de plus en plus de liberté, que ce soit à la radio, à la télévision. Surtout à la télévision ! Et dans tous les médias, dans les journaux, etc..., vous voyez de plus en plus le péché s’étaler sans aucune retenue, et les chrétiens de plus en plus habitués à cela. Il n’y a plus cette révolte qu’on aurait pu avoir il y a vingt ans, la première fois que ces choses ont commencé à se manifester. Mais maintenant, cela se développe à une allure telle, qu’on entre dans la prophétie du Seigneur : “L’iniquité s’accroîtra, et l’amour du plus grand nombre se refroidira”. Quand l’iniquité augmente, l’amour se refroidit, l’amour du plus grand nombre. Il n’y a qu’une catégorie de personnes dans lesquelles l’amour va se réchauffer, c’est l’Eglise fidèle, l’Eglise véritable du Seigneur Jésus. Elle va être de plus en plus réchauffée par l’amour du Seigneur parce qu’elle est de plus en plus proche. Elle se prépare à la venue de Jésus, elle a compris que nous sommes dans les temps de la fin. Elle sait que, par amour pour le Seigneur, il faut toujours rester en communion avec lui. Se préparer, c’est le minimum que Jésus demande à ses enfants. Nous sommes prêts quand nous sommes au Seigneur, nous sommes déjà prêts. Continuons à nous préparer davantage.

Dans l’Eglise aussi, l’amour diminue et l’iniquité grandit. L’Eglise est de plus en plus infiltrée par l’erreur, le mensonge, les séductions. Le péché grandit aussi dans l’Eglise, donc l’amour du plus grand nombre diminue. Cela devient un amour sentimental et sans substance. Ce qui contribue à faire diminuer l’amour dans l’Eglise, c’est que le message de la Croix n’est plus prêché comme il devrait l’être. On parle d’expériences, on parle de sensations, on se réunit pour se faire du bien et recevoir des visitations d’en-haut jusqu’à ce que notre colonne vertébrale soit toute frissonnante et qu’on se retrouve par terre, mais rien de tout cela ne remplace le message de la Croix. C’est le message de la Croix qui nous permet de comprendre l’attitude juste vis-à-vis de la chair. C’est le message de la Croix qui nous permet de comprendre ce que Jésus a fait, et la victoire totale qu’il a remportée sur le malin. Plus le message de la Croix est prêché, plus la foi réelle grandit dans la cruxifixion de la chair et dans la victoire de Jésus. Si le message de la Croix n’est pas prêché dans les églises, la séduction et l’iniquité vont augmenter, puisque la Croix règle le problème de la chair. Si la Croix n’est pas prêchée, la chair a libre possibilité de se développer et de se manifester sous des formes très religieuses, mais ce sera quand même la chair. Et derrière la chair, les esprits séducteurs sont là.. Jésus vient de dire :  “Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé”. J’aurai presque pu mettre cela comme un signe supplémentaire. Dans l’Eglise de Jésus, la persévérance va être la qualité des chrétiens des derniers temps. Ils vont être tellement bombardés, à gauche et à droite, devant l’iniquité qui grandit dans l’Eglise, la séduction, etc, que celui qui va persévérer, les yeux sur Jésus avec la Parole seule du Seigneur dans son coeur, celui-là sera sauvé. Une promesse formidable ! Persévérons,  bien-aimés, persévérons ! Ne nous laissons détourner par rien, ni personne, que ce soit notre femme, notre mari, nos parents, nos enfants. Même s’ils essaient de nous détourner, restons aveugles, sourds et muets, les yeux fixés sur Jésus, les yeux de notre coeur sur sa Parole. Et continuons à avancer sur la route qu’il nous a tracée. “Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé”. Celui qui persévère, c’est celui qui serre les dents et continue à avancer, envers et contre tout. Fais-tu partie de ceux-là ? Il ne faut pas dire : ”Oh j’espère !” Il faut dire : ”Oui Seigneur ! Je veux faire partie de ceux qui vont persévérer jusqu’au bout. Et par ta grâce, j’en ferai partie”, en sachant que nous avons besoin de la grâce du Seigneur pour qu’Il nous maintienne debout.

Maintenant le douzième signe, c’est le verset 14 : “Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations, alors viendra la fin”. On est maintenant dans cette époque. C’est la seule époque de l’histoire de l’humanité où la bonne nouvelle de l’évangile est prêchée dans le monde entier. Par l’écrit, par la radio, par la télévision, par tout ce que vous pouvez avoir comme moyens modernes à la disposition des gens, les cassettes, etc, la bonne nouvelle est prêchée dans le monde entier, jusque dans les coins les plus reculés. Il y a des chrétiens qui disent  : “Oh, mais, j’ai le temps, d’ici que toute la terre soit évangélisée, on a le temps de voir venir le Seigneur”. Ce n’est pas ce qui est dit. Il n’est pas dit que la terre entière sera évangélisée, il est dit simplement que la bonne nouvelle sera prêchée dans le monde entier. Cela veut dire que par des moyens qui sont les nôtres aujourd’hui, la bonne nouvelle est prêchée dans le monde entier. Cela ne veut pas dire que tous vont l’entendre mais elle existe, elle est prêchée, elle est sur les ondes, elle est partout, la bonne nouvelle. Aujourd’hui, quelqu’un qui a un petit poste de radio, au fin fond de l’Afrique, peut ouvrir son poste de radio et entendre l’évangile. Même chez nous. Une fois, en gare de Marseille, à 5 heures du matin, j’ai débarqué d’un train pour en prendre un autre. Le brouhaha commençait à se faire, les gens passaient, c’est toujours très actif, une gare. Et j’attendais, au fond de la gare. J’ai entendu un bruit très fort, une voix puissante. Je m’approche, et je vois un clochard qui était là dans un coin et il avait mis à fond Radio Monte-Carlo, c’est une radio avec une émission chrétienne. Il l’avais mise à fond dans la gare et il écoutait. Ah j’étais réjoui ! Je disais : “Non seulement il écoute, mais il fait profiter tout le monde ! “La bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier”. Elle l’est. Il ne dit que tous les hommes de la terre écouteront, il dit qu’elle sera prêchée dans le monde entier. “Pour servir de témoignage à toutes les nations”. Je crois que nous sommes dans ces temps-là. C’est vraiment maintenant. Aujourd'hui l’évangile est même prêché par satellite. “Alors viendra la fin”. Du temps de Jésus, la bonne nouvelle n’était pas prêchée, loin de là, dans le monde entier. Même 40 ou 50 ans après, elle était prêchée dans tout le monde romain connu de l’époque mais les Chinois, les Hindous et les autres n’en avaient pas entendu parler. Maintenant le monde entier est couvert.

Au verset 15, c’est le treizième signe : “C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation dont a parlé le prophète Daniel, établi en lieu saint, que celui qui lit fasse attention. Alors que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que celui qui est sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là. Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver ni un jour de sabbat”. Il ne parle pas de l’enlèvement, il parle de l’abomination de la désolation dans le lieu saint. Quand on relit la prophétie du prophète Daniel, il parle bien dans cette prophétie de la fin des temps. Il y a un chef qui viendra et qui introduira l’abomination de la désolation dans le temple de Dieu, dans le lieu très saint. Donc l’annonce de Jésus fait référence à une prophétie antérieure qui, elle-même, couvrait de nombreux siècles, et qui couvrait plusieurs occasions où le temple de Jérusalem a été profané et détruit. D’abord par Nebucadestsar et ensuite par Titus le Romain. Il viendra un temps où le temple sera reconstruit et où l’Antichrist se présentera dans ce temple pour se faire passer pour Dieu et pour se faire adorer par la terre entière. Nous n’y sommes pas encore.mais spirituellement parlant, le temple du Dieu vivant, c’est l’Eglise du Seigneur aujourd’hui.

Aujourd’hui, nous sommes le temple du Dieu vivant. L’abomination actuelle, qui précède la venue du Seigneur, concerne le temple saint que doit être l’Eglise du Seigneur Jésus. L’abomination consistait à profaner le lieu saint. Antiochus Epiphane avait profané le temple, il avait consacré une truie sur l’autel de l’Eternel alors que le porc est considéré comme l’animal le plus impur par les Juifs. Il a ouvert le temple, il a tout saccagé, il a institué toutes sortes d’abominations dans le temple, des idoles, des prostitutions, enfin c’était quelque chose d’abominable. Les Juifs pieux qui étaient là, quand ils ont vu cela, ont vraiment vu pour eux l’abomination de la désolation. Et pour nous aujourd’hui, dans la fin des temps, l’abomination de la désolation, c’est de voir s’introduire dans l’Eglise de Jésus-Christ, de plus en plus de choses abominables qui étaient même impensables, il y a une vingtaine d’années. On n’osait pas imaginer que des choses pareilles allaient se passer aujourd’hui. C’est ce qui se passe aujourd’hui dans beaucoup d’églises chrétiennes, des abominations épouvantables. On va bientôt voir des choses encore pires se passer dans les églises au nom du Seigneur. J’ai vu des publicités pour des festivals soi-disant chrétiens où vous aviez des danses en l’honneur de l’Eternel. Sur la photo, on voyait des femmes, on aurait dit qu’elles étaient nues, elles avaient un collant de la tête au pied. Vous voyez un peu le style des églises du Seigneur, pour louer l’Eternel, bien sûr... Des choses pires vont se passer au nom du Seigneur. “Quand l’abomination de la désolation”, cela veut dire que même dans le lieu Très-Saint, dans la présence-même de l’Eternel, vont se passer des choses abominables. Ils n’ont pas hésité à désacraliser le temple en entrant dans le lieu Très-Saint pour le dévaster. Le Seigneur n’est pas intervenu pour détruire ceux qui faisaient cela, il réserve son jugement pour le jour du jugement. Is n’ont pas hésité à entrer dans le lieu Très-Saint, le lieu le plus saint, où même les sacrificateurs n’osaient pas entrer, pour faire les choses les plus abominables.

Donc quand nous verrons ces choses, il dit : “Fuyez”. Cela ne veut pas forcément dire fuir au sens physique du terme, parce que nous sommes pourchassés par des ennemis. Cela veut dire : ”Sortez du milieu d’eux, mon peuple”. Sortez quand vous voyez ces choses se passer dans une église, quand vous voyez l’église qui est normalement le temple du Seigneur, accepter tous ces compromis, ces abominations, ces séductions se passer dans l'église sous vos yeux. Il y a un temps où l’apôtre Paul dira : ”Otez le méchant du milieu de vous”. Mais il y a des moments où ce n’est plus possible. Si Paul pouvait dire cela, c’est qu’il était en position d’apôtre, il avait avec lui un certain nombre d’anciens et de responsables qui étaient d’accord et il pouvait parler aux Corinthiens de la sorte pour dire  : “Otez le méchant”. Mais aujourd’hui, nous ne pouvons plus ôter le méchant. C’est nous qui devons sortir, parce qu’il y a tellement d’abominations qui se passent. Je parle en général, n’en faites pas une loi ni une règle absolue parce que Dieu conduit chacun. Mais quand nous voyons l’abomination de la désolation se passer dans une église du Seigneur, et bien je pense que la meilleure solution, c’est de fuir. Comme le Seigneur le dira : ”Fuyez dans les montagnes”, fuyez dans les lieux spirituels, propres et purs, si vous en trouvez encore.

Au verset 21, le Seigneur dit, toujours à propos de cette fin des temps : ” Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent et qu’il n’y en aura jamais. Et si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé, mais à cause des élus ces jours seront abrégés”. Le Seigneur parle d’une période qui va précéder son retour ou qui va suivre l’enlèvement. Le retour définitif de Jésus-Christ sur la terre se fait en deux temps. Il y aura l’enlèvement de l’Eglise, suivi de sept ans de tribulation, et puis ensuite Jésus revient pour poser les pieds sur la terre avec son Eglise. Cette période-là est caractérisée par une grande détresse qui ne fait que commencer. Vous voyez ce qui se passe en Europe aujourd'hui, au Kosovo c’est une détresse pour 500.000 personnes, et peut-être plus demain, qui sont jetées sur les routes. Cela se passe constamment depuis que Jésus a parlé. Cela se passe aujourd’hui, à une époque où nous pourrions penser qu’avec le progrès moderne, avec tout ce que le monde peut avoir trouvé de technologie efficace, nous pourrions éviter ces choses-là. Mais le coeur de l’homme n’a pas changé. La détresse va grandir. Elle sera si grande, dans la fin des temps, que si le Seigneur ne venait pas arrêter tout cela, s’il n’enlevait pas d’abord son Eglise et s’il ne revenait pas ensuite sept ans après pour arrêter ce conflit mondial, plus personne ne serait sauvé.

Donc comme quatorzième signe, la détresse va grandir. La détresse grandit et la grande tribulation sera un temps de détresse terrible. Je peux imaginer la détresse des Juifs qui étaient poursuivis par les Nazis pendant la dernière guerre, nulle part un endroit pour se cacher, nulle part un endroit de sécurité. Partout poursuivis, chassés comme des animaux, tués sans pitié, hommes, femmes, enfants, vieillards. Et bien, ce sera la même détresse pour les chrétiens qui vont rester, la même détresse pour les païens qui seront là, impliqués dans ce conflit terrible, une détresse épouvantable ! Je ne parle pas seulement de la détresse des guerres et des persécutions, je parle des détresses dans le coeur, des détresses de gens qui n’ont pas de solution pour leurs problèmes. iIs sont là à tourner en rond, sans savoir comment ils vont s’en sortir. Je me demande comment on peut vivre sans Christ dans ce monde d’aujourd’hui. A moins de s’éclater complètement et de devenir fou, par une recherche constante de plaisirs pour oublier, ou dans la drogue ou dans la boisson, mais comment est-ce qu’on peut vivre sans Christ, comment est-ce qu’on peut vivre en paix sans Christ aujourd’hui ? Regardez la détresse des gens, la détresse de la solitude, la détresse partout dans le monde, les gens qui n’arrivent pas à communiquer, les familles qui se brisent, les divorces. Tout cela grandit sous nos yeux et cela occasionne des détresses de plus en plus grandes. Des hommes et des femmes qui sont dans la détresse. Ils ne vous le diront peut-être pas, mais quand vous les prenez entre quatre yeux et qu’ils osent ouvrir un peu leur coeur, vous voyez leur détresse.

Cette détresse, d’ailleurs, est programmée volontairement par les gens qui dominent le monde et qui le préparent pour l’Antichrist, parce qu’ils savent très bien que dans la détresse, les gens, ne sachant vers qui se tourner, vont se tourner vers un sauveur. L’Antichrist va se présenter comme le sauveur du monde. Le monde a rejeté Jésus comme Sauveur, il va accepter l’Antichrist comme sauveur. La détresse sera tellement grande, pas de travail, des famines. Même dans des pays comme les Etats-Unis, ou chez nous, il peut y avoir des moments de famine, et des moments de détresse, des catastrophes, des cataclysmes. La détresse sera tellement grande, les gens en auront tellement assez que, quand ils verront arriver l’Antichrist avec son intelligence, ses solutions et ses miracles, ils se tourneront vers lui. Quelqu’un qui est dans la détresse cherche du secours. C’est comme cela que ceux qui dans la détresse vont consulter des astrologues, des guérisseurs, des devins et des sectes, parce qu’ils espèrent pouvoir sortir de leur détresse.

La détresse est programmée par tous ces gens-là, pour pourvoir préparer le chemin de l’Antichrist. C’est pourquoi, il ajoute au verset 23 : “Si quelqu’un vous dit alors, le Christ est ici ou il est là, ne le croyez pas”. La détresse est tellement grande que si quelqu’un crie : le Christ est là-bas, il s’est manifesté, ou on l’a vu là-bas, les gens vont dire  : Allons-y pour voir, nous serons peut-être secourus. “N’y allez pas”, dit Jésus. Restez tranquilles, le Seigneur est là dans votre chambre et dans votre coeur. Pourquoi dit-il cela ? “Parce qu’il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes”. Plus haut, il parlait de gens qui venaient en son nom, disant : “Je suis le Christ”, là il parle de faux christs, de faux oints, et de faux prophètes.

Donc ce verset 24, c’est le quinzième signe. “De faux prophètes et de faux christ qui feront de grands prodiges et des miracles au point de séduire, s’il était possible, même les élus”. Je l’ai dit et je le répète, beaucoup d’élus sont séduits. Normalement cela ne devrait pas être possible, mais beaucoup d’élus sont séduits parce qu’ils se jettent tête baissée, sans contrôler, sans vérifier, sans prier, sans lire la Bible pour voir ce qu’elle dit. On leur parle d’un grand réveil mondial, on leur dit  : “Attention, Jésus est en train de se manifester, en Argentine ou ailleurs”. Et ils y courent, ils y volent. Et souvent ils reviennent déçus parce qu’ils se rendent compte que toutes les séductions qui sont chez nous fleurissent aussi là-bas. Ce n’est pas tout de gagner des âmes, il faut aussi les mettre dans le moule de la Parole, leur apprendre la vérité et leur apprendre le vrai Jésus, le véritable évangile. Si des foules sont évangélisées, puis mises ensuite dans des moules abominables où elles reçoivent des fausses doctrines, une fausse organisation d’église, des systèmes pyramidaux, avec encore toutes les traditions des hommes, qu’est-ce qu’elles vont faire, ces âmes-là ? Vont-elles tenir bon ? Ou vont-elles aussi tomber dans la séduction ?

Par contre, une brebis du Seigneur qui est sur ses gardes, qui fait ce que le Seigneur dit, c’est à dire qui fait attention, qui veille et qui prie, ne sera pas séduite. Si vous êtes cette brebis, il pourra y avoir devant vous les plus grands miracles et les plus grandes choses qui vont se passer, vous allez entendre la voix du Saint-Esprit dans votre coeur qui vous dit : “Attention, ce n’est pas de Dieu”. Ce ne sont pas les miracles qui vont vous attirer en priorité.

Donc, “De grands prodiges et de grands miracles“, c’est un temps de “surnaturel” que nous vivons de plus en plus dans la fin des temps. Le surnaturel va se développer de plus en plus, mais ce ne sera pas le surnaturel de Dieu. Des grands prodiges et des grands miracles, mais des faux, qui ne viennent pas de Dieu. “Voici je vous l’ai annoncé d’avance, si on vous dit il est dans le désert, n’y allez pas; il est dans les champs, ne le croyez pas; car comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme”. Donc à la fois l’enlèvement sera soudain, il enlèvera les chrétiens prêts d’une manière soudaine, inattendue, et en même temps le retour du Seigneur, à la bataille d’Armaguédon sera soudain et brutal sur la montagne des Oliviers. Il posera les pieds et tout sera réglé. Il détruira ses ennemis par le feu et l’épée qui sort de sa bouche comme un éclair.

Le seizième signe, au verset 32 : “Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront et verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire”. Cela, ce n’est pas l’enlèvement ! Vous voyez que la vision de Jésus couvre toute la période depuis l’enlèvement de l’Eglise, la grande tribulation et le retour du Seigneur. Ce passage annonce le retour du Seigneur sur la terre où tout le monde le verra, alors que l’enlèvement, c’est nous qui montons à la rencontre du Seigneur. Je ne sais pas si les autres nous verront monter, peut-être qu’ils nous verront, comme les disciples ont vu monter Jésus, mais enfin ce qui compte, c’est que nous montions à sa rencontre. Mais quand Jésus reviendra et posera les pieds sur la terre, la terre entière le verra, et se lamentera, les Juifs les premiers. “Il enverra les anges avec la trompette retentissante et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre”. Je n’ai pas le temps d’en parler maintenant, mais vous avez d’abord les chrétiens qui sont enlevés. Au milieu de la grande tribulation, tous les martyrs de la tribulation ressuscitent et sont enlevés. A la fin de la grande tribulation, tous les saints des âges antérieurs, les saints qui étaient prêts, c’est à dire de l’Ancien Testament, ressuscitent avec la venue de Jésus sur la terre, pour passer avec lui la période de mille ans. Donc, il n’y a pas seulement une résurrection, la résurrection des Chrétiens, mais il y a aussi la résurrection des martyrs de la tribulation et tous ceux qui ont été fidèles à la parole de Dieu et à la parole de Jésus. Ceux qui sont morts martyrs dans tous les temps vont aussi ressusciter à la fin de la tribulation pour régner avec Christ pendant mille ans. C’est dit dans Apocalypse 20. Tout ceci implique des anges qui sonnent la trompette retentissante et nous, nous partirons quand la trompette va sonner. Mais la trompette va aussi sonner pendant la durée de l’Apocalypse pour rassembler ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des quatre vents, jusqu’à l’autre.

Mathieu 24 : 32  : “Instruisez-vous par une comparaison qui vient du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche. De même quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte”. Jésus voulait dire dans un premier sens que quand vous verrez tous ces signes se passer ou s’accélérer, vous savez que nous sommes dans les temps que Jésus a annoncés comme étant ceux de son retour. C’est l’accélération et la généralisation de tous ces phénomènes qui montrent que nous sommes dans les temps de la fin. Nous verrons les autres signes qui montrent que nous y sommes vraiment. Donc si nous ouvrons les yeux, nous devons savoir que le retour du Seigneur est proche. Et il y a aussi un sens spirituel à cette prophétie, c’est que le figuier représente Israël. Dans la Bible, vous avez trois plantes qui représentent Israël : la vigne, l’olivier et le figuier. Le figuier qui devient tendre, c’est Israël qui se reconstitue à la fin des temps. Vous voyez le figuier, Israël étant un arbre sans feuille, presque sec et mort aux yeux de l’extérieur, de ceux qui le regardent, puis en 1948, les feuilles repoussent sur le figuier, il reverdit. Les collines d’Israël sont en train de se repeupler de forêts, des millions d’arbres sont plantés, le climat d’Israël est en train de changer. Ce pays qui était un désert redevient un verger et le figuier d’Israël est en train de reverdir sous nos yeux.

Comme la vigne et l’olivier, les Juifs reviennent de la terre entière. Sur les quinze millions de Juifs, il en a seulement cinq millions actuellement en Israël. Dix millions de Juifs sont à l’extérieur. Il y en a plus actuellement aux Etats Unis que dans l’Etat d’Israël. Il en y a 700.000 en France, vous vous rendez compte ? La France est le troisième pays du monde pour le nombre de Juifs, et ils sont en train d’être persuadés par le Seigneur de revenir en Israël pour faire reverdir le figuier. Cela ne veut pas dire qu’il sont en train de reconnaître Jésus comme leur Messie en tant que nation. En tant qu’individus, beaucoup reconnaissent Jésus comme leur Seigneur, mais en tant que nation, ce n’est pas encore le moment. Ce sera quand Jésus reviendra poser les pieds sur le mont des Oliviers et “... ils verront celui qu’ils ont percé”. Mais le Saint-Esprit est en train de travailler le coeur de beaucoup de Juifs même si en tant que nation, ils ne sont pas encore dans la reconnaissance du Messie.

Ils reviennent en Israël, non pas pour constituer l’Etat théocratique, et l’Etat dans l’obéissance au Seigneur, mais ils reviennent en Israël pour y être jugés par Dieu, notamment au cours de la grande bataille finale et au cours des invasions qui vont se produire sur Israël, où un tiers des Juifs vont encore être exterminés, nous dit Zacharie. Donc le figuier représente Israël, on lira dans Zacharie 12 à 14 quelques prophéties qui concernent la fin des temps. Mais mettez-vous bien dans le coeur que les Juifs reviennent actuellement en Israël, parque les prophéties les font revenir. Ils y reviennent pour y être jugés par Dieu sur les montagnes d’Israël, dans la plaine de Jizreel, parce que leur coeur endurci n’a pas encore reconnu le Seigneur. Ils résistent encore à la reconnaissance du Messie.

Le dix-septième signe, dans Mathieu 37, Jésus vient de dire “Le jour et l’heure...”, au verset 36  : “personne ne le sait, ni les anges des cieux, mais le Père seul”. Et il dit au verset 37  : “Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme”. L’avènement du Fils de l’homme, c’est la période de temps qui concerne le retour du Seigneur Jésus et qui commence par l’enlèvement. Ensuite après l’enlèvement, vous avez, dans le Ciel, les noces de l’Agneau et sur la terre, la grande tribulation; puis le retour de Jésus pour régner sur la terre pendant mille ans, période qui va marquer vraiment physiquement son avènement sur la terre comme Roi de la terre et d’Israël. Donc la période qui concerne l’avènement du Seigneur Jésus et qui commence par l’enlèvement est caractérisée par ce qui s’est passé du temps de Noé. Il explique au verset 38  : “Car dans les jours qui précédèrent le déluge”, le déluge représente ici la grande tribulation, “les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants jusqu’au jour où Noé rentra dans l’arche et ne se doutèrent de rien”. Donc ce qui caractérise la fin des temps, c’est que les gens deviennent de plus en plus occupés par leurs affaires personnelles, se marier, marier leurs enfants, vendre, acheter, etc. Ils ne se préoccupent plus ni de Dieu, ni de la catastrophe annoncée par Dieu lui-même et par ses prophètes, qui va se passer sur la terre; c’est à dire le déluge de feu qui va venir sur la terre, la grande tribulation qui va venir. La Parole de Dieu en parle, les prophètes que Dieu envoie encore, en parlent. Les chrétiens fidèles en parlent.

Mais autour de vous dans le monde, que voyez-vous malgré la détresse, malgré tout ce qui se passe ? Pas un signe de vraie repentance, les hommes continuent à vaquer à leurs occupations, à se marier, à marier leurs enfants comme si tout allait bien. Ils ne se doutent pas de ce qui va arriver sur la terre, cette catastrophe qui va venir sur la terre, ils ne s’en doutent pas ! Ils voient bien que cela ne va pas, mais ils espèrent que cela va s’arranger, que quelqu’un va arriver finalement pour mettre de l’ordre. Ils ne se doutent pas que tout cela va finir par un jugement qui va détruire presque toute la terre, comme au temps de Noé. Est-ce que vous voyez autour de vous, les gens dans la rue, réfléchir à ces événements en se disant : “Il y a un jugement de Dieu qui vient, il va falloir que je mette ma vie en règle. Tout cela me parle, je vais me tourner vers le Seigneur pour me convertir et marcher droit”. On ne voit pas cela. On voit les gens inquiets, angoissés, qui se demandent ce qui va se passer. Mais cela ne les pousse pas en général à la repentance; bien sûr quelques uns peuvent être touchés mais pour la grande majorité, ils ne se repentent pas.

Noé disait : ”Le déluge va venir, vous allez tous périr, il y a de la place dans mon arche, venez !” Ils se moquaient de lui, en disant : “Ce vieux-là, qu’est ce qu’il vient faire avec son engin; on ne sait pas à quoi cela peut servir, c’est un vieux fou. Il annonce une pluie, mais il n’a jamais plu, on n’a jamais vu ça !” Cela s’est passé aussi du temps de Lot, pour Sodome et Gomorrhe. “Ils ne se doutèrent de rien jusqu’à ce que le déluge vint et les emportât tous. Il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre sera laissé”. Voilà l’enlèvement, annoncé directement par Jésus. “De deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra”.

Au verset 44  : “C’est pourquoi vous aussi, tenez-vous prêts car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas”. Les chrétiens seront prêts, mais à l”heure où viendra Jésus, ils n’y penseront pas. Bien sûr, ils seront prêts à partir, mais à l’heure où viendra Jésus, ils n’y penseront pas. Alors si ceux qui sont prêts ne savent pas à quelle heure Jésus vient et n’y penseront pas au moment où il viendra, à combien plus forte raison les chrétiens tièdes dans le compromis ne pensent pas au retour du Seigneur. Ils peuvent l’espérer, ils peuvent dire : “Oui bon, nous savons que Jésus va revenir un jour, mais ce n’est pas si tôt; ce n’est pas demain la veille”. Où sont aujourd’hui les églises où on prêche avec ardeur la venue proche du Seigneur ? Il y a quelques églises qui en parlent mais dans l’ensemble de la chrétienté, on préfère parler plutôt du réveil que du retour imminent du Seigneur. Le retour imminent du Seigneur devrait être le thème numéro un de prédication, en disant : préparez-vous, c’est l’heure, on y est ! Et il ne faut pas rester derrière, cela va être atroce. Si c’était prêché partout, les gens se prépareraient, ils diraient : “Nous avons vraiment là des conducteurs spirituels qui ont conscience du danger et qui nous secouent”.

La plupart des chrétiens disent  : Tout va bien, le réveil vient, c’est bien, le Seigneur est en train de visiter son peuple, les onctions descendent, on est là, la terre entière va être gagnée pour Christ. Il faut conquérir les villes, conquérir les pays pour Christ et puis tout va aller bien. Et quand tout sera conquis pour Christ, eh bien on dira  : “Seigneur tu peux venir maintenant, ça y est; le monde t’attend, on est prêt”.

Ce n’est pas ça du tout ! Mais il y a des personnes qui enseignent cela. Ils disent que Jésus ne reviendra pas tant que la terre entière ne sera pas conquise pour Christ et on la lui présentera comme un beau cadeau. Une séduction de plus. Donc, l’Eglise ne pense pas au retour proche du Seigneur. Elle le sait comme ça, parce qu’on lui a dit, mais elle ne le vit pas dans le fond de ses entrailles, en disant : “On y est maintenant, je sais, le Saint-Esprit m’a parlé, sa Parole aussi, on est dans le temps”. Si quelqu’un te disait : “Il te reste une heure à vivre”, comment emploierais-tu cette heure, est-ce que tu l’emploierais à t’occuper de chose frivoles ou futiles en disant : “Bon j’ai une heure, j’ai le temps?” Tu irais vers les choses sérieuses, tu mettrais ta vie en règle, tu t’occuperais de tes affaires, de ta famille comme quand le prophète est allé trouver le roi Ezéchias en lui disant : “Tu vas mourir, mets ta maison en ordre”. Si on te disait qu’il te reste une heure à vivre, comment utiliserais-tu l’heure qui te reste ? L’Eglise est dans cette situation-là ! On lui dit: “Jésus arrive, peut-être dans la minute qui suit, dans l’heure qui suit”. Tu t’occupes de quoi ? De futilités, de balivernes, de bêtises, au lieu de te préparer et de dire : “Dans cette heure qui suit, je vais être un instrument puissant pour le Seigneur pour en arracher encore quelques-uns du feu, soit des âmes perdues qui ne connaissent pas le Seigneur, soit des chrétiens qui ne sont pas prêts. Que ce soit dans la prière ou dans l’intercession. On n’a pas conscience dans l’église de l’urgence du retour du Seigneur Jésus.

Et c’est un des signes de la fin, je mettrai cela en dix-huitième, Mathieu 24, verset 44 : “Le Fils de l’homme viendra au moment où on n’y pensera pas”. Je ne parle pas seulement des chrétiens prêts à partir, qui ne savent pas exactement l’heure et la seconde, mais de l’Eglise de Jésus qui n’a pas vu tout le sens de l’urgence du tout, et qui ne se prépare pas comme si le Seigneur allait vraiment venir dans l’heure qui suit.

Le dix-neuvième signe dans Mathieu 25, c’est la parabole des vierges sages et des vierges folles. Je ne vais pas la lire toute entière mais la leçon qu’il faut retenir de cette parabole, puisque Jésus dit : “Alors le royaume des cieux sera semblable à des vierges, qui ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux”. On voit bien qu’au milieu de la nuit un cri retentit, l’époux est là et il y en a cinq qui entrent dans la salle des noces, cinq qui sont laissées dehors. Elles sont toutes vierges, donc il ne s’agit pas de pécheurs du monde, ce sont des vierges, ce sont des hommes et des femmes qui ont été rachetés par le sang de Jésus, sinon elles ne seront pas appelées “vierges”. Mais la différence entre les vierges folles et les vierges sages, au moment du retour de Jésus au milieu de la nuit, c’est que les vierges sages avaient leurs lampes pleines d’huile, elles étaient remplies du Saint-Esprit. Les autres étaient vierges, étaient sauvées mais elles n’étaient pas remplies du Saint-Esprit. Le Seigneur vient enlever une Eglise qui est née de nouveau, baptisée d’eau par immersion et qui est remplie de l’Esprit. Etre rempli de l’Esprit, c’est avoir constamment sa réserve pleine parce que tu risques, si elle n’est pas pleine de ne pas pouvoir arriver jusqu’au moment où l’heure va sonner, l’heure de l’arrivée de Jésus. Et cette onction du Saint-Esprit qui est sur nous et qui doit nous remplir, on ne peut pas en prendre et la donner à ceux qui n’en ont pas. Bien sûr que l’onction du Seigneur peut se transmettre au sens où si tu as en face de toi quelqu’un qui est vraiment rempli de l’Esprit, tu vas être stimulé toi-même, tu vas recevoir quelque chose de bon. Il faudra que tu te positionnes devant le Seigneur pour dire : “Seigneur, je veux être rempli moi aussi. Je ne veux pas dépendre constamment de Pierre, Paul ou Jacques pour me donner un peu de réserve, parce qu’il risquerait de ne pas y avoir assez pour lui et pour moi. Que lui soit rempli, que moi aussi je sois rempli”. Et je peux retirer cette huile gratuitement auprès du Seigneur Jésus. C’est lui qui baptise de l’Esprit, c’est lui qui donne cette huile gratuitement; il n’est pas question de l’acheter contre quelque chose, il la donne. L’achat ici qui nous est demandé de faire, pour être rempli du Saint-Esprit, c’est ma persévérance dans la fidélité, c’est ma persévérance dans l’amour pour le Seigneur et pour sa Parole. Je ne peux pas faire n’importe quoi en disant je serai rempli quand même !

Donc, c’est gratuit mais il y a un prix à payer. Tu dois demander avec foi et recevoir avec foi. “Et pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva”. La porte était fermée et Jésus finit par dire au verset 12 : “Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas”. Je ne vous connais pas comme étant dignes de rentrer avec moi dans la salle des noces de l’Agneau. Et le Seigneur répète : “Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure”. Si aujourd’hui ta réserve est basse, il est encore temps de la remplir auprès du Seigneur Jésus. Il est encore temps de dire : “Seigneur, je viens auprès de toi, parce que je sens que ma réserve d’huile est basse, je te demande de me remplir ce soir-même”. Et le Seigneur le donne. Il est dit  : “Il donne avec libéralité, sans reproche”. Il va te remplir aussitôt. Donc vous voyez la grande responsabilité de ces vierges, c’est de ne pas avoir prié le Seigneur Jésus de les remplir d’huile, Il l’aurait fait sans problème. Elles ont négligé, elles n’ont pas été dans la foi, elles n’ont pas demandé. Toutes se réveillèrent, toutes allèrent à la rencontre de l’époux et il en a cinq qui sont reparties parce qu’elles n’avaient pas assez d’huile. Donc à la fin des temps, il n’est pas seulement indispensable de se réveiller personnellement pour voir dans quelle époque nous sommes et pour nous préparer, il est indispensable d’être en permanence rempli, toujours une réserve abondante. Et ce n’est pas une histoire difficile d’avoir une réserve pleine. Je vous le répète pour vous encourager  : si tu veux être rempli, Dieu donne son Saint-Esprit à ceux qui le demandent et à ceux qui lui obéissent. Si tu vis une vie grossièrement dans le péché et tu demandes au Seigneur : “Remplis-moi”, il va te dire : “Règle d’abord ton affaire, je vais te remplir après”. Par contre s’il n’y a pas de péché dans ton coeur et que tu dises honnêtement devant le Seigneur  : “Seigneur, remplis-moi, j’en ai besoin, je veux tenir jusqu’à ce que tu viennes”, le Seigneur déverse et te remplit à ras-bord, au point où tu diras  : “Seigneur, élargis mes limites un peu plus parce que j’en veux davantage”, et il le fera.

Le vingtième signe. J’aborde le chapitre 21 de Luc, parce qu’il y a dans ce chapitre 21 des signes nouveaux qui ne sont que dans ce chapitre 21 et je voudrais les mentionner. Au verset 11, le Seigneur dit qu’il y aura de grands tremblements de terre. Matthieu nous l’a déjà dit mais là il y a quelque chose dont Matthieu ne parle pas  : “Il y aura en divers lieux des pestes et des famines”. Le Seigneur avait déjà parlé de tremblements de terre et de famines, mais là il parle de pestes. Vous savez ce qu’est une peste, c’est une épidémie. Donc il y aura des maladies qui vont se répandre en divers lieux, des choses nouvelles et des choses graves qui vont caractériser la fin des temps. Actuellement ceux qui travaillent dans les milieux médicaux le reconnaissent, il y a des maladies nouvelles qui apparaissent, le Sida en est une, mais ce n’est pas la seule. Des épidémies se répandent. Il y a une résistance de plus en plus forte aux antibiotiques et aux médicaments à tel point que certains médecins ou chercheurs se demandent s’ils vont pouvoir en trouver suffisamment pour pouvoir répondre aux nouveaux besoins parce que les microbes s’adaptent et résistent maintenant très bien aux antibiotiques connus. On sait très bien l’effet que cela peut faire si vous êtes bourrés d’antibiotiques pendant des années. Vous n’êtes plus sensibles à l’effet de ces antibiotiques.

Là, il y aura des pestes, des épidémies, le Sida en est une. Vous voyez, l’épidémie du Sida touchait d’abord les homosexuels, les drogués; ensuite cela été les hétérosexuels par contact. C’était d’abord des milieux qui vivaient dans le péché et qui ont ouvert la porte à une maladie que des hommes et des femmes qui vivaient dans la pureté n’ont jamais contractée. Des jeunes qui n’ont jamais eu de rapports en dehors du mariage ou des couples mariés qui vivent dans la sainteté de Dieu n’attrapent pas le Sida. A part dans les injections, dans les opérations, dans les hôpitaux, malheureusement, c’est triste à voir, ceux qui vont se faire opérer dans les hôpitaux, on leur injecte du sang contaminé et puis ils se retrouvent avec une maladie sur le dos. Mais qu’est ce qu’ils sont allés faire dans un hôpital pour se faire opérer ? Alors que Jésus est merveilleux pour guérir gratuitement par la foi ! Eh oui, mais c’est un des signes de la fin quand le Seigneur viendra; trouvera t-il la foi sur la terre ? Il n’en trouvera pas beaucoup.

Toujours au verset 11 de Luc, encore un signe, le 21ème. Il y aura des phénomènes terribles. Alors, quels sont ces phénomènes terribles ? Ce sont des catastrophes, tout simplement, genre tunnel du Mont-Blanc, genre avalanche meurtrière, vous ne trouvez pas qu”il y a une accélération de ce genre de catastrophes ? Des phénomènes terribles vont se passer. Je n’insiste pas sur le détail mais sachez que Jésus l’a annoncé, nous allons en voir de plus en plus. Et quand vous voyez ces choses, vous pouvez le dire : ”Cela été annoncé par le Seigneur”.

Au verset 11 toujours, c’est le vingt-deuxième signe : “Et il y aura de grands signes dans le ciel”. Alors ces grands signes dans le ciel peuvent toucher l’astronomie (des signes curieux qui se passent dans le ciel), peuvent toucher des choses qui ne se sont passées que dans notre époque actuelle comme les soucoupes volantes par exemple. Les soucoupes volantes, c’est quelque chose qui caractérise le 20ème siècle. On n’en voyait pas avant. Mais pourquoi n’en voyait-on pas avant ? Parce qu’on n'était pas encore dans la fin des temps. Les soucoupes volantes, ce sont des phénomènes réels, cela été étudié, prouvé par les militaires de la terre entière qui ont des dossiers énormes sur la question; ce sont des phénomènes réels, mais il ne s’agit pas du tout d’extra-terrestres, il s’agit de manifestations démoniaques. Il y a même des livres qui sont parus, dont j’ai eu des extraits par Internet ou autres. Des auteurs américains qui étaient dans l’armée américaine, qui détiennent des rapports secrets de bases qui avaient reçu des soucoupes volantes et des soit-disant extra-terrestres. Ces auteurs commençaient à dévoiler ces secrets parce qu’ils n’en pouvaient plus de garder cela. Ils montraient qu’il y avait vraiment des contacts secrets entre des hommes de certains niveaux et des êtres qui se faisaient passer pour des extra-terrestres avec une technologie très avancée. Ceci inquiétait beaucoup ces gens-là parce qu’ils se disaient : “Si jamais ces extra-terrestres se fâchent contre nous, nous ne pouvons rien contre eux parce qu’ils sont trop développés au point de vue technologique”. Mais en fait, ce sont des démons, des démons manifestés physiquement aux yeux des autres.

Ces grands signes dans le ciel, cela touche aussi à la météo. Des grands signes dans le ciel, vous ne trouvez pas que depuis quelques années on bat toujours tous les records ? Ce sont des records de sécheresse, des records de pluie, des records de chaud, des records de froid, depuis quelques années on n’entend parler que de ça; on n’a jamais vu ça. De grands signes dans le ciel.

Le vingt-troisième signe, ça aussi c’est fantastique. Au verset 20 de Luc  : “ Lorsque vous verrez Jérusalem investi par les armées, sachez alors que sa désolation est proche”. Jésus parlait de l’invasion de Jérusalem par les armées romaines qui allaient détruire le Temple et la ville en l’an 70 après Jésus-Christ. Mais il poursuit à la fin de ce passage, il dit au verset 24 : “Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront amenés captifs par toutes les nations”. C’est le cas, les Juifs ont été dispersés dans le monde entier. “Et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que le temps des nations soit accompli”, c’est à dire terminé. Le temps des nations, cela veut dire que depuis ce temps-là, depuis l’empire romain, puis ensuite l’empire grec orthodoxe de Constantinope, puis les Turcs et les Ottomans, Jérusalem a été constamment occupée par les nations. Même après l’indépendance d’Israël en 48, ils ne contrôlaient pas la vieille ville de Jérusalem. C’est en 1967 que Jérusalem toute entière est redevenue la capitale des Juifs. Donc le temps des nations pour Jérusalem est terminé depuis 1967. Même si les 42 autres signes avaient tous été réalisés il y a 1000 ans, il manquait encore celui-là. Il s’est accompli, cela s’est fait en 1967.

Il dit : ”Jérusalem sera foulé aux pieds par les nations”. Les nations, ce sont les Etats non Juifs qui allaient conquérir Jérusalem et prendre possession de Jérusalem. Donc les Juifs n’avaient plus aucun droit sur Jérusalem. Et il fallait que le temps des nations finisse pour Jérusalem, c’est à dire que les Juifs reprennent le contrôle de Jérusalem comme ils l’avaient avant. Cela n’a jamais été le cas depuis 2000 ans. Or en 1967 à la guerre des Six Jours, ils ont reconquis la vieille ville de Jérusalem et en ont fait la capitale unifiée, éternelle de l’Etat d’Israël. Ce n’est qu’en 1967 que cela a été fait. Donc c’est un des signes de la fin, qui n’était pas encore réalisé, jusqu’en 1967.

Au verset 25, c’est le vingt-quatrième signe : “Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles”. Tout à l’heure il parlait des signes dans le ciel, là il précise le soleil, la lune et les étoiles. Le soleil et la lune font partie de notre système solaire et les étoiles font partie des autres systèmes solaires. Alors il annonce des signes qui concernent la fin des temps; la conquête de l’espace est encore un autre signe dans le ciel. Quand vous avez des engins qui vont maintenant sur la lune, sur Mars et puis au delà des confins du système solaire, ce sont des signes dans le ciel. C’est aujourd’hui seulement que cela se passe. On ne pouvait pas imaginer du temps de Jésus que ces choses-là allaient arriver ! Mais aujourd’hui nous les voyons. Russes, Américains, Français tous confondus, sont en train d’assembler aujourd’hui une immense station spatiale internationale dans l’espace qui servira de base pour la conquête de Mars, etc... Ils sont entrain de l’assembler à coups de boulons et de méccanos, c’est un grand signe dans le ciel. Les satellites, tout est contrôlé par satellites, ce sont des signes dans le ciel. A propos de la guerre du Kosovo, j’entendais hier à la radio un spécialiste dire: “Les Américains surveillent tout avec leurs satellites. Ils ont un satellite qui permet de lire le titre du journal qu’est en train de lire le soldat serbe, 3000 km plus bas”. Des détails de 12 cm de large ! Nous sommes contrôlés par tous ces gens-là qui nous surveillent. Ce sont des signes dans le ciel.

Les signes sur la lune, ce sont les traces de pas de l’homme sur la lune. C’est un signe de notre temps. Cela veut dire aussi que le Seigneur prévoit qu’il y aura un certain nombre de cataclysmes cosmiques qui vont se passer dans le soleil, la lune et les étoiles autour de nous. Je lisais une revue scientifique il y a quelques temps, qui montrait qu’en observant avec le super télescope Hubble dans l’espace une galaxie lointaine qui était à quinze milliards d’années, ils ont découvert - et ils viennent de le découvrir maintenant - que la théorie de la relativité générale d’Einstein était vraie. Il y avait un aspect de la théorie qui n’avait pas encore été prouvé, et ils ont réussi à le prouver maintenant. Ils ont filmé en direct l’explosion d’une supernovæ énorme dans une galaxie qui avait 15 milliards d’années-lumière de là. On la voyait sur la photo, une galaxie c’est quelque chose d’énorme. La galaxie de la terre, elle fait 100.000 années-lumière de diamètre. Vous voyez le temps que met la lumière, 300.000 km par seconde, elle met 100.000 ans à traverser notre galaxie. Il y avait donc cette galaxie lointaine ou il y avait une étoile qui a explosé sous leurs yeux et la lumière de cette étoile a illuminé toute la galaxie pendant quelques heures. Ils ont dit que c’est la première fois que nous observons cela directement sous nos yeux. Et si cette chose-là s’était passée dans notre galaxie, une étoile qui explose à 80.000 années-lumière, cela veut dire que pendant quelques heures nous aurions eu 2 soleils dans l’espace, de la même splendeur, ensemble côte à côte. Si cette chose-là se passait dans notre galaxie, vous vous rendez compte ? En tout cas, ces choses-là n’ont jamais été observées avant, on les voit aujourd’hui, les moyens permettent de le voir.

Le vingt-cinquième signe, au verset 25, c’est un signe qui est vraiment particulier. Nous avons déjà lu que Jésus parlait de détresse, et là au verset 25  : “Sur la terre il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra sur la terre”. Tout d’abord l’angoisse, or l’angoisse ce n’est pas tout à fait la même chose que la détresse. La détresse, c’est quand on est vraiment désespéré. L’angoisse, c’est quelque chose de permanent qui touche dans les viscères. C’est la crainte qui nous prend et l’angoisse qui prend les populations qui ne vont pas savoir ce qui va se passer pour la terre. Alors si je vous disais que l’angoisse, c’est un sentiment très répandu aujourd’hui dans les populations du monde entier, surtout dans nos milieux occidentaux, vous seriez étonnés ? Aujourd’hui la France est le premier pays mondial pour la consommation de médicaments anti-angoisse, premier pays mondial, bien avant les Etats-Unis, l’Allemagne, 3 fois plus qu’en Angleterre. Nous détenons le record mondial, et pourtant aux yeux du monde entier la France est considérée comme un des meilleurs pays où il fait bon vivre. On est bien en France, on mange bien, un pays équilibré, etc... La France est considérée, par une enquête que j’ai lue il n’y a pas tellement longtemps, je ne sais plus quel organisme l’a fait, comme le pays au monde où on vit le mieux. Je ne dis pas où les gens ont le plus d’argent, mais où on vit le mieux. Cela prend un certain nombre de critères, de qualité de vie, etc... Le pays qui est considéré comme celui où on vit le mieux a un record mondial de médicaments anti-angoisse. Vous trouvez cela normal ? Oui, c’est très paradoxal. Cela veut dire que ce bonheur apparent ne suffit pas à remplir le coeur des gens, il leur manque Jésus. Il y a une angoisse devant la mort, il y a une angoisse devant ce qui va se passer pour la terre, pour la France : “Est-ce que l’on va s’en sortir “? Et quand je vous dirai que les psychiatres - merci Seigneur de m’avoir sorti de la psychologie - les psychiatres qui sont censés apporter la solution aux gens qui viennent les consulter pour leurs problèmes personnels, il est prouvé que c’est la profession où il y a le taux de suicides le plus élevé. Moi je trouve cela normal, parce qu’ils sont tellement envahis de gens qui viennent leur parler de leurs problèmes, ils n’ont pas de solution, aucune solution. Et en plus, tous ces démons et tous ces esprits sont là et les attaquent en permanence, ces psychiatres sont là, submergés, ce n’est pas étonnant qu’ils finissent par dire : “Je ne leur ai rien apporté, qu’est-ce que je fais là ?” L’angoisse !

Toujours au verset 26, c’est le vingt-sixième signe : “Les hommes rendront l’âme de terreur, dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre car les puissances des cieux seront ébranlées”. Il parle là d’une angoisse particulière, c’est une terreur pour l’avenir de la terre, “dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre”. Cela veut dire que la terre entière - ce n’est pas simplement tel pays ou tel autre - c’est la terre entière qui va éprouver de la terreur en se demandant ce qui va arriver à cette terre. Vous savez, le développement du mouvement écologique dans les pays occidentaux, en Amérique, en Allemagne, etc..., vient de la terreur dans l’attente de ce qui va arriver pour la terre, la pollution, les déchets atomiques en Russie, tout. Les environnementalistes sont en train de prendre de plus en plus de pouvoir. En Amérique cela va tellement loin que maintenant des lois sur l’environnement commencent à priver les gens de leurs propriétés personnelles soit-disant parce que cela pollue, cela empêche les ratons-laveurs de se multiplier, etc... On les prive de leurs droits de liberté personnelle, et c’est cela qui angoisse les gens, les gouvernants. La pollution de l’eau, la pollution de l’air, l’ozone qui s’en va au pôle Nord et au pôle Sud, etc. Les gens se disent : “Est-ce que l’on va s’en sortir ?” L’effet de serre, les glaces qui fondent, les gens se disent : “Mais la terre ?” Les écologistes ont la terreur de voir la planète crever. Ils sont en train de transmettre cette terreur à la population entière, parce qu’en fait, les gens se posent des questions. Elle est en train de crever. Il va falloir que Jésus arrive pour régler tout cela ! Vous vous rendez compte, si une centrale atomique vieillotte comme Tchernobyl a réussi à contaminer la terre entière, - et ils ne nous ont pas tout dit - imaginez un peu qu’une autre, une deuxième ou une troisième centrale explose. Quand vous pensez que l’énergie électrique en France est produite je crois, à 80 - 90 % par les centrales nucléaires, un bon tremblement de terre dans un coin inconnu et c’est fini. Donc les gens ont peur, peur de la pollution, peur de ce qui va se passer pour la terre. Que va-t-il se passer ? Ils s’attendent au pire. Rien que l’atome, et le danger atomique, cela maintient quand même une certaine angoisse dans les nations. Et cela, c’est quelque chose qui caractérise notre époque. Aucune autre époque n’a eu ce genre de terreur, il pourrait y avoir des terreurs particulières dans telle région ou tel endroit, mais actuellement c’est la terre entière qui est balayée par cette crainte, en ce qui concerne la pollution de la terre. Quand vous pensez qu’en Russie, ils déchargent leurs vieux réacteurs nucléaires, leurs vieilles centrales, leurs vieux sous-marins atomiques en plein dans le Nord de la Sibérie, ils laissent tout cela en pleine nature. Cela pollue des rivières, des kilomètres carré de terrain qui sont interdits à la population. Il y fait tellement froid qu’ils se disent que personne ne va venir y habiter. Mais cela pollue la terre entière. Mais en ce qui nous concerne, le Seigneur dit que nous ne devons pas nous inquiéter parce qu’il dit au verset 28 : “Quand toutes ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes parce que votre délivrance approche”.

Déjà ces 2 chapitres-là nous montrent qu’il n’y a que notre époque qui a vu la manifestation de tous ces signes-là ensemble pour la terre entière. Jésus ne parlait pas d’une époque que la nôtre.


“Seigneur, nous faisons ce que tu dis, nous levons la tête et nous savons que notre délivrance approche. Mais Seigneur, je ne veux pas regarder béatement dans le ciel sans rien faire; je te prie que tu nous fortifies par ton Esprit pour que tu nous remplisses constamment de ton Esprit-Saint, que tu nous utilises dans ces temps de la fin. Seigneur, utilise-nous comme tu as utilisé Noé, pour prévenir encore; même s’ils n’écoutent pas, ils sauront qu’il y a eu des hommes et des femmes de Dieu qui les ont prévenus de ta part. Seigneur, touche encore des coeurs, prends encore patience, Père Saint, touche des hommes et des femmes, touche ceux qui font partie de ton Eglise pour qu’ils se préparent. Utilise-nous Seigneur, avec puissance et garde-nous dans la vérité; ouvres nos yeux, nos coeurs et remplis-nous de la connaissance d’en-haut. Que nous sachions discerner les signes des temps, Seigneur. Tu es à la porte et tu frappes. Au signal du Père tu vas bientôt faire retentir la dernière trompette. Seigneur, je t’en supplie, que nous soyons tous prêts à ta venue. Tous ceux qui sont là, qui entendent ce message et qui entendent ta voix, que nous soyons tous prêts, Père Saint et que nous soyons des instruments pour aider les autres à se préparer. Au nom de Jésus, mon Père. Amen”.





Ce texte est le deuxième message d'une série de 4 messages. La suite se trouve sur le message C236.



Vous pouvez obtenir la cassette audio de ce message, et d'autres encore, en écrivant à

 

Source de Vie - La Grotte - 48370 St Germain de Calberte - France


ou par e-mail à : mail@sourcedevie.com

Vous recevrez gratuitement en retour, et sans aucun engagement, le catalogue des cassettes audio disponibles. Pour aller plus vite, vous pouvez également imprimer le catalogue des cassettes audio disponibles à partir de ce site Internet, sur la page : Commandes de cassettes audio.





Pour vous aider à comprendre le plan de Dieu, et se préparer à tout ce qui arrive

http://www.sourcedevie.com
http://www.Paroledevie.org