C213  Source de Vie - http://www.sourcedevie.com


© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée


mis le 18/12/2001


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.



Imbibe-toi de la Parole de Dieu, et brise les paroles destructrices de l'ennemi dans ton coeur



            Vous savez que le Seigneur veut faire de nous des hommes et des femmes de foi ? Mais vraiment de foi. Pas qui croient avoir la foi, et puis il ne se passe jamais rien. Mais des hommes et des femmes de la foi de Dieu, de celle qui produit les oeuvres du Seigneur. On est donc à l'école de Dieu. Et l'école de Dieu, c'est un peu comme l'école des hommes, toutes proportions gardées. On passe d'une classe à l'autre. Et il y a une vérité importante, qu'il faut bien retenir dans l'école de Dieu, c'est que, on pourrait sauter des classes de notre propre initiative, mais on se contenterait d'apprendre intellectuellement des choses, de plus en plus de choses, sans jamais les voir appliquées dans notre vie. Quand c'est Dieu qui nous fait passer d'une classe à l'autre, il nous révèle une vérité, on la reçoit par la foi, elle produit une oeuvre dans notre vie, il y a un changement, la vie de Jésus grandit en nous, et là, on va passer sans danger dans la classe au-dessus. Sinon, on va être bourré de connaissances bibliques intellectuello-théologico-métaphysico, etc., mais la vie de Jésus ne sera pas là. Il est notre maître, il nous enseigne pas à pas, et c'est vraiment un principe du Seigneur qui est très important : il faut passer à la classe supérieure au rythme du Seigneur et surtout au rythme où nous avons mis en pratique, par la vie du Seigneur, ce qu'il nous a appris.

 

            Dans l'école des hommes, on commence par emmagasiner beaucoup de choses, on passe par toutes les classes, le bac, bac plus quatre, etc. Puis, une fois qu'on a reçu les diplômes, on passe à la pratique. Avec le Seigneur, ce n'est pas du tout ça. Avec le Seigneur, on apprend, à la classe où nous sommes aujourd'hui, par la révélation du Saint-Esprit, pour mettre en pratique, ici et maintenant, dans la classe où nous sommes, tout ce qu'on a appris. Et, seulement alors, le Seigneur va nous faire passer à une classe au-dessus. C'est cela sa méthode. C'est important de le comprendre. Nous, on voudrait sauter les étapes. Alors, ne nous imaginons pas qu'en écoutant des messages, ou même en lisant la Bible et en apprenant des choses, c'est cela qui va nous faire grandir dans le Seigneur. Ce qui va nous faire grandir, c'est la mise en pratique de ce qu'on a entendu et de ce qu'on a appris et reçu du Seigneur. La mise en pratique par la foi, pas de manière légaliste, pas en apprenant par cœur et en essayant de le mettre en pratique par des efforts charnels.

 

            Alors, essayez d'entrer, par exemple, dans les révélations profondes de la Croix, alors qu'on n'a pas pardonné à notre ennemi intime ou à une personne proche qui nous veut du mal, c'est peine perdue. Le Seigneur nous bloquera au Cours Moyen spirituel, tant qu'on n'a pas compris qu'il faut pardonner à nos ennemis, et aussi à nos amis, ceux qui nous sont proches. Le Seigneur veut qu'on ait un coeur libre, vis-à-vis des choses les plus élémentaires de sa vie divine qui coule en nous. Ça commence par l'amour, ça finit par l'amour. Evidemment, la Croix est au centre, parce que tout ce qui peut gêner la Croix, c'est notre chair qui n'est pas crucifiée, et le Seigneur veut nous apprendre cette leçon fondamentale.

 

            Si Dieu veut faire de nous des hommes et des femmes de foi, il veut nous apprendre à avoir une attitude juste vis-à-vis de sa Parole.

 

            Jésus a dit dans l'Evangile de Jean : Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. La Parole n'est pas chargée de l'Esprit, elle est Esprit. Et c'est pourquoi nous devons faire attention de ne pas la prendre à la lettre seulement, cette lettre qui tue, mais à prendre la Parole comme une révélation de l'Esprit et de la vie de Jésus, de Jésus-Christ lui-même. C'est Dieu lui-même qui a mis en forme sa vie et son Esprit pour l'imprimer sur ces pages. Donc, le message de la Parole, quand nous sommes à l'école et en classe avec Jésus, le manuel unique, le manuel de base, c'est la Bible.

 

            Et j'ai la certitude que nous continuerons à étudier la Bible, en esprit et en vérité, dans l'éternité, dans les cieux avec Jésus. Et il y aura toujours, pour l'éternité, des choses qu'il va nous révéler dans la Parole, des choses fantastiques que nous ne pouvons même pas imaginer aujourd'hui. Il nous révélera chaque facette, chaque aspect de sa Parole, et, à chaque fois, ça sera un supplément de vie, jusque dans l'éternité. Quand nous allons entrer (si nous avons eu foi en Jésus, en son sang et en l'oeuvre de la Croix, nous avons le salut assuré) dans ce paradis où nos yeux verront Jésus et où nous serons avec lui pour l'éternité, il ne faut pas croire que nous aurons tout reçu et compris, dès l'entrée. On va être encore à la classe avec Jésus, mais là, sans aucun démon ni la chair pour nous embêter. Et on va être constamment en train de recevoir des révélations de ce qu'il est, de sa Parole, et il va passer l'éternité à nous révéler l'infini de Dieu. Il faut l'éternité pour révéler l'infini. Si Dieu était limité, un certain temps suffirait pour qu'il se révèle.

 

            Quand Paul parle de l'amour de Dieu dans Romains 8 : ni les puissances, ni la hauteur ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. c'est quelque chose d'infini

 

            Dans le ciel nous recevrons la Parole de Dieu et nous continuerons, si nous avons commencé à apprendre déjà sur la terre, comment il faut réagir vis-à-vis de la Parole, à le faire là-haut. Quand Jésus, la Parole vivante, va se révéler là-haut, il va nous demander exactement ce qu'il nous demande ici, c'est-à-dire l'amour, la foi et l'espérance. Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l'espérance, l'amour. Nous avons besoin de la foi, de l'amour, de l'espérance. Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère Hébreux 11.

 

            Ces choses nous sont révélées dans l'amour du Seigneur. Quand on est rempli du Seigneur, on est rempli d'amour et de foi. Il manque quelque chose à ton amour, si tu n'as pas la foi, et il manque quelque chose à ta foi, si tu n'as pas l'amour. Quand il dit que ces trois choses demeurent, ça veut dire que, pour l'éternité, nous en aurons besoin. Comme la foi vient de ce que Dieu dit, de la Parole de Christ (Romains 10, 17), et que la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, quand on est rempli d'amour pour Jésus, il nous révèle sa Parole et nous la recevons avec amour et avec foi, avant même de voir les choses s'accomplir. Et, parce que nous les avons reçues avec foi, c'est-à-dire dans la certitude des choses qu'on espère, nous allons voir les choses se révéler à nous, se manifester. Dieu va continuer, dans l'éternité, de faire la même chose. Il va nous annoncer sa Parole, et il nous dit maintenant : "Tu la reçois avec foi". Et nous la prendrons avec foi. Elle va manifester, par la foi que nous avons en la recevant, toutes les choses qui sont contenues en elle. Et nous sommes déjà, aujourd'hui, à cette école. Là-haut, ça sera merveilleux, parce qu'il n'y aura plus la chair, l'incrédulité, les esprits méchants et mauvais. On baignera dans la présence de Jésus et tout ce processus d'apprentissage se fera dans la joie, dans la paix. Dieu va se révéler continuellement à nous. Il veut le faire, parce qu'il nous aime, et il veut qu'on puisse admirer tout ce qu'il est, dans sa perfection.

 

            Donc, il commence dès maintenant. Si nous avons connu le salut de Dieu par la foi en Jésus, Jésus s'est déjà révélé à nous. Mais cette révélation n'est qu'un avant-goût de tout ce qu'il a à nous révéler. C'est merveilleux. Rien que de penser à cela, j'ai le coeur qui bondit de joie, en sachant que mon Dieu qui est infini va passer toute ma vie terrestre, si je garde l'amour pour lui, à se révéler et à me révéler sa Parole, et il va passer l'éternité à le faire, là-haut, avec lui. Je serai en sa présence. Il va me dire :"Viens, dans mon intimité, j'ai encore quelque chose à t'apprendre sur moi, à te montrer sur ce que je suis". Et je dirai :"Seigneur, j'attends. Dis-moi". Il va m'annoncer une parole de vie, une parole qui sort de son coeur. Et moi, parce que je suis son enfant, je vais recevoir cette parole avec foi, avec une pleine et totale certitude qu'il est en train de me dire la vérité. Bien sûr, il est la vérité. Il n'y a plus rien qui me sépare de lui, et, cette parole, reçue par la foi, va me faire entrer dans une nouvelle dimension qu'il va me révéler. Et ainsi de suite, jusqu'à toute la plénitude de Dieu. Où s'arrête la plénitude de Dieu ? Il n'y a pas de fin. Alors, quand tu as faim de Dieu, tu peux être sûr que tu ouvres la porte de ton coeur à quelque chose qui n'arrêtera pas, et ce sera dans la joie que Dieu va continuer à se révéler à toi. Si, aujourd'hui, tu as l'impression que tu es arrivé à quelque chose de fini, que tu es entré dans une habitude religieuse ou évangélique en disant :"Maintenant, je sais pratiquement tout de toi, Seigneur. J'ai lu ta Parole dix fois", tu entres dans une habitude qui te dessèche. C'est une oeuvre du malin qui veut nous voiler les beautés de l'infini de Dieu et de sa Parole, mais, au départ, c'est parce qu'on a laissé se refroidir en nous cette soif en un Dieu vivant : Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive. mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif

 

            Ca ne veut pas dire qu'on va rester là en disant :"Je n'ai plus soif de toi, Seigneur". Ca veut dire que notre soif va être constamment étanchée par ce qu'il va nous donner. Mais, ce qu'il va nous donner va déclencher une nouvelle soif de quelque chose de plus. Il va me le donner, et, de nouveau la soif de quelque chose de plus. Donc, lui et moi, nous allons y trouver notre compte, parce que le désir de Dieu, c'est de se révéler à ses enfants, et le désir d'un enfant de Dieu, c'est d'avoir la révélation de Dieu. Si tu as le désir d'avoir la révélation de Dieu, il va se révéler encore plus. Tu vas être rempli encore plus de l'amour, de la joie, de la paix de Jésus. Mais, attention, tu es à l'école du Seigneur. Tu vas passer d'une classe à l'autre, c'est-à-dire que Jésus va tester ta soif de Lui en voyant si ce que tu reçois de lui par la révélation, tu l'intègres dans ta vie, tu le mets en pratique, tu le vis par la vie de Dieu qui coule en toi. Si Dieu te révèle quelque chose par sa Parole, si tu l'écoutes et que tu l'emmagasines dans ta tête et que tu continues à faire tes occupations, comme si rien n'était, sans que cette révélation passe dans ta vie pratique, dans tes actes, dans tes paroles, tu perds ton temps. Jésus va attendre que tu aies compris que ce n'est pas comme cela qu'on s'approche du Seigneur. On s'approche d'un feu dévorant, mais on s'approche du Dieu merveilleux qui veut tout nous donner. Il va donner seulement à ceux qui ont soif de Lui et qui ont foi en Lui :

 

Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. Hébreux

 

            Alors, tu t'approches de Dieu pourquoi ? Simplement, parce que tu as des besoins, parce que tu as des esprits qui t'attaquent, parce que tu as des personnes qui ne te donnent pas ce que tu aimerais ou que tu as un mari hargneux ou une femme qui n'est pas assez compréhensive ou des frères et soeurs qui te tarabustent ? "Seigneur, j'ai tellement de problèmes, je suis surchargé. Soulage-moi". Le Seigneur est bon C'est une prière qu'il entend. Il va répondre. Mais le désir que Lui désire voir dans mon coeur, c'est une soif de m'approcher de Lui, pour recevoir sa révélation, pour le connaître tel qu'il est, pour être ami avec lui, pour comprendre sa manière d'agir, parce que Dieu est un être personnel, vivant, qui a des pensées, des sentiments, une manière d'agir. Il veut m'expliquer tout cela pour que je comprenne qui il est et comment il agit, et que je devienne intime avec lui. Il ne veut pas simplement me donner des bénédictions et me laisser, comme je disais tout à l'heure, dans mon Cours Moyen spirituel. Il va me répondre à mes attentes, mais ce n'est pas cela qui va me faire grandir. Ce qui va me faire grandir, c'est la soif du Seigneur et la révélation de sa Parole et l'amour que j'ai pour le Seigneur qui va me donner la foi pour recevoir sa Parole qui va produire du fruit en moi.

 

            Donc, nous devons bien faire attention aux genres de paroles que nous plantons dans notre coeur. Tous nos problèmes sont causés par une semence de l'ennemi qui a été plantée dans notre coeur, à la place de la Parole de Dieu. Soit que nous ayons reçu cette semence du malin par héritage, parce que depuis des siècles la semence du malin, la parole de mensonge du malin est plantée dans l'humanité. Les hommes l'ont reçue, depuis le début, depuis la chute et elle est entrée dans les coeurs, dans l'humanité et nous sommes nés dans le péché, dit Jésus. Nous sommes donc nés, j'allais dire, dans la parole du malin, qui a produit ses fruits de mort et de destruction. Et le Seigneur veut extirper de nous, de nos pensées, de nos coeurs, de notre esprit, toutes les paroles qui ne sont pas sa Parole.

 

            Dans toutes les religions humaines, les partis politiques humains, vous avez des hommes qui pensent, qui réfléchissent. Ils ne savent pas qu'ils sont inspirés par des esprits méchants et séducteurs derrière qui contrôlent tout, puisque Satan est le prince de ce monde. Vous avez des hommes qui mettent au point des pensées, des paroles, des théories, des dogmes, des doctrines, où Satan fait son mélange subtil de vérité et d'erreur. Et ensuite, ils essaient de nous injecter ces paroles, et tous ceux qui ont été contaminés par ces paroles de l'ennemi ont des problèmes.

 

            Il faut à tout prix que le Seigneur nous révèle quelles sortent de paroles se trouvent dans notre coeur. Est-ce que c'est sa Parole ou une parole qui a été mélangée avec des paroles de Satan et des paroles des hommes, des pensées de Satan et des pensées des hommes, de la théologie humaine, des doctrines de démons ? Ou est-ce que c'est sa pure Parole éternelle qui ne change pas et qui est seule capable de produire la vie en nous, de nous donner l'Esprit et la vie de Dieu, quand elle est reçue dans la foi ?

 

            Donc Dieu veille jalousement sur sa Parole et il regarde dans nos coeurs pour voir si, au fond, il n'y a pas quelque chose qui est attaché à une parole qui n'est pas la sienne. Et il sait que cette parole-là est en train de nous détruire. Et le Seigneur qui nous aime voit, comme un livre ouvert, toutes les paroles qui sont dans notre coeur. Il discerne très bien celles qui ont été apportées par les sectes, les doctrines, les fausses religions, les théologies, nos propres pensées, etc. Et il dit : "Il faut que je lui montre, qu'il enlève cela de son coeur, parce que ces paroles-là n'apportent pas la vie, mais la mort, la destruction". Quelquefois, c'est un peu enfoui, mais le Saint-Esprit merveilleux qui habite en nous, quand nous connaissons Jésus, voit tout et il s'arrange pour faire sortir les choses et les mettre à la lumière, quand il a en face de lui un homme, ou une femme, qui est vraiment son enfant, qui l'aime et qui veut être éclairé. Il fera toujours le nécessaire.

 

            Je vais vous donner un exemple, que j'ai vécu, il y a quelque temps déjà, pour vous montrer comment une parole de l'ennemi peut détruire.

 

            En passant dans une certaine ville, je sens dans mon coeur le Seigneur me dire :"Va voir telle personne". C'était une femme. Normalement, je ne vais jamais voir une femme quand je suis seul, jamais, par principe. N'allez jamais voir, par principe, si vous êtes un homme une femme seule, ou inversement. Ne vous occupez jamais d'une femme, si vous êtes un homme, en tant que chrétien, de manière intime et personnelle : c'est un piège béant de l'ennemi. Je connaissais ce piège. Mais quelquefois, quand il y a une urgence, quand le Seigneur parle clairement, il faut mettre les principes de côté. J'y vais et je trouve une soeur en Christ, que je connaissais depuis quelque temps, qui était moribonde, mais dans la joie. Elle me disait :"Ca ne va pas du tout. Les médecins ont découvert un état cancéreux en moi. Je sais où je vais, de toute façon. Je suis bien, je suis dans la paix". Je me suis dit qu'il y a quelque chose qui n'est pas normal. Un état cancéreux, c'est une oeuvre de Satan. Ce n'est pas la volonté de Dieu pour ses enfants : ...Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu en faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire du diable.

 

            Je lui ai dit :"Mais, c'est du malin, cet état cancéreux. Ce n'est pas normal". Elle me répond :"Oui, j'ai prié, mais enfin il ne se passe rien. Que la volonté de Dieu se fasse". Vous savez, cet état, c'est de la passivité, ce n'est pas quelque chose qui nous met dans la volonté du Seigneur. C'est quelque chose qui nous permet d'accepter les coups de Satan sans rien dire. Et alors je dis :"Il y a quelque chose qui ne va pas. Tu n'as pas 40 ans, ce n'est pas normal que tu sois en train de mourir d'un état cancéreux, parce que le Seigneur dit, dans sa Parole, qu'il a mis la durée des jours de notre vie normalement à 70 ans, à 80 ans pour les plus vigoureux. Tu peux t'appuyer sur cette parole pour demander au Seigneur de te donner la santé en Christ, pour achever son oeuvre. Cherche, on va prier. Demande au Seigneur s'il y a quelque chose qui cause ce problème".

 

            Elle me dit : "Non, j'ai tout confessé, depuis des années, mon passé occulte, tout" Je dis :"Quand même, il faut qu'on cherche, prions encore. Ca ne paraît pas normal". On prie et puis j'entends, dans mon coeur ce mot : "malédiction". Je lui dis :"Il y a ce mot qui me vient : malédiction. Cherche, il y a quelque chose. Il y a une parole de Satan qui n'a pas été brisée et qui est en train d'agir". Et puis, brusquement, le Saint-Esprit a fait la lumière. Et elle me dit : "Ca y est, ça me revient. J'étais toute petite, j'avais à peine 5 ans. Ma mère est allée consulter une cartomancienne. Elle m'avait emmenée simplement pour l'accompagner et, à la fin de la consultation, la cartomancienne s'est tournée vers ma mère et elle m'a regardée. Elle a dit :"Je vois (c'est la vision satanique) que votre petite fille ne passera pas 40 ans. Et puis, pour conjurer le mauvais sort, elle m'a imposé les mains, elle a fait des prières". Et, dans quelques semaines, elle allait avoir 40 ans et elle était en train de mourir. Je dis : "Voilà, c'est merveilleux. Le Saint-Esprit l'a montré, il faut briser cette malédiction, au nom de Jésus, parce qu'elle n'a pas été brisée. Et la volonté du Seigneur, c'est de te donner la vie".

 

            Et elle m'a dit : "Oui, mais tu comprends, mon pasteur, pour lui, je suis sauvée, les malédictions, c'est fini". En un sens, c'est vrai, mais il faut prendre position, dans la foi. Je lui dis :"On prend rendez-vous avec ton pasteur demain, tu vas lui expliquer ce que tu as reçu et on va prier ensemble". Alors, le pasteur, qui était un pasteur remplaçant, a fait une prière sincère :"Seigneur, bénis ma soeur". Elle a prié aussi, et moi, je sentais qu'il y avait quelque chose qui manquait. Alors, j'ai dit :"Maintenant, nous allons briser cette malédiction au nom du Seigneur Jésus, parce que, à la Croix, il s'est chargé de nos malédictions". Il y a une parole de Satan qui a été prononcée et qui est en train d'agir pour causer la mort. Cette parole était restée au fond du coeur de cette petite fille, et ce n'est que maintenant que le Saint-Esprit la mettait à la lumière. Donc, finalement, quelque part, la petite fille avait attaché de la foi à cette parole, malgré elle. Ça marque une petite fille de 5 ans qui écoute la parole d'une femme qui dit :"Je vois que votre fille ne passera pas 40 ans". Elle a vécu sa vie, peut-être sans y penser. Et puis, maintenant, cette parole était en train de germer pour produire exactement l'effet que Satan voulait faire : Et cette femme, qui est une fille d'Abraham, et que Satan tenait liée depuis dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat ?

 

            Nous sommes dans le sabbat de Dieu. Je lui ai dit :"Il faut maintenant que tu brises, au nom de Jésus, cette malédiction Tu as confessé tous tes péchés, ce n'est donc pas une question de confession des péchés. Il faut que tu comprennes que cette parole avait entraîné une malédiction et maintenant, au nom de Jésus, nous prenons autorité sur cette malédiction et on la brise". Et elle l'a fait, et je l'ai fait avec elle, pour dire "Amen" à sa prière : "Au nom de Jésus, nous brisons cette malédiction faite par cette cartomancienne sur cette petite fille". La seule réaction a été un hoquet et elle s'est penchée en avant brutalement. Et puis elle est rentrée chez elle. Et, quelques semaines après, elle me téléphonait en disant :"Ca y est. Les analyses ont prouvé qu'il n'y a plus rien. C'est terminé, il n'y a plus rien du tout".

 

            Qu'est-ce qui se serait passé si le Seigneur n'avait pas mis cela en lumière ou si elle n'avait pas cru, si elle m'avait dit :"Henri, tu m'embêtes avec tes histoires. Ma théologie ne cadre pas avec ce que tu me dis. Je suis dans une église où on m'a dit que, lorsqu'on était chrétien, on ne pouvait plus être soumis à ce genre d'attaque du malin". Elle serait morte, aujourd'hui. On aurait fait une belle prière, sur sa tombe, en disant :"Seigneur, tu l'as donnée, tu l'as reprise; Alléluia !". Mais ce n'était pas Dieu qui l'aurait reprise, c'était Satan qui aurait réussi à la détruire par sa parole de mort.

 

            Et il y a des paroles, comme cela, qui ont été prononcées par des parents sur les enfants. Toute leur enfance, leurs parents leur ont dit :"Tu es un incapable, tu ne vas pas t'en sortir. Tu n'arriveras jamais à rien. Tu es un cancre, tu es un idiot", dans un moment d'énervement. Et puis, ces paroles sont reçues dans des petits coeurs qui écoutent et qui croient. Satan en profite pour planter une parole de destruction et de mort.

 

            Ou bien, certains avaient des problèmes, avant de connaître Jésus, et sont allés voir, en désespoir de cause, un guérisseur ou telle personne qui avait des dons, soi-disant de Dieu. Et cette personne leur a dit :"Je vois que votre coeur ne va pas bien". Il n'y a aucun symptôme, le coeur va très bien. Et puis, 20 ans après, un petit pincement au coeur. Cette parole était restée enfouie. Une malédiction était en train d'agir, maintenant, dans la vie de cette personne, car elle avait attaché de la foi à une parole de Satan qui se trouve encore dans son coeur.

 

            Je pourrais vous citer un autre cas que je connais. C'est un chrétien qui avait peur de la mort, avant sa conversion, et à qui une cartomancienne avait dit : "Ne vous inquiétez pas, monsieur, votre santé ne va pas être terrible, mais vous vivrez au moins jusqu'à 70 ans". Comme il était assez jeune, quand cette chose lui a été annoncée, il a pris cette parole comme un refuge. Lui qui avait une vingtaine d'années, a trouvé qu'il avait de nombreuses années devant lui. Cet homme, en se convertissant, a demandé pardon pour tous ses péchés. Mais, comme dans le fond de son coeur, il y avait encore un peu de crainte de la mort, il avait tendance encore à se raccrocher à cette parole. Et, quand ça n'allait pas et que la peur de la mort venait, cette parole revenait. Donc, cet homme, bien que chrétien, avait tendance, plus ou moins consciemment, à s'accrocher, dans les moments de désespoir, à une parole de Satan au lieu de s'accrocher à la seule Parole de Dieu. On lui avait annoncé aussi, que, vers 60 ans, il aurait quelque chose de spécial qui se manifesterait dans sa santé, qui serait très mauvais, mais qu'il s'en sortirait et qu'il vivrait le temps annoncé. Et le résultat, c'est que, à l'âge de 60 ans, voilà tous les symptômes de la maladie annoncée qui se manifestent. Et, à ce moment-là, ce frère a compris. Comme il était à l'école du Seigneur, le Seigneur lui a montré qu'il y avait une parole de Satan qui n'avait pas été brisée et qu'il était responsable, parce qu'il avait attaché de la foi à une parole de Satan, et non à une Parole du Seigneur. Et, évidemment, il s'est hâté de confesser cette chose-là au Seigneur, de briser cette malédiction au nom du Seigneur Jésus, et le problème a été réglé.

 

            Alors, vous voyez que nous devons faire attention aux paroles qui sont mises dans notre coeur et que nous devons veiller à enlever de notre coeur toute parole qui n'aurait pas été mise par le divin Seigneur et Maître de nos vies, qui seul doit pouvoir planter sa bonne semence dans nos coeurs. C'est important, bien-aimés, parce que notre attitude devant la Parole va montrer si nous avons l'amour de la vérité. Les paroles de Satan ne sont que mensonges, et, si nous avons la moindre attirance pour une parole de Satan (ça peut être une parole d'une religion que nous avons fréquentée avant ou d'une secte dans laquelle nous étions, secte au sens large, c'est-à-dire une église évangélique qui avait des positions très sectaires sur tel ou tel plan, mais pas la vérité de la Parole seule) et si nous n'extirpons pas de notre coeur ces paroles-là, elle vont continuer à tourner et à produire leurs mauvais fruits. Et leurs mauvais fruits, ce sont toujours la mort et la destruction. La parole de Satan ne peut pas amener la vie.

 

            Donc, dans Romains 10 et au verset 6 : Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi Tu ne peux pas être un homme ou une femme de foi, si tu n'as pas la justice de Dieu dans ton coeur, la vraie foi de Dieu, comme Dieu l'aime. Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur.

 

            Là, il parle de la Parole du Seigneur. Mais, c'est un principe qui peut être valable aussi pour n'importe quelle autre parole. Si la parole de Satan ou des hommes se trouve dans notre coeur et notre bouche, elle va produire des résultats mauvais, alors que, quand cette Parole de Dieu se trouve, avec cette attitude-là elle va produire la vie.

 

Or, c'est la parole de la foi, que nous prêchons. (verset 9) Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

 

            Beaucoup de chrétiens font l'un ou l'autre. Ils confessent de la bouche, parce qu'on leur a appris la confession positive, mais leur coeur ne croit pas. Ce n'est pas une technique, la foi. Ou alors, leur coeur croit, mais ils ne confessent jamais de leur bouche.

 

            Dernièrement, j'ai eu un coup de fil presque désespéré de quelqu'un qui me disait :"Est-ce que tu ne peux pas aller voir tel pasteur à tel endroit. Il a des problèmes insurmontables avec sa propre fille qui est complètement démonisée. Il ne sait pas trop comment ça s'est passé". C'était un homme qui s'occupait d'accueillir beaucoup de gens qui avaient d'énormes problèmes. Il avait jeûné et prié pendant des années, et il n'arrivait pas à avoir la solution. Elle était convertie, elle croyait au Seigneur Jésus. Et puis, dernièrement, brusquement, presque instantanément, elle a été délivrée. Elle a repris ses activités. Et puis, il disait à sa fille : "Il faut que tu confesses, il faut que tu témoignes de ce que Jésus a fait pour toi, que tu dises qu'il est intervenu, pour sa gloire, pour montrer ce qu'il a fait dans ta vie". Et la fille est restée bouche fermée. Elle n'a pas osé ou elle n'a pas voulu, ou elle a eu honte. Rien à faire. Le résultat, c'est que, quelque temps après, tout est revenu pire qu'avant. Il téléphonait pour cela, pour l'aider. Ce que son père lui disait venait vraiment du Seigneur.

 

            Que dit Jésus au démoniaque de Gadara, qu'il avait délivré d'une légion de démons ? Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur t'a fait, et comment il a eu pitié de toi. Et, parce qu'il l'a fait, la région a été gagnée au Seigneur.

 

            Alors, il dit là : La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur. Quand la Parole de Dieu remplit notre coeur, on ne peut pas faire autrement que la faire sortir de notre bouche : car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle.

 

Or, c'est la parole de la foi, que nous prêchons. (verset 9) Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus,

 

            C'est quand la dernière fois que tu as eu l'occasion de dire :"Jésus est mon Seigneur" ? C'était il y a une heure, il y a un jour, il y a un mois, il y a un an ?

 

et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. (verset 10) Car c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut, selon ce que dit l'Ecriture :

 

            C'est en confessant de la bouche qu'on parvient à la manifestation de ce qu'on a reçu dans le coeur. Donc, les deux doivent être présents. Dieu va nous révéler sa Parole par son Esprit, par la lecture. Cette Parole remplit nos coeurs, parce que nous croyons. Le Saint-Esprit confirme. On croit dans le coeur. Et maintenant, il nous dit :"Tu vas confesser de ta bouche ce que tu as reçu". Ne t'inquiète pas : il va te donner des occasions de confesser de la bouche ce que tu as reçu. En le confessant, tu vas manifester la gloire de Dieu, et tu vas faire que cette chose que tu crois dans le coeur va se manifester dans ta vie.

 

            Alors, attention, c'est subtil comme piège de Satan, parce qu'il y en a qui font de la confession positive en disant : "Le fait de confesser va déclencher dans l'invisible les choses, et puis, je vais les voir se manifester". C'est comme ça que travaillent les sorciers. Ils font de la visualisation; Moi qui étais dans l'hindouisme et le bouddhisme, je peux vous dire que, là-bas, ça marche très bien. Les prêtres hindous et bouddhistes font de la visualisation ; Un malade arrive, avec une grosse tache de cancer sur la peau. Ils regardent et visualisent en se concentrant. Et, dans leur visualisation, ils voient le cancer diminuer, partir; Et puis la chose arrive; C'est purement démoniaque. C'est la puissance de la pensée, appuyée par des démons qui sont derrière. Ce n'est pas du tout comme cela que Dieu nous demande de marcher. Il nous dit simplement : "Tu reçois la Parole dans le coeur et tu crois et tu la confesses de ta bouche, parce que tu crois, et tu la confesses avec joie". Tu confesses ce que Jésus a fait pour toi, ce qu'il dit dans sa Parole, avec la foi dans le coeur; Et Dieu, par la puissance du Saint-Esprit, va confirmer sa Parole; C'est lui qui agit; Ce n'est pas la puissance de ta confession ou de ta pensée. C'est lui qui va confirmer, parce que Dieu veille sur sa Parole pour l'accomplir. Et, quand il voit un être vivant qu'il a créé, rempli de foi et d'amour pour sa Parole dans le coeur, avec cette confession sur les lèvres, Dieu va agir en faveur de cette personne. Il ne va pas la laisser tomber. Et la chose va se passer exactement comme Dieu l'a dit.

 

            Il ne faut pas tomber dans un système, parce que, à ce moment-là, on fait de la magie. Les sorciers marchent comme cela. Ils lancent des malédictions par la parole. Ils lancent des "prophéties" ou des paroles qu'ils ont reçues par révélation satanique, et, parce que les gens écoutent cela et reçoivent par la foi, ces paroles se réalisent dans leur vie. Ce n'était pas un plan de Dieu qui était suspendu sur leur vie. C'était la volonté de Satan, et Satan imite la manière dont Dieu agit, à l'envers. Si tu crois, dans ton coeur, à une parole mauvaise de Satan, tu vas la voir s'accomplir. Attention : J'entends quelquefois des chrétiens me dire :"Mais, c'est comme si j'étais né sous une mauvaise étoile. Il m'arrive toujours des coups comme ça". Ils ne se rendent pas compte. Ils sont en train de révéler par leur bouche ce qu'il y a dans le fond de leur coeur, c'est-à-dire des paroles de Satan qui sont en train de les détruire, ce sont des malédictions.

 

            Donc Jésus veille sur sa Parole et me dit :"Maintenant, tu vas faire attention à ce que tu mets dans ton coeur. Tu vas y planter ma pure Parole. Moi, Dieu tout-puissant, je suis là pour te la révéler, la faire fructifier dans ton coeur et lui faire accomplir tout ce que j'ai prévu, tout ce que j'ai annoncé.

 

Car c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut, selon ce que dit l'Ecriture : Et un peu plus loin, il dit au verset 12 :

 

Il n'y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu'ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l'invoquent. Il n'y a aucune différence entre les chrétiens d'origine juive, grecque, catholique, protestante ou orthodoxe, pourvu qu'ils laissent tomber, à l'entrée du sanctuaire, toutes leurs doctrines reçues dans ces églises. Je dis toutes, parce qu'il y a une semence de Satan derrière. J'en ai connu des gens sincères dans toutes les religions du monde : les bouddhistes, les musulmans. Et Jésus dit lui-même. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi C'est curieux, comme ordre : il faut d'abord écouter la voix du Père pour venir à Jésus, parce que, tout ce que le Père a, il l'a donné à Jésus.

 

            Et je lis : Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. (verset 14) Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s'il n'y a personne qui prêche ?

 

            La prédication de la Croix donne la foi. Vous voyez pourquoi la Parole doit être prêchée et pas discutée ? Seigneur, fais de moi, je t'en supplie, quelqu'un qui soit capable de donner ta Parole dans la vérité. Pas une parole d'homme, une interprétation d'homme. Donne-moi des brebis, tes brebis, qui aiment l'entendre, parce que la Parole de Dieu va se faire de plus en plus rare. Elle va complètement disparaître et elle a disparu complètement de nombreuses parties du monde. Et le Seigneur veut que ses brebis qui écoutent, puissent être des brebis qui aiment la Parole dans la vérité, et qui, partout où elles iront, répandront, par leurs paroles et par leur vie, la Parole du Seigneur. Qu'ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles !

 

Verset 17 : Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ. La foi vient de ce que tu entends, non pas avec tes oreilles physiques, mais dans ton esprit, dans ton coeur. Si tu as un coeur plein d'amour pour Jésus, tu peux avoir encore plein de problèmes, de difficultés, de choses qui ne vont pas, ils vont être réglées par le Seigneur, puisqu'il veut te transformer à son image. Si tu dis : Seigneur, je veux entendre Ta Parole, d'une manière ou d'une autre, Tu me parles par Ton Esprit par Ta Parole vivante, que Tu me parles par un message ou par un serviteur ou par quelque autre moyen, et tu dois avoir un filtre spirituel en toi, le discernement. L'Esprit qui est en toi t'enseigne toutes choses, si tu veux bien écouter, si tu ne veux pas être trop pressé à écouter n'importe quoi, si tu veux bien contrôler ce que tu entends, devant le Seigneur. Le Saint-Esprit va te révéler la Parole du Seigneur dans la vérité et te donner la foi.

 

            La foi vient de ce que tu entends dans ton coeur. Si tu t'imbibes des paroles de Christ et de Dieu, ta foi va grandir et l'amour avec, et l'espérance divine avec. Tu vas apprendre beaucoup de choses de la part du Seigneur et tu vas les transmettre. Depuis combien de temps n'as-tu pas exercé le don de prophétie que Dieu t'a donné ? Tu as reçu un don du Seigneur ? "Ah oui, mais je n'ai pas eu l'occasion. Je ne vais plus dans une église depuis des années, parce que c'est tellement moche."

Là où tu es, avec ta famille, avec ceux que tu rencontres, les dons que Dieu t'a donnés, il ne s'en repent pas, et tu peux les exercer dans la foi. Que tout ce qui sort de votre bouche soit une parole de Dieu, un oracle du Seigneur !

 

            Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ. Seigneur, ouvre mon intelligence spirituelle pour que j'entende ta Parole, parce que je veux être un homme et une femme de foi, de vraie foi, pas d'ersatz de foi. Jésus veut qu'on ait, non pas un substitut de la foi, mais la vraie foi, parce que la vraie parole de Dieu sera reçue dans un vrai coeur rempli d'amour pour lui. Ca va te coûter.

 

            Je lirai dans Hébreux 11 verset 1 : Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. Qu'est-ce que tu espères de Dieu : qu'il te ramène ton mari, qu'il te ramène ta femme ? Oui mais, Seigneur, qu'il soit changé. Je ne le veux pas s'il est comme avant. Le Seigneur te comprend, mais il te demandera de marcher par la foi, avant même de voir, avant de voir la moindre amélioration dans la situation. Dieu va te donner une parole pour que tu croies, et là, ayant cette ferme assurance, tu ne te laisseras démonter par rien de visible.

 

            Pour l'avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable. Donc Jésus veut nous donner un témoignage favorable. Il veut pencher son regard sur nous en disant : "Mais c'est bien ce que tu fais ! J'apprécie ce que tu fais."; Jésus apprécie par-dessus tout un coeur d'amour pour lui, plein de foi. rappelez-vous le centenier qui était un simple romain, un soldat d'occupation, un capitaine de la Wehrmacht. Jésus dit : même en Israël je n'ai pas trouvé une aussi grande foi.

 

que cet occupant ennemi qui ose dire : Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. Puis Jésus dit au centenier : Va, qu'il te soit fait selon ta foi. Et à l'heure même le serviteur fut guéri.

 

            Pourquoi ? Parce que, dans le coeur de cet homme, il y avait une totale certitude que cet homme, qui était en face de lui, était capable de faire cela. Il avait connu quelque chose de Jésus, et son coeur y avait cru. Ne fais rien sans cette ferme assurance, ne vas pas quelque part, à l'autre bout du monde, ou dans le village d'à côté, pour faire quelque chose, si tu n'as pas une totale conviction, une ferme assurance. Donc, tu as le droit, devant Dieu, de dire :"Seigneur, je ne le fais pas, parce que je n'ai pas la ferme assurance". "Attends, je vais t'en donner une", dit le Seigneur. "Reste devant moi, dans la paix, dans le silence de ton coeur. Je vais te révéler ma Parole, ma volonté, ce que j'ai dans le coeur". Tu vas lire quelque chose qui va être une lumière pour toi. Et là, tu vas avoir une complète assurance.

 

            C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles. C'est extraordinaire, si tu réfléchis à cela. Tout ce que tu vois, dans le monde, ne vient pas de choses visibles, contrairement à tout ce que dit la science. Tout ce qui existe ne vient que de ce qui est invisible, c'est-à-dire de la Parole du Seigneur. Donc, si tu veux voir quelque chose s'accomplir dans ta vie, non pas à moitié ou comme tu le crains, mais exactement comme Dieu l'a dit, il te demande de recevoir sa Parole dans un coeur honnête et bon et d'avoir cette ferme assurance.

 

            "Mais, Seigneur, ce n'est pas facile d'avoir la foi, j'ai des doutes et je n'arrive pas à croire". C'est vrai, souvent, ça arrive. Mais pourquoi est-ce que tu as des doutes, quand Dieu a parlé ? Ça veut dire que tu n'as pas la révélation que la Bible est la vérité ou que tu ne connais pas Dieu tel qu'il est. Si tu connais vraiment Dieu tel qu'il est, tu connais sa Parole, le Saint-Esprit te l'a montré quelle est sa volonté. Tu connais sa Parole écrite ou tu as le désir de la connaître. Le Saint-Esprit, qui t'a été donné, t'a été donné pour te conduire dans toute la vérité de sa Parole vivante, qui est esprit et vie, pour que tu aies la foi, que tu accomplisses des prodiges pour le Seigneur. Et accomplir un prodige pour le Seigneur, c'est croire sa Parole avant même de voir quelque chose; C'est cela le joug de Jésus. Alors vous comprenez pourquoi le Seigneur veille jalousement sur sa parole dans nos coeurs, et à quel point il veut enlever toutes ses paroles mauvaises qui ont été plantées par l'ennemi. Il veut que son champ soit pur et que tout ce qu'on a reçu, auparavant, qui n'était pas de lui, soit ôté;

 

            Donc, un sujet d'ardente prière de mon coeur devrait être :"Seigneur, fais la lumière dans mon coeur sur tout ce qui n'est pas ta Parole, tout ce que j'ai pu recevoir de mauvaises paroles qui y sont encore plantées, parce que j'y attache encore quelque importance". Parce que, si c'est le cas, c'est le sort des Galates qui vous attend : O Galates dépourvus de sens ! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié ? (2) Voilà seulement ce que je veux apprendre de vous : Est-ce par les oeuvres de la loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de la foi ? (3) Etes-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l'esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ?

 

            Ca veut dire qu'on retourne à ces rudiments, à ces choses des hommes, de la loi, qui ne doivent plus avoir de place dans ma vie, parce qu'il nous appelle à marcher par la foi, par l'Esprit du Seigneur. Alors, quand Dieu te dit : "Pardonne", c'est une parole de Dieu qui doit être reçue par la foi. Je prends cet exemple du pardon, parce que c'est l'exemple de base sur lequel beaucoup de chrétiens chutent, et, dans des relations de couple en particulier, c'est là que le bât blesse le plus, parce c'est là que les souffrances et les blessures ont été les plus grandes. Mais le problème du Seigneur, ce n'est pas les blessures que nous avons reçues, c'est la manière dont on va réagir à ces blessures. Lui sera là, le bon berger, pour les panser. Ne vous inquiétez pas, parce qu'il est le bon berger qui panse les blessures de ses brebis; Il est là pour les soigner, pour effacer les mauvais souvenirs, pour restaurer, guérir celles qui étaient malades, donner à manger à celle qui a faim.

 

            Et maintenant il va dire : "Mais cette rancune tenace que tu as gardée, ça n'a rien à voir avec les blessures que tu as reçues. C'est quelque chose de mauvais qui vient encore d'une parole de Satan qu'il a plantée dans ton coeur et qui reste encore là. Parce que Satan nous dit : "Tu vas te venger, tu mérites de te venger avec tout ce que tu as eu". Le Seigneur dit : "Pardonne". Et nous devons veiller à ce que, dans notre coeur, il n'y ait pas de parole de Satan qui reste encore plantée, parce que cette parole-là va détruire. La parole de Jésus, c'est : "Tu as été pardonné, tu pardonnes".

 

            Donc, celui qui ne reçoit pas la Parole de Dieu avec un coeur honnête et bon, c'est quelqu'un qui n'a pas la révélation de son propre salut dans sa perfection; C'est important de le comprendre. Tu vas pardonner de tout ton coeur si tu sais de quoi, toi, tu as été pardonné, parce que, devant Dieu, le poids de ton péché, quel qu'il soit, est infiniment plus grand que le poids de toutes les offenses qu'on a pu te faire. Donc, le chrétien qui n'arrive pas à pardonner est un chrétien qui ne veut pas pardonner, peut-être parce qu'il a trop souffert, mais c'est avant tout un chrétien qui va se jeter directement en enfer. Il a beau être rempli de toutes les paroles du Seigneur, s'il ne les a pas toutes dans son coeur, une seule parole de Satan qui va rester et à laquelle il va rester attaché, va l'entraîner à la perdition.

 

            Dans Matthieu 18, au verset 19 : Je vous dis encore que, si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Ça veut dire : si deux sont en symphonie dans le coeur. Or, les deux peuvent être deux frères dans la foi, deux soeurs dans la foi. Mais ça peut être aussi le Seigneur et moi, parce que le Seigneur veut que mon coeur soit entièrement en accord avec sa Parole, avec toute sa Parole, à 100 %. Je ne peux pas dire :"Seigneur, je suis d'accord avec 99,99 % de tes enseignements, mais le 0,01 %, non Je ne peux pas, tu le sais. Ca fait 20 ans que j'essaie, je ne pardonnerai pas".

 

            Dans Matthieu 18, il dit au verset 21 : Alors Pierre s'approcha de lui, et dit : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi ? Sera-ce jusqu'à sept fois ? (22) Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois. Et il suit cette parabole merveilleuse que j'aime bien citer souvent. Je ne vais pas prêcher là-dessus maintenant, mais c'est pour vous montrer que toute parole de Dieu est éprouvée. Nous devons remplir nos coeurs de la Parole du Seigneur, pas simplement de ce qui nous arrange, parce qu'elles sont des paroles de bénédiction, mais aussi de ce que le Seigneur nous demande de faire, même si ça nous coûte, parce que, au bout du compte, il y a une bénédiction. Il y en avait un qui devait dix mille talents (50 milliards d'euros). Le maître lui a remis sa dette en entier, parce qu'il le suppliait en disant : "Aie patience envers moi et je paierai tout". Et quand il est sorti, il y en a un autre qui lui devait une petite somme, cent deniers. Et il a voulu le faire payer. Voilà la parole de Satan :"Tu vas payer" Il l'a fait mettre en prison, jusqu'à ce qu'il ait payé. Et le maître, c'est-à-dire Dieu, qui avait entendu parler de cela, a fait venir ce serviteur et lui a dit : ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j'ai eu pitié de toi.

 

            Est-ce que tu ne dois pas avoir pitié de ton mari qui t'exaspère, de ta femme qui t'exaspère, de ton frère qui t'exaspère ? Mais tu dois avoir pitié, pas au sens humain du terme, mais pitié de la compassion de Jésus, parce que tu vois une âme qui est en train de se perdre, si elle ne se repent pas. Et toi, tu es là avec ta rancune.

 

            Et son maître irrité le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé tout ce qu'il devait. (35) C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur. Donc, tu dois accepter toute la Parole de Dieu. J'ai pris l'exemple du pardon, parce que c'est quelque chose de simple à comprendre et qui nous concerne tous. Tu peux être le chrétien le plus spirituel, tu peux avoir rempli la terre de convertis et de miracles, si tu n'as pas pardonné à une seule personne, tu es perdu, parce que le Père céleste te livrera aux bourreaux pour payer tout ce que tu lui devais, c'est-à-dire tout le poids de ton péché. Et tu sais très bien que tu ne peux pas le payer autrement que par la foi dans le sang de Jésus et la repentance.

 

            Si ce n'est pas le pardon, mais autre chose, c'est pareil. Si tu dis :"Seigneur, je veux tout de ta Parole, mais, ça, je ne l'accepte pas, je n'y crois pas". Tu crois que Jésus va te laisser faire ? Il t'aime, il va patienter; Il ne va pas te jeter dans le lac de feu et de soufre immédiatement pour cela. Mais parce qu'il t'aime, il sait que tu es en danger. Il va te révéler que l'état de ton coeur est mauvais, que tu n'es pas dans une foi réelle et totale, parce que, quand tu es dans une foi réelle et totale, tu acceptes toute la Parole de Dieu, sans discussion, avec un coeur honnête et bon. Donc, si le Seigneur te montre, parce que tu l'as prié, qu'il y a encore des paroles de Satan dans ton coeur, qui étaient déguisées en belles paroles humaines ou spirituelles ou religieuses, tu vas avec joie accepter de t'en séparer, parce que tu es fait pour recevoir la vérité tout entière, jusqu'au bout et sans compromis. C'est toujours comme cela que Satan vient. Il ne va pas dire :"C'est moi, Satan qui a inspiré cette doctrine de démon, cette chose à laquelle tu tiens tant". Il dira :"C'est le Dieu tout-puissant qui t'a révélé ces choses. Tu les as reçues et tu es béni maintenant". Tu crois que tu peux être béni avec une parole de Satan ?

 

            A ce moment-là, à l'école du Seigneur, tu vas avancer, tu ne vas pas traîner les pieds en disant :"Ca fait des années que je tourne en rond, Seigneur, il ne se passe rien". Tu as examiné si ton coeur était tout entier dans la vérité, pour la vérité, que pour la vérité, que pour le Seigneur ? Ou si tu es encore attaché à ta théologie, à tes idées personnelles, à des choses qui viennent de l'ennemi ? Peut-être que je parle pour certains qui ne sont pas du tout concernés, excusez-moi, mais peut-être que je parle aussi pour certains qui sont très concernés.

 

            J'ai le désir, pour ma part, de voir la gloire de Dieu manifestée dans ma vie et dans l'Eglise du Seigneur et dans le monde. J'aimerais que tout le monde se convertisse, que la terre entière soit remplie de la gloire de Dieu. Elle va l'être quand Jésus va venir bientôt. Mais, déjà maintenant, cette petite portion de la terre que tu représentes, toi, peut être remplie de la gloire de Dieu, si ton coeur est tout entier pour le Seigneur, dans la foi, dans l'espérance et dans l'amour. Il va faire des miracles dans ta vie, il va te débarrasser de tous tes ennemis, il va te révéler la vérité, il va te faire entrer dans ses plans parfaits, par la foi. Tu es destiné à cela : tu le veux ?

 

 

            Seigneur, je te confie la fin de ce message qui n'a pas de fin. Je te supplie, par le Saint-Esprit, d'ouvrir nos intelligences pour que tu nous montres, si dans le fond de nos coeurs, il y a encore des choses qui viennent de l'ennemi, des paroles de Satan qui ne sont pas ta pure Parole de vie et de vérité, et que tu fasses cette lumière pour que nous puissions les enlever et les remplacer par ta pure et sainte Parole, celle qui sanctifie, celle qui donne la vie, celle qui est esprit et vie. Et parce que tu es Dieu, que nous sommes tes enfants, nous te faisons confiance, et je te bénis, parce que tu es celui qui fait la lumière sur tout. Tu es celui qui veut la vie de tes enfants et tu veux que cette vie passe par la foi en ta Parole sainte. Et je te bénis de tout mon coeur, Père, parce que tu le fais, au nom de Jésus-Christ. Amen.