C183  Source de Vie - http://www.sourcedevie.com


© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée


mis le 18/12/2001


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.



Je dois toujours savoir si je suis conduit par l'Esprit ou non

Le souhait ardent du Seigneur, c'est que nous soyons dirigés par Son Esprit en toutes choses.



Le souhait ardent du Seigneur, c'est que nous soyons dirigés par Son Esprit en toutes choses. Pour être vraiment dirigé par Son Esprit, il faut être en communion avec le Seigneur en permanence. J'ai rencontré tellement de chrétiens qui assez rapidement me disaient : Dieu m'a dit, Dieu m'a conduit à faire ceci ou cela, et vraiment sincèrement ! J'en ai même rencontré d'autres à qui Dieu parlait du matin au soir : Dieu m'a dit cela, Dieu m'a dit ceci et puis Dieu m'a dit non, et puis il m'a dit oui. J'espère pour eux qu'ils disaient la vérité et qu'ils pensaient sérieusement la dire. Ils ne mentaient pas, mais ils se sont rendus compte, et moi aussi dans la suite des temps, qu'ils n'étaient pas conduits par le Saint-Esprit. Ils ont travaillé dans la chair, cela n'a pas produit des fruits et des résultats que le Seigneur attendait, parce que ce qui est chair est chair.

 

Si vous amenez quelqu'un au Seigneur dans la chair, cela ne va pas produire un fruit de l'Esprit. Donc tout chrétien a une grande responsabilité à marcher par l'Esprit. Je voudrais vous exhorter ce soir à revoir d'un peu plus prés notre marche spirituelle pour bien savoir si nous sommes en vérité conduits par l'Esprit.

 

Dans Galates 5, au verset 16, Paul dit aux Galates qui avaient bien commencé mais mal fini :

"Je dis donc : marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair."

Cela veut dire : "marchez, conduits par mon Esprit" dit le Seigneur. La chair a des désirs qu'elle veut accomplir, elle nous pousse constamment à accomplir ses désirs. C'est comme si derrière cette chair il y avait une personnalité vivante qui nous poussait à faire des choses. Si la chair a des désirs, c'est que cette chair qui est ce corps mortel, cette chair a des désirs qui poussent à faire des choses qui sont contraires à l'Esprit. La chair ne peut pas recevoir les choses de l'Esprit, la chair est opposée à l'Esprit, tout ce que la chair va faire est contraire finalement au travail du Saint-Esprit, et pourtant la chair peut faire des choses qui, selon les apparences, paraissent très spirituelles.

 

Dans toutes les religions du monde entier, nous savons qu'il y a des esprits mauvais derrière la chair. Ces esprits mauvais travaillent par la chair. S'ils avaient en face d'eux des hommes et des femmes qui n'avaient aucune porte ouverte dans leur chair à l'action des mauvais esprits, ils ne pourraient pas agir. Satan aura beaucoup de mal à utiliser pour son royaume quelqu'un qui a réussi à se dégager de la loi et des désirs de la chair. Celui qui marche par l'Esprit du Seigneur va avoir les yeux ouverts sur les séductions de Satan. Donc il est absolument capital dans ces temps de la fin que nous sachions si nous sommes conduits par l'Esprit (si nous marchons par l'Esprit).

 

Evidemment tu peux dire : Moi je suis dans une bonne église, j'ai un bon pasteur, j'ai des bons anciens, il y a une équipe qui est solide, ce sont des hommes de Dieu qui connaissent le Seigneur, alors je leur fais confiance ! Cela peut marcher pendant un temps, tant que tu es bébé en Christ, ou enfant en Christ, mais ça ne doit pas marcher bien plus loin, parce que tu vas être conduit dans l'erreur. Si tu suis une église ou si tu suis un homme, même si c'est l'homme le plus spirituel du monde, ce n'est pas le Saint-Esprit. Ils vont pouvoir t'aider pendant un certain temps, mais il va falloir que tu apprennes à marcher toi-même par l'Esprit.

 

Il y a des foules de chrétiens qui croient être conduits par le Saint-Esprit et qui ne le sont pas. Et lorsqu'ils le réalisent, c'est la déprime la plus complète : "Ah ! J'étais sûr, j'avais cette certitude d'être conduit par le Saint-Esprit, et maintenant il n'y a plus rien qui marche. Je croyais que c'était Dieu qui avait ouvert cette porte. J'avais la conviction que c'était Dieu, j'y suis allé, et maintenant je vois que ce n'est pas ça. Tout se ferme, il n'y a plus rien qui marche, je me suis complètement trompé". C'est vraiment une cause de souffrances extrêmes parce qu'il croyait faire confiance à Dieu. Il croyait être dans la volonté de Dieu, il croyait avoir été conduit par le Saint-Esprit à prendre telle ou telle direction, mais ce n'était pas cela du tout. En l'exhortant je lui dis : Tu commences à apprendre une leçon importante. Si tu croyais être conduit par l'Esprit et que tu te rends compte maintenant que ce n'était pas ça, si tu commences à réfléchir sur cette expérience, tu vas prendre du recul, tu vas être prudent la prochaine fois. Et tu vas y regarder à deux fois avnt de dire que tu es sûr que c'est le Seigneur qui te donne une direction.

 

Quand Jésus dit à ses disciples (Matt 10:16) : "Soyez prudent comme les serpents, simples comme les colombes", Il leur disait cela parce qu'il savait très bien que ce monde qui les entourait est complètement opposé au Seigneur, puisque le monde entier gît sous la puissance du malin. Ce monde qui nous entoure est entièrement contrôlé par le diable, et nous qui sommes au milieu, nous devons apprendre à être conduit non par cet esprit, mais par l'Esprit du Seigneur.

 

"Marchez selon l'Esprit, vous n'accomplirez pas les désirs de la chair car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit." Galates 5:16. Est-ce que nous sommes capables de bien discerner quand nous sentons monter un tel désir, du fond de notre être ? Est-ce que c'est un désir de l'Esprit, ou est-ce que c'est un désir de la chair ? Je ne parle pas des choses les plus grossières. Si vous sentez le désir d'aller passer votre samedi soir dans une boite de nuit (et encore cela pourrait être la conduite de l'Esprit, cela l'a été pour certains parce qu'il y avait là quelque chose de précis à faire), je prends l'exemple le plus grossier, si vous sentez cela, la plupart des chrétiens sentiront que ce n'est pas la conduite de l'Esprit, mais ce n'est pas en général aussi grossier que cela ! Bien souvent ce sont des choses qui ont une apparence très agréable spirituellement, très favorable apparemment, mais qui ne sont pas conduites par le Seigneur. Pour des choses qui sont importantes dans notre vie : Telle démarche pratique, une inscription à telle ou telle école pour nos enfants, une visite à un docteur, une opération chirurgicale, une intervention d'un conseiller quelconque, pour nos affaires personnelles, l'intervention d'un pasteur ou d'un responsable ou d'un chrétien extérieur qui va nous conseiller, est-ce que ce qui va nous être présenté ou la porte qui s'ouvre, c'est vraiment la direction de l'Esprit ? Ou c'est encore quelque chose qui vient du malin ou de notre chair ? Moi, je ne crois pas qu'il y ait d'autre sujet aussi important pour un chrétien que cela : "Marcher par l'Esprit."

Est-ce qu'il y a quelques conditions simples à rappeler, pour marcher par l'Esprit ? Voici une condition vraiment fondamentale, dans Galates 5:16, quand Paul dit : "Marchez selon l'Esprit et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair, car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit." Nous pouvons déjà nous rendre compte qu'une conduite par l'Esprit va être opposée à la conduite de la chair et inversement. Quand nous sommes conduits par la chair, nous pouvons être sûrs que nous ne sommes pas conduits par le Saint-Esprit ! Il va falloir qu'en nous, le Saint-Esprit nous apprenne à bien discerner tout ce qui vient de la chair parce que nous sommes sûrs que tout ce qui vient de la chair est contraire aux désirs de l'Esprit.

 

Les désirs de la chair et de l'Esprit sont opposés entre eux, "afin que vous ne fassiez pas ce que vous voudriez" (Galates 5:17) Donc la première des choses dont nous devons nous méfier, ce sont des choses que nous avons envie de faire, des choses que nous voudrions faire. Paul dit bien, dans Galates 5, verset 17 : "Les désirs de l'Esprit sont contraires aux désirs de la chair Ils sont opposés entre eux".

Alors pourquoi sont-ils opposés entre eux ? "Afin que vous ne fassiez pas ce que vous voudriez"  Quand Paul parle du vous, ce que vous voudriez, il parle de notre être personnel, notre égo, notre être personnel charnel qui a des désirs personnels. Quand nous voulons être conduits par l'Esprit, il faut vraiment nous méfier. Ce sont les choses que nous avons envie de faire ou que nous désirons faire qui sont le plus grand piège !

 

Pour ma part, je me suis rendu compte de cela dans mon apprentissage pénible, car c'est un apprentissage pénible que d'apprendre à marcher par l'Esprit. Je me suis bien souvent rendu compte qu'au départ je n'avais pas du tout envie de faire certaines choses et je me suis rendu compte après, que c'était ma chair qui n'avait pas du tout envie de faire cela. Par exemple faire telle démarche, faire telle visite. Aller à telle réunion ou ne pas y aller. Faire quelque chose avec le sentiment d'un certain devoir de le faire, mais en même temps je n'avais aucune envie personnelle. Je crois que lorsque cela se passe pour nous, quand nous avons un désir, une envie de faire quelque chose, c'est alors que nous devons être très prudents.

 

Nous devons vraiment nous mettre à part et prier le Seigneur en disant : "Seigneur je sens une envie de faire quelque chose, en moi, je sens une certaine conduite, une certaine direction, j'ai envie, je voudrais faire cela, je me méfie, Seigneur, et j'ai besoin que tu me montres si c'est Ton Esprit ou si c'est moi, mon égo qui en a envie". Parce que la plupart des pièges dans lesquels Satan nous fait tomber, c'est cela. Satan se sert des désirs de notre chair, qui a envie de faire certaines choses, et il nous les présente sous le meilleur jour possible.

 

Le but de la chair, c'est d'être satisfaite. La chair va utiliser tous les moyens. Si elle voit que je suis un enfant de Dieu qui veut vraiment marcher avec le Seigneur, qui s'est consacré entièrement à Dieu, elle va utiliser des moyens plus subtils. Par contre, si je suis un chrétien déjà dans le compromis, un pied dans le monde, un pied avec Dieu, la chair aura une action beaucoup plus facile puisque j'y serai déjà et qu'elle n'aura pas grand mal à me convaincre que c'est telle ou telle direction que je devrais suivre. Mais si je suis un chrétien sérieux qui désire marcher avec Dieu, qui désire être conduit par le Saint-Esprit, je vais apprendre à me méfier des désirs qui montent de mes entrailles, désirs de vouloir faire ou de ne pas faire certaines choses.

 

Galates 5:18 "Si vous êtes conduits, par l'Esprit vous n'êtes point sous la loi." Alors, vous savez que ceux qui sont conduits par l'Esprit sont apparemment complètement imprévisibles. Jésus dit : Le vent vous ne savez d'où il vient ni ou il va. Il en est ainsi de ceux qui sont conduits par l'Esprit. Quand on n'est pas conduit par le Saint-Esprit, la chair a tendance rapidement à se mettre sous des lois, des habitudes, des choses qui se mettent dans une certaine catégorie, qui se renouvellent en permanence, des habitudes religieuses. La chair aime la loi. Donc toute forme de loi, toute forme de commandement, toute forme d'habitude fixe et établie convient très bien à la chair et ne convient pas du tout à l'Esprit du Seigneur.

"Là où est l'Esprit du Seigneur là est la liberté." Quand on est conduit par le Seigneur on doit avoir compris ce qu'est être affranchi de la chair et ce qu'est être affranchi de la loi, de tout ce qui est charnel et de tout ce qui est légaliste. Il faut apprendre à vivre dans une liberté et une disponibilité au Seigneur qui fait qu'on va paraître aux yeux des hommes et aux yeux de la religion comme quelqu'un de complètement imprévisible. "Celui-là (ou celle-là), je ne sais jamais dans quelle catégorie le mettre, un jour il fait ceci, un jour il fait cela, et je ne comprends pas". Quelqu'un qui est charnel et qui regarde quelqu'un marcher par l'Esprit-Saint va souvent parler de cette manière : "Je ne comprends pas ce qu'il fait, je suis incapable de comprendre dans quelle direction il va ! Je n'arrive pas à le catégoriser !" Est-ce que tu peux catégoriser l'Esprit du Seigneur ?

 

Le Seigneur veut nous apprendre à nous dégager de toute contrainte de la chair et de la loi, pour que nous marchions dans la liberté de l'Esprit. Ce qui est beaucoup plus risqué parce que quand on marche dans cette liberté de l'Esprit, il n'y a aucune habitude particulière. Et cela peut paraître comme un désordre, un manque d'organisation, quelque chose qui n'entre pas dans les catégories religieuses bien établies. Une église qui marcherait par l'Esprit risquerait d'être jugée par les autres comme une église ou un groupe complètement désorganisé. Les églises qui marchent selon la chair sont bien organisées, elles ont toute une série d'activités bien prévues d'avance, des jours et des horaires précis, il y a le groupe des femmes, il y a le groupe des hommes, le groupe des jeunes, le groupe des personnes âgées, il y a telle action particulière, il y a l'évangélisation de la Pentecôte, telle ou telle action du 25 décembre ou autre, que sais-je... ? On a mis en place un certain nombre d'activités qui tournent bien, parce qu'une bonne entreprise humaine, si elle est bien dirigée par de bons PDG, cela tourne très bien ; c'est bien programmé et s'il y a des hommes compétents, énergiques et fermes, cela doit tourner. Ensuite on tourne avec sa radio, son programme missionnaire, vraiment cela baigne dans l'huile ! Apparemment ... 

 

Est-ce que tout cela est conduit par l'Esprit du Seigneur ? Regardez l'église du départ, qu'avait-elle à sa disposition ? Des télécopies, des ordinateurs, des téléphones portables, des mobiles, des voitures, des avions, elle n'avait rien de tout cela, absolument rien ! Elle avait seulement des sandales, des ânes. En revanche, elle avait la direction du Saint-Esprit (au début). Avec rien comme moyens mais la présence de l'Esprit, voyez ce que les premiers chrétiens ont pu accomplir en quelques années, à quelques-uns, parce qu'ils étaient conduits par le Saint-Esprit. Rien n'est impossible à Dieu ! Dieu a toute la puissance de Son Esprit. Il veut mettre à notre disposition des moyens, mais pour que nous utilisions ces moyens en étant dirigés par Son Esprit dans Ses œuvres. Dieu désire que Ses œuvres portent du fruit et le glorifient. Dieu a besoin d'hommes et de femmes conduits par Son Esprit, qui ont décidé de renoncer complètement, volontairement, définitivement de toutes les manières possibles à tous ces moyens humains dont l'Eglise se sert abondamment aujourd'hui. Je ne dis pas qu'il y a du mal à prendre un avion pour aller prêcher au Burkinafasso ou se servir d'un fax ou d'un téléphone, mais si nous, église du Seigneur, nous ne sommes pas capables de nous en passer totalement pour que le travail du Seigneur puisse se faire, ou que nous soyons capables de continuer à faire le travail du Seigneur dans la puissance de Son Esprit sans aucun de ces moyens, comme le Seigneur voudrait vraiment le faire, si nous ne sommes pas capables de faire cela, nous ne sommes pas conduits par le Saint-Esprit.

 

J'admirais récemment, en lisant un livre sur la biographie de Smith Wigglesworth, le grand évangéliste du début du siècle, un homme qui prend un bateau et qui va en Australie où il était attendu par très peu de monde. En arrivant sur les quais il y avait une ou deux personnes qui l'accueillaient. Quand il est parti quelques mois après, il y avait des dizaines de milliers de personnes qui l'accompagnaient à son bateau pour partir ! Tout cela parce qu'il était conduit par le Saint-Esprit. Partout où il allait, il était un instrument entièrement consacré et utilisé par le Seigneur, la puissance du Saint-Esprit se manifestait réellement. Il n'a pas passé son temps à imprimer des tracts, faire des émissions à la radio pour annoncer ses réunions, garder un temps d'antenne pour la télévision locale, rien de tout cela. On n'a pas besoin de tout cela quand il y a le Seigneur. Quand il y a tous ces moyens humains, c'est souvent, malheureusement, un signe que le Saint-Esprit n'y est pas, et qu'on veut compenser cette absence par autre chose.

 

Dans notre vie personnelle, si je comprends de la part du Seigneur que je dois mettre une croix (c'est vraiment au sens littéral, propre et figuré), mettre une croix sur tout ce qui vient du monde et de la chair, dans mon travail pour le Seigneur, dans mon cœur il doit y avoir un détachement complet vis à vis de tout moyen ou tout instrument qui n'est pas l'action directe du Saint-Esprit dans ma vie. Après si je suis conduit par l'Esprit et qu'Il me demande d'utiliser certains moyens que le monde utilise, je peux le faire, mais ce sera conduit par le Saint-Esprit. Au départ je n'en fais pas une condition pour mon travail.

 

Il y a des chrétiens qui me disent : Oui, mais tu sais dans le coin où je suis, il n'y a rien, c'est isolé, je n'ai pas d'église, je suis tout seul et puis c'est un coin perdu, il n'y a rien comme moyen, c'est un coin de brousse en pleine Afrique, je n'ai ni voiture ni mobylette, rien ! Je lui dis : est-ce que tu as le Seigneur, là où tu es ? Tu peux être tout seul dans ton coin, sans voiture, sans téléphone, sans aucun moyen matériel, sans argent, sans rien, avec la présence du Saint-Esprit qui te conduit, et Dieu est avec toi, tu verras de grandes choses se faire. Tandis que si tu es tellement conditionné par cet esprit du monde qui entoure l'église maintenant et qui le traverse, tu diras : "Moi, sans toutes ces choses, je ne peux rien faire, sans argent, sans bâtiments, sans assemblée importante qui paye sa dîme, qu'est-ce que tu veux que je fasse ?"

 

Galates 5:19 "Or les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont : L'adultère, l'impudicité, l'impureté, la dissolution l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, les meurtres, l'ivrognerie, les excès de table et des choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu. Mais le fruit de l'Esprit c'est : l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit."

 

Paul nous montre dans ce court passage ceci : Si je veux être conduit par le Saint-Esprit et marcher selon l'Esprit, il faut à tout prix que dans ma vie je sois en communion avec ce Saint-Esprit qui me permet de porter ce fruit que je viens de lire. Un chrétien charnel ne peut pas être conduit par le Saint-Esprit. Ou alors, par la grâce de Dieu, il est conduit, mais sans qu'il s'en rende compte. Ce qui m'intéresse, bien-aimés, ce n'est pas d'être conduit sans m'en rendre compte, puis un jour me trouver dans tel ou tel endroit et dire après coup : Tiens Dieu m'a conduit, oui c'est vrai. J'aurai tellement préféré connaître le plan du Seigneur à l'avance, entrer volontairement dans son plan et coopérer avec lui. C'est cela que Dieu désire. C'est cela, être conduit par l'Esprit.

 

Regardez comment Jésus faisait. Jésus ne faisait pas les choses au hasard, en se rendant compte après coup : Tiens Son Père l'a conduit là. Non ! Quand il est passé par la Samarie, il savait qu'il fallait qu'il passe par la Samarie parce qu'il devait rencontrer la Samaritaine au puits de Jacob. Il le savait, Son Père le lui avait dit et il y est allé, conduit par le Saint-Esprit. Quand Jésus a été conduit par l'Esprit dans le désert pendant quarante jours, le Saint-Esprit lui a montré, il est entré dans le plan de Son Père et il y est allé.

 

Pour être conduit par le Saint-Esprit comme Dieu le veut, la première des choses que l'on doit faire c'est comprendre ce qu'est la crucifixion de la chair. Quelqu'un qui a laissé le Saint-Esprit produire le fruit de l'Esprit dans sa vie est dans de bonnes conditions pour être conduit par le Saint-Esprit. Un chrétien charnel qui vit dans toutes ces choses qu'on vient de citer : les inimitiés, les querelles, les divisions, les disputes, est-ce qu'il est dans de bonnes conditions pour être conduit par le Saint-Esprit ? Lequel des deux sera dans de meilleures dispositions pour être conduit par le Saint-Esprit ? Celui qui aura compris que ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses mauvais désirs.

 

Galates 5:17 "La chair à des désirs contraires à ceux de l'Esprit." La chair va te conduire par le bout du nez si tu n'as pas compris ce qu'est la crucifixion de la chair. La chair va faire de toi ce qu'elle veut en utilisant une façade spirituelle pour te tromper, en te disant : "Dieu te conduit dans tel endroit, tu vois la porte s'ouvre, c'est merveilleux, Seigneur merci, la porte s'ouvre !" Ce sont les désirs de ta chair qui t'ont conduit à tel endroit. Cela correspondait à ce que dans ta chair tu désirais vraiment dans le fond et comme tu ne vivais pas dans une chair crucifiée, tu as été conduit par ta chair en croyant être conduit par Dieu.

 

J'ai pu m'en rendre compte dans ma vie personnelle, quand finalement croyant être conduit par Dieu pour telle ou telle chose je me suis rendu compte par la suite que c'était ma chair qui avec un joli déguisement spirituel, m'avait donné envie de faire telle ou telle chose, et cela n'a pas produit un fruit qui glorifiait le Seigneur. Je me suis retrouvé dans une impasse et le nez contre le mur. Après, il a fallu s'humilier devant le Seigneur en disant : "Seigneur tu me fais comprendre que ce n'était pas ton Esprit qui me conduisait. C'était en fait les désirs de ma chair". Et moi à mes yeux, je me croyais vraiment très spirituel. Je me disais : "Ah, quelle belle conduite de l'Esprit !" Il a fallu que je vienne au pied de la Croix pour dire : "Seigneur il va falloir que tu me donnes, non pas cette connaissance intellectuelle que je peux avoir par la lecture de Ta Parole ou en écoutant un message et en mémorisant, mais vraiment la révélation de la Croix. J'y reviens constamment, la révélation de la Croix pour moi Seigneur, je désire ardemment marcher par l'Esprit !"

 

Peux-tu désirer autre chose quand tu aimes Jésus ? Quel intérêt peut avoir ta vie quand tu aimes Jésus si tu n'es pas conduit par le Saint-Esprit ? Si ce sont les désirs de ta chair qui te conduisent, est-ce que tu peux dire en vérité que tu aimes Jésus de tout ton cœur, que tu veux faire Sa volonté comme Jésus a fait la volonté du Père à cent pour cent. Jésus a dit quelques heures avant la Croix : "Seigneur j'ai accompli tes œuvres, ta volonté et j'ai glorifié ton nom en accomplissant toutes tes œuvres."

 

Si j'ai vraiment l'amour de Jésus dans mon cœur, je dois arriver au point où je sais que tout ce que je fais dans ma vie est conduit par le Saint-Esprit. C'est certain qu'il y a une période d'apprentissage, où je vais avoir des hauts et des bas, des chutes et des rechutes, jusqu'au point où j'arrive vraiment devant la Croix, et je dis : "Seigneur, maintenant, j'en ai assez d'attendre que l'un ou l'autre me donne ma prophétie personnelle en disant fais ceci ou ne fais pas cela. J'en ai assez que quelqu'un me parle en disant : Dieu m'a dit pour toi ceci, pour toi cela. J'en ai assez d'être trompé moi-même par les désirs de ma chair pour faire ceci ou pour faire cela. Je veux vraiment être conduit par Ton Esprit, Seigneur, je ne veux rien d'autre pour ma vie. Pardonne-moi d'avoir encore eu ces désirs profonds qui venaient de la chair et que j'ai habillés d'une manière spirituelle, pour les faire passer à mes yeux et aux tiens, alors que ce n'était pas du tout la direction de ton Esprit." L'Esprit a des directions qui sont contraires à ceux de la chair.

 

Quand nous arrivons au Seigneur, nous recevons une nouvelle naissance, un esprit neuf. Mais nous gardons tellement de mauvaises habitudes de notre passé (puisque notre corps n'est pas encore ressuscité, notre âme n'est pas encore régénérée) il faut que nous apprenions à changer nos pensées, nos sentiments etc. Mon esprit (si je suis une nouvelle création) est neuf. Il est nouveau ! Si vraiment je suis une nouvelle création, bien-aimés, je suis destiné à marcher par l'Esprit du Seigneur. C'est là le plan de Dieu. Si Dieu me donne Son Esprit pour faire de moi une nouvelle création, c'est pour me destiner à être semblable à l'image de Jésus, et pour m'apprendre à marcher par Son Esprit, du matin au soir, du soir au matin, à chaque seconde de ma vie.

 

Que j'aille au supermarché pour acheter un pot de moutarde ou pas, cela doit être conduit par le Saint-Esprit ! "Frère Henri, tu exagères ! Les grandes directions de ma vie, d'accord ! Mais je peux avoir ma petite zone de liberté !" Non ! Si tu as ta petite zone de liberté, tu as une petite zone charnelle que tu gardes pour toi ! C'est sûr que Dieu sait très bien que tu vas avoir besoin de moutarde, ou de toute autre chose de ce monde. Je vais donc aller faire mes courses, mais même-là je dois être à l'écoute de ce que le Saint-Esprit veut me dire, parce que peut-être au lieu d'aller à tel ou tel supermarché, aujourd'hui le Saint-Esprit va me conduire à tel ou tel supermarché où il a un plan pour moi. (La moutarde est la même, mais il a un plan) D'un côté je vais être dirigé par le Seigneur, de l'autre côté ce sera ma chair. C'est fini, je n'ai porté aucun fruit ! Le témoignage que Dieu avait prévu pour moi, le contact ou quelque chose d'autre je ne pourrai jamais le donner. Et même-là je peux être conduit par la chair : Je vais donner un témoignage aujourd'hui dans tel endroit, j'ai l'habitude de donner un témoignage tous les samedis à la boulangerie, alors je vais y aller samedi prochain. Ce n'est pas conduit par le Saint-Esprit. Dieu avait un autre plan et toi tu étais dans ton habitude charnelle, voilà ! Je dirai : c'est tragique.

 

C'est le désir de mon cœur d'être conduit par le Saint-Esprit. Est-ce que ce n'est pas le désir de votre coeur qu'à chaque instant de la journée vous puissiez dire : "Seigneur, que je sois conduit par ta vie, pas par une loi, pas par des habitudes, pas par des choses charnelles, mais par ta vie, ton Esprit que tu m'as donné, qui va me conduire dans la liberté de ton Esprit pour faire tes œuvres." Recevoir le Seigneur c'est recevoir Sa vie.

 

Dans la première épître de Jean, au chapitre 2, et au verset 24, il y a quelque chose de splendide : "Que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous" . Qu'est-ce qu'ils avaient entendu dès le commencement : la Parole de Jésus, la Parole de Dieu ! Ils avaient reçu la Parole dans Sa vérité pure et parfaite, et il leur dit : Que la Parole de Dieu demeure en vous. Si tu veux être dirigé par l'Esprit du Seigneur, la vraie Parole de Dieu doit demeurer en toi, sinon n'importe quel esprit va se déguiser dans l'Esprit du Seigneur pour te diriger. Si tu n'as pas le fondement solide de ce que tu as entendu au commencement, c'est-à-dire la Parole du Seigneur, tu ne peux pas être dirigé par l'Esprit. L'homme ou la femme dirigés par le Saint-Esprit, c'est un homme ou une femme de la Parole de Dieu, qui la médite dans l'Esprit, qui la digère constamment. La direction du Saint-Esprit ne va jamais se faire contrairement à la direction de la Parole dans l'Esprit. C'est déjà une garantie !

 

Si le Saint-Esprit (soit-disant le Saint-Esprit) te dit : Quitte ta femme et je te donnerai l'âme-sœur qui va partager ta vie, ce n'est pas la direction du Seigneur ! C'est un autre esprit parce que c'est contraire à la direction de la Parole. Si à ce moment-là je suis séduit au point de faire des choses en disant : Dieu m'a dit que… , c'est un aveu de la méconnaissance de la Parole de Dieu. Ou alors on la connait mais on l'a tordue et on va dénicher un petit verset qui va nous permettre de faire ce que notre chair avait envie de faire. C'est sûr que pour un homme ou une femme qui a un conjoint épouvantable pendant des années, la tentation de la chair c'est de s'en séparer puis de l'envoyer promener pour en avoir un plus agréable. C'est charnel cela, c'est le désir absolu de la chair.

 

Mais la crucifixion de la chair, ce n'est pas cela, c'est la compréhension du plan du Seigneur, la compréhension de la volonté de Dieu telle que la Parole du Seigneur me le montre. Une direction ou une inspiration qui ne serait pas confirmée par l'ensemble de la révélation de la Bible, ou une direction basée sur tel verset tiré de son contexte, n'est pas la direction du Saint-Esprit. C'est clair et net, c'est une séduction, c'est un autre esprit, un autre évangile, un autre Jésus.

 

Le cœur doit être sincère, parce que vous pensez bien que Satan, l'ange de lumière quand il va essayer de séduire un enfant de Dieu pour l'entraîner dans ses voies, Satan va utiliser la Parole de Dieu. Il la connaît, il va utiliser tel ou tel verset en disant : "Tu vois, l'interprétation traditionnelle, ce n'est pas la bonne. Voilà la bonne interprétation : Tu peux faire ce que tu as envie de faire, vas-y, parce que tu vois ce que dit le Seigneur, il est écrit... !" Et si tu n'as pas une connaissance complète de l'ensemble de la révélation par l'Esprit du Seigneur, Satan va te séduire, comme il a essayé de le faire pour Jésus lui-même. Si Satan n'a pas hésité (quelle folie) à utiliser la Parole de Dieu pour essayer de séduire Jésus, tu crois que tu vas être épargné ? Tu ne seras pas épargné ! Il va venir vers toi en disant : "Il est écrit... Fais-le donc !"

Oui mais il est aussi écrit..., lui répond Jésus. Donc vous voyez ce qu'est la connaissance de la Parole.

"Que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils et dans le Père." Si tu es dans le Fils et dans le Père, tu seras conduit par l'Esprit, c'est obligé et la promesse qu'il nous a faîte, c'est la vie, la vie éternelle.

 

I Jean 2:26 "Je vous est écris ces choses au sujet de ceux qui vous égarent."

Ceux qui nous égarent sont ceux qui marchent par la chair, ou qui sont conduits par l'esprit du malin, ce qui est exactement la même chose pour moi puisque le malin va se servir des désirs de la chair qui sont contraires à ceux de Dieu. Ils travaillent ensemble, le malin travaille avec la chair et le monde. Ceux qui nous égarent, que ce soit la chair, Satan ou le monde, cet esprit qui est là derrière peut le faire parce que les choses de la Parole ne demeurent pas en nous. Si les choses de la Parole ne demeurent pas en nous, nous ne demeurons pas avec le Père et le Fils et nous ne sommes pas conduits par le Saint-Esprit. Vous voyez l'importance qu'il y a non seulement à étudier la Parole dans un esprit de prière, mais à demander à Dieu la révélation de Sa Parole. C'est la révélation de sa Parole qui éclaire. Vous pouvez faire des études théologiques, aller fréquenter la meilleure école de théologie du monde, apprendre l'hébreu ou le grec dans le texte, si vous n'avez pas la révélation de la Parole, vous n'aurez qu'une connaissance qui enfle, mais pas l'Esprit du Seigneur pour diriger votre vie.

 

C'est pourquoi Paul dit : Je ne cesse de prier pour vous pour que les yeux de votre intelligence s'ouvrent, que les yeux de votre cœur, de votre intelligence spirituelle s'ouvrent, pour que vous compreniez la Parole dans son Esprit. Qu'est-ce que Dieu a vraiment voulu dire là ? A-t-il voulu nous faire dire : "Ah voyons s'il n'y a pas un autre verset qui me permet de m'en sortir parce que j'ai envie de faire cela", non ! pas du tout ! Mais plutôt : "Qu'est-ce que Dieu a voulu vraiment dire, sur le mariage, sur l'organisation de l'église, sur tous les sujets principaux de la vie". Je dois déjà connaître la Parole en ce qui concerne tous les sujets principaux, et le Seigneur sait combien il y en a. Tout ce qui est important dans une vie est contenu là dedans, dans cette Parole de Dieu.

 

Dieu me répondra certainement si je dis : "Seigneur je veux méditer ta Parole. Je veux la méditer dans l'Esprit, non d'une manière légaliste, non pour apprendre et réapprendre les versets mais simplement pour que l'Esprit de ta Parole me pénètre. Pour que je sache quelle est ta pensée, Seigneur, parce que je veux t'obéir et marcher par ton Esprit. Tu vois, je suis ton enfant, je suis ton fils, ta fille, je désire ardemment marcher par ton Esprit, être guidé dans tes voies. Pour cela, j'ai besoin de la révélation de ta Parole".

Il me la donnera s'il voit que je la demande dans un cœur obéissant, dans le désir d'obéir au désir de l'Esprit qui est contraire au désir de ma chair. Je sais une chose c'est que tous les désirs que l'Esprit va me révéler sont tous contraires aux désirs de ma chair, c'est déjà une direction.

 

Jean continue (1 Jean 2:26) : "Je vous ai écrit ces choses au sujet de ceux qui vous égarent. Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne." Vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne, au sens où on l'entend d'habitude : c'est-à-dire d'avoir besoin d'une personne qui nous débite la Parole pour nous l'apprendre, et nous sommes là comme des élèves, nous n'avons pas besoin de cela. Si le Seigneur utilise un homme pour m'enseigner c'est parce qu'il m'a donné l'onction de son Esprit. Cette onction me permet de reconnaître que ce qu'il m'est dit vient vraiment de Dieu. C'est ça qui m'enseigne. Et là j'ai une garantie, parce qu'au-dedans de moi il y a le Saint-Esprit en qui je fais confiance, qui est là pour m'enseigner toute chose, et me permettre de faire le tri dans toutes ces informations qui m'arrivent. Sinon, je vais être séduit.

 

Voilà donc ce qu'il dit au sujet de ceux qui vous égarent :

- Tout d'abord, si la Parole de Dieu ne demeure pas en toi, comment est-ce que tu vas pouvoir discerner si ce que tu écoutes ou ce qu'on te dit vient vraiment du Seigneur ? Tu n'as aucun moyen ! Tandis que si la Parole demeure en toi, c'est différent.

- Et si tu sais ce que dit la Parole, parce qu'il le dit : L'onction que vous avez, vous l'avez ! L'onction du Saint-Esprit qui est en toi est là pour t'enseigner toute chose.

 

Tu as la Parole, tu as l'onction de l'Esprit de Dieu qui marchent ensemble avec la Parole de Dieu. Si tu as dans ton cœur le désir ardent de marcher dans l'obéissance d'une vie crucifiée, le Saint-Esprit va te révéler la Parole et c'est cela qui va t'enseigner. Donc si quelqu'un t'enseigne quelque chose qui vient vraiment du Saint-Esprit, comme tu as, toi (en temps que nouvelle créature), le Saint-Esprit en toi va confirmer à ton cœur que c'est vraiment la Parole de Dieu, et tu vas pouvoir faire le tri, s'il y a un tri à faire. Il faut être vigilant de toute manière !

 

1 Jean 2:27 : "mais comme son onction vous enseigne toutes choses..." Alors vous voyez le mot qu'il utilise n'est pas un mot pris au hasard non plus. Il dit : "l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous". Quand les Juifs faisaient une onction, ils prenaient de l'huile et ils déversaient de l'huile avec abondance ! Ce n'était pas quelques gouttes sur le front. Une onction, c'était une corne d'huile qu'on te déversait dessus. Alors une onction cela veut dire quelque chose que tu reçois en abondance du Seigneur, et là il ne dit pas sur vous mais en vous. L'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous. Donc il parle clairement de la présence du Saint-Esprit en vous, qui va vous enseigner toutes choses, "mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est pas un mensonge, demeurez en lui (en Dieu) selon les enseignements qu'elle (son onction) vous a donnés."

 

Si tu désires marcher par l'Esprit tu dois savoir avant tout que c'est le désir encore plus grand de l'Esprit de te conduire. Tu peux compter sur l'onction de l'Esprit qui veut te conduire dans la vérité parce que c'est le but du Seigneur. Tu vois que dans la marche par l'Esprit, il y a vraiment une attitude de foi que le Seigneur te demande vis-à-vis de Sa Parole et vis-à-vis de la conduite de Son Esprit.

 

Tu dois savoir par la foi que lorsque tu es devenu une nouvelle créature (par le baptême du Saint-Esprit aussi), Dieu t'a donné, en toi, une onction, celle du Saint-Esprit qui demeure en toi, et cette présence sacrée du Saint-Esprit en toi est pour toi une garantie sur laquelle tu peux compter et il te demande la foi. Tu ne dois pas dire : "Comment je vais être conduit maintenant, je ne sais pas comment je vais être conduit, est-ce que je vais être conduit, je me suis tellement trompé, maintenant je doute que Dieu veuille me conduire". Certains chrétiens disent cela. Non, ils ont quitté le domaine de la foi. Tout ce qu'ils pouvaient dire c'était : "Seigneur je me suis trompé, c'est précieux de m'en rendre compte, cela me montre que je n'étais pas conduit par ton Esprit, mais le fautif ce n'est pas toi, c'est moi, je sais qu'à toi Seigneur il n'y a rien à te reprocher. Seigneur tu es toujours disponible pour m'apprendre à marcher par l'Esprit."

 

Le Seigneur me demande d'avoir cette confiance tranquille dans le cœur, que même si je fais encore des chutes ou si je me trompe, toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu. Ces chutes, ces erreurs, sont destinées à disparaître au fur et à mesure que je vais mieux reconnaître la voix du Seigneur. Même-là, je peux compter sur la volonté du Saint-Esprit pour me diriger. De toute manière le Saint-Esprit va diriger ceux qui désirent ardemment être dirigés, quels que soient les désirs de leur chair, dans la crucifixion des désirs de la chair.

 

1Jean 2:27 "mais comme Son onction vous enseigne toutes choses et qu'elle est véritable, et qu'elle n'est pas un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle (son onction) vous a donnés."

Le Saint-Esprit nous donne des enseignements à l'intérieur de notre cœur, qui sont conformes à la Parole de Dieu. Il veut nous les révéler si nous voulons marcher avec Lui dans l'obéissance, sans être des enfants rebelles, qui veulent n'en faire qu'à leur tête, selon les désirs de leur chair. Si j'ai dans mon cœur le désir de faire la volonté de Dieu, quel que soit le prix que j'aurai à payer, je sais que le coût passera par la mort. Seigneur, non pas ma volonté mais la tienne, la mort complète de ma chair. Si tu vois Seigneur que je n'ai pas compris ce qu'est la crucifixion de la chair et de ses désirs, fais-moi passer par la mort, par la révélation de la Croix, c'est pour moi le point de départ !

 

Lorsque j'ai compris ce qu'est la mort et la révélation de la Croix, lorsque j'ai compris que ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs, alors je vais dépendre entièrement du Seigneur. Je vais aussi dépendre de l'onction de Son Esprit, qui m'enseigne toutes choses selon sa Parole. Je vais alors être à l'écoute, dans la prudence, dans le recueillement, dans le silence de mon cœur pour apprendre, parce qu'il va m'enseigner toutes choses.

 

La question que je te pose : Es-tu passé par la première et indispensable étape de la compréhension de ce qu'est la crucifixion de la chair en Jésus-Christ par la Croix ? S'il n'y a pas la compréhension de cette étape, n'essaye pas d'apprendre à marcher par l'Esprit, tu n'y arriveras pas, la chair sera toujours là pour te séduire. Tu dois être sûr d'avoir compris devant Dieu ce que Jésus-Christ a fait à la Croix, l'œuvre de la Croix, ce que Jésus a accompli en mourant à la Croix : le pardon de tes péchés mais plus que cela encore, ta crucifixion en Lui. Quand Il est mort, nous sommes morts avec Lui, quand Il est ressuscité nous sommes ressuscités à une vie nouvelle en Lui et avec Lui. Je dois avoir la révélation spirituelle de cette réalité (puisque la crucifixion de la chair est une réalité passée que Jésus a accomplie pour nous, dans laquelle il nous demande d'entrer par la foi). Je sais par la foi que ma chair a été crucifiée avec tous ses désirs et ses passions; quand Jésus est mort, ma chair a été crucifiée avec Lui. Maintenant je me considère comme mort et comme vivant en Jésus-Christ. J'ai offert mon être entier et mes membres au Seigneur pour qu'Il les conduise et les dirige. Je crois dans mon cœur que j'ai reçu l'Esprit du Seigneur pour m'enseigner toutes choses selon la vérité, et me conduire dans les plans parfaits de Dieu, pour me conduire par Son Esprit. Je sais que le Seigneur va le faire, je crois qu'Il va le faire, vous voyez où agit la foi !

"La foi c'est la ferme certitude des choses qu'on espère." Si tu as dans ton cœur la ferme certitude que Dieu va te révéler ce qu'est la Croix et la crucifixion de la chair, tu vas recevoir cette révélation parce que tu pries avec foi. Tu dis : Seigneur, j'ai besoin de recevoir cette révélation, je ne peux pas marcher par ton Esprit si je n'ai pas compris dans mon cœur l'œuvre de la Croix. La prédication de la Croix est une puissance pour nous qui croyons.

 

Si tu as reçu cette révélation, maintenant tu vas pouvoir commencer à apprendre à marcher par l'Esprit. N'essaye pas avant, sinon tu vas être systématiquement séduit à cent pour cent. La seule chose qui peut t'être utile c'est, qu'ayant été séduit ou arrêté brutalement, après un certain temps, tu vas comprendre que tu n'étais pas conduit par l'Esprit, mais ce n'est pas suffisant. C'est déjà bien de le comprendre, mais maintenant tu vas revenir à la Croix pour recevoir cette révélation.

 

Est-ce que vous avez tous réellement, biens aimés, la révélation de la Croix ? Est-ce que vous savez dans votre cœur que votre chair a été crucifiée quand Jésus est mort ? Vous le savez par la révélation du Saint-Esprit : quand Jésus est mort, nous sommes morts avec lui. Si j'ai vraiment cette assurance que me donne la révélation du Saint-Esprit, je sais dans mon cœur que cette chair est morte pour moi, car j'ai reçu cette révélation. Le sachant et restant fondé sur ce message de la Croix, et sachant que j'ai reçu cet Esprit qui est en moi, qui va m'enseigner toutes choses, et que je désire lui obéir, je peux avoir la foi que le Saint-Esprit va me diriger. Au début tout ne va pas être parfait, il va peut-être y avoir un temps où j'aurai encore besoin d'apprentissage, mais je sais une chose, cette foi que j'ai dans mon cœur, je la garde et cette foi va m'ouvrir la porte de la marche par l'Esprit. Tu vas m'apprendre Seigneur, c'est Ta volonté. Je crois que tu vas m'apprendre.

 

"Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons de l'assurance, et qu'à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui." 1 Jean 2:28. Tous les chrétiens qui ont été conduits par la chair, et qui ne s'en étaient pas rendu compte, parce qu'ils n'avaient pas vraiment fait cette démarche de foi vis-à-vis de la Parole de Dieu de comprendre ce que c'est que la Croix, eh bien ces chrét-iens vont être confus le jour où le Seigneur va venir ! Vous pouvez imaginez ce qui va se passer dans la vie d'un chrétien, qui toute sa vie chrétienne a été conduit par la chair, à faire des choses charnelles, en dehors de la volonté parfaite de Dieu ! Ne sera- t-il pas couvert de confusion quand Christ va venir ?

 

Le message de la Croix, de la crucifixion de la chair, est fondamental ! Et quand on le reçoit avec la révélation de Dieu, c'est une puissance, c'est la clef d'une véritable marche par l'Esprit.

 

Dans Romains 7 au verset 14 : "Moi je suis charnel vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais, je ne fais pas ce que je veux et je fais ce que je hais."

Là, c'est le cri d'un chrétien qui veut et désire marcher par l'Esprit, mais il se rend compte qu'il ne peut pas. C'est déjà un progrès par rapport à celui qui est complètement séduit et qui marche complètement dans la chair, sans se poser aucune question (Je me poserais des questions sur son salut, sur sa nouvelle naissance).

 

Romains 7 verset 16 "Or si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne (la loi de Dieu). Et maintenant ce n'est plus moi qui le fais, mais c'est le péché qui habite en moi."

Il faut absolument dans la marche par l'Esprit que je sois dégagé de cette loi du péché qui habite en moi. Si je suis lié par une loi du péché qui habite en moi, qui me pousse constamment à faire des choses contraires aux désirs de Dieu, même si j'avais le désir de faire les choses de Dieu, et même si je me rendais compte que les choses de Dieu c'était de faire ceci ou ne pas faire ceci, j'aurais en moi, dans ma chair, une loi permanente qui me pousserait à faire des choses contraires à celles du Seigneur, en permanence, sans aucune possibilité d'intervenir pour l'empêcher! "Et maintenant ce n'est plus moi qui le fais, mais c'est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair (qui a des désirs contraires à ceux du Seigneur) : j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien" Romains 7 verset 18.

 

Donc la marche par l'Esprit c'est faire le bien en permanence, au sens du Seigneur. Si tu n'as pas le pouvoir de le faire, tu ne peux pas dire qu'un jour tu peux espérer être conduit par le Seigneur, ce n'est pas possible ! "Car je ne fais pas le bien que je veux (ou que le Seigneur me montre), et je fais le mal que je ne veux pas, et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi" Romains 7 verset 20.

 

Est-ce que tu as réglé ce problème de la chair en toi ? La chair ne te conduit plus, c'est terminé, tu ne fais plus rien de charnel ? Marcher selon la chair cela veut dire marcher selon l'esprit de ce monde. Le monde est parfaitement  charnel ! En un sens déjà, tout ce que le monde considère comme bon, tu peux être sûr que c'est contraire à l'Esprit du Seigneur. Si le monde considère comme bon qu'une église doit être grande, prospère et large, avec beaucoup de membres parce que cela impose devant les autorités, parce qu'il y a beaucoup d'argent, si le monde considère cela comme bon, tu peux être sûr que c'est contraire à la volonté de Dieu. Ce que le monde considère comme agréable : le succès, les honneurs, la richesse, tout ce que le monde recherche, tout cela est désagréable à Dieu au plus haut niveau.

 

Tu peux faire une liste de tout ce que le monde considère comme bon et agréable. Si tu considères encore ces choses comme bonnes et agréables, cela veut dire que sur toutes ces choses tu es ennemi de Dieu. Il y a beaucoup de choses que le monde considère comme bonnes et agréables : Ce que le monde considère comme élevé est une abomination aux yeux du Seigneur. Tout ce que le monde considère comme bon est contraire aux désirs profonds du Seigneur.

 

Romains 7 versets 21à 24 "Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu selon l'homme intérieur (Je prends plaisir à ta loi Seigneur) ; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte (c'est la loi du monde, la loi de la chair) contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis ! qui me délivrera du corps de cette mort ?" Puis il dit au verset 25 : "Je suis par l'entendement (c'est à dire par ma compréhension spirituelle et intellectuelle) esclave de la loi de Dieu, mais je suis par la chair esclave de la loi du péché".

 

Tu comprends pourquoi la révélation de la Croix est si importante. La révélation de la Croix, par l'épée de l'Esprit, va dénicher au plus profond de moi tous ces désirs et ces tendances charnelles. Je crois encore que ces tendances sont bonnes ou neutres, mais elles sont contraires à la loi de l'esprit et me dirigent d'une manière contraire à la direction du Saint-Esprit. Cela vient du monde, cela vient de la chair, cela vient de ce que le monde considère comme bon et que ma chair considère comme bon. Rien de tout cela n'est bon aux yeux du Seigneur. Que recherche le Seigneur ? Il recherche des David, des Pierre, des hommes que le Seigneur pouvait modeler à sa volonté. Ces hommes avaient tout donné et ils avaient compris l'œuvre de la Croix et de Jésus. De tels hommes marchaient par son Esprit, sans béquille humaine, sans rien de ce que le monde considère comme bon et agréable.

 

Il ne faut pas tarder à nous débarrasser de toutes ces choses auxquelles nos cœurs sont encore attachés et que nous considérons comme bonnes ou neutres aux yeux du Seigneur mais qui ne sont que des œuvres de la chair qui nous empêchent de marcher par l'Esprit, qui nous empêchent de bien entendre la voix du Seigneur. Montre-moi, Seigneur, ce que tu considères, toi, comme une œuvre de la chair, montre-moi, Seigneur, si mon cœur est encore attaché à ces choses. Ce n'est pas de faire un certain travail, de pratiquer un certain métier qui m'empêche de marcher par l'Esprit, c'est mon cœur, qui quelque part est encore attaché à ces choses. Est-ce que mon cœur attend encore quelque chose de cela ? Est-ce que j'ai fait encore de ces choses, une part de ma vie ? Est-ce que je compte là-dessus dans ma vie alors que ce sont des choses de la chair et des choses du monde ? Est-ce que la Croix n'est pas venue mettre à mort tout cela ?

 

Comment peux-tu être conduit par le Saint-Esprit si dans ton cœur tu es encore attaché aux choses de la chair ? Si tu es attaché à l'éducation, à la médecine, à la mode, à la profession, au commerce, tu ne peux pas être conduit par le Saint-Esprit comme Dieu le voudrait. Tout ce qui est contrôlé par l'esprit du malin est opposé à l'Esprit du Seigneur. Si tu es attaché à ces choses, il va y avoir du mélange, il va y avoir une direction chaotique, il va y avoir un manque de fermeté dans ta marche chrétienne.

 

Un jour, tu vas dire : Dieu m'a dit, et puis tu diras, non c'est ma chair. Tu seras dans la confusion la plus complète. Tandis que si tu as reçu dans ton cœur la révélation que ce sont les œuvres de la chair, que c'est l'esprit du monde, les désirs de la chair, qui te poussent à faire des choses qui sont contraires à la loi de l'Esprit, si tu as dans ton cœur la volonté de t'écarter de ces choses, de couper complètement ta vie de ces choses, tu vas pouvoir être conduit par le Saint-Esprit.

 

Au chapitre 8 de Romains, et au verset 1er : "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent non selon la chair mais selon l'Esprit..."

Et à la fin du verset 3 : "Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit." Donc la justice de la loi de Dieu ne peut pas être pleinement accomplie dans ta vie si tu continues à marcher selon la chair. Dans la mesure où tu continues à marcher selon la chair, la justice de Dieu ne peut pas être accomplie dans ta vie, et tu ne peux pas être conduit par le Saint-Esprit. "afin que la justice de la loi fût accomplie en nous,, qui marchons non selon la chair, mais selon l'esprit."

 

Donc tu peux avoir une marche par l'Esprit à cent pour cent, si tu as compris la Croix à cent pour cent, et si tu y es entré à cent pour cent, si dans ton coeur toute attache avec le monde est réglée. Si Dieu te privait du jour au lendemain de toutes ces choses qui viennent du monde, est-ce que pour toi cela ferait une différence, oui ou non ? Vous savez, les liens entre la chair ou le monde et nous sont quelques fois subtils et ténus. Je mets là-dedans la famille. Tu peux avoir par exemple des liens charnels avec ta famille qui ne représentent pas un véritable lien spirituel dans le Seigneur. Je vois par exemple des chrétiens qui me disent : "Moi ma famille, c'est spécial". C'est-à-dire les parents, les enfants, la proche famille, on sent très bien qu'ils le disent d'une manière charnelle et pas d'une manière spirituelle. Dieu veut que j'aie avec mon épouse et mes enfants des relations parfaites et bonnes dans l'Esprit du Seigneur. S'il y a quelque chose de charnel qui se glisse là-dedans, il va y avoir un type de lien charnel qui va m'empêcher de marcher et d'être dirigé par l'Esprit. Les liens familiaux peuvent être très puissants, dans le domaine des sentiments, ce n'est pas l'Esprit du Seigneur. Même si j'ai avec ma femme et mes enfants des relations particulières qui, évidemment, ne sont pas celles que j'ai avec tout le monde, dans mon cœur le Seigneur veut que je sois libre de tout lien charnel avec la famille. Est-ce que je serai capable d'accueillir chez moi, dans ma famille, et de traiter exactement de la même manière que mon propre fils ou ma propre fille, quelqu'un qui est dans le besoin, avec l'amour de Jésus ? Ou est-ce que je ne continuerai pas à faire une petite préférence pour ma propre chair ? Si je recevais dans ma maison, pendant deux ou trois ans un petit enfant que j'aurais élevé avec mes propres enfants, est-ce que dans le Seigneur je pourrai l'aimer exactement de la même manière que mes propres enfants, sans aucune préférence charnelle ? Cela veut dire que j'aurai reçu du Seigneur une telle abondance de son amour que je vais le déverser de la même manière sur tous, sans préférence charnelle. Est-ce que je vais, si l'un est malade, être plus inquiet parce que c'est le mien, mais l'autre ce n'est pas la même chose, alors je ne suis pas si inquiet. C'est parfaitement charnel !

 

Je dis : Seigneur, montre-moi-je t'en supplie tout ce qu'il y a de subtilement charnel encore dans ma vie, dans mes attachements, dans ma façon de penser, dans tout ce que je peux faire, dans les choses auxquelles je peux être attaché dans mon cœur. Montre-moi si c'est quelque chose qui vient de la présence de ton esprit, ou s'il y a encore quelque chose qui représente un attachement charnel, profession, hobby, sport, famille ?

 

Romains 8 verset 5 "Ceux, en effet, qui vivent selon la chair s'affectionnent aux choses de la chair. Ceux qui vivent selon l'esprit s'affectionnent aux choses de l'esprit." C'est cela qui va me montrer si je suis vraiment dans l'Esprit du Seigneur, cela veut dire que le Seigneur va me montrer des choses qui vont me coûter dans ma chair parce qu'il va falloir que je m'en sépare, mais il y a une telle affection dans mon cœur pour le Seigneur et pour les choses de l'Esprit qu'en fait je serai rempli de joie devant ce travail. Le Seigneur est en train de faire un tri, une coupure dans ma vie, par l'épée de l'Esprit. Le Seigneur va trancher entre ce qui est charnel et ce qui est spirituel. Cela va me permettre de voir clair et d'abandonner à la Croix tout ce qui n'est pas conduit par l'Esprit du Seigneur et dans l'Esprit du Seigneur.

 

Seigneur, je suis prêt, fais ce travail en moi, Seigneur ! Tu sais qu'Il va le faire, cela va te coûter parce que tu vas passer par de nombreuses morts. Chaque fois que le Seigneur va te montrer quelque chose de charnel, tu l'apporteras à la Croix et c'est la mort qui passera. C'est la mort, jusqu'à ce que tu sois réellement mort (parce que tu l'es). Tu vas pouvoir être conduit enfin dans la liberté glorieuse d'un enfant de Dieu parce qu'il n'y a plus rien qui te tienne lié à la chair et qui t'empêche d'être conduit par l'Esprit.

 

Tu sais quand le vent souffle dans les voiles, tu peux mettre toutes les voiles, c'est formidable, il y a l'aquilon qui souffle ! Et puis tu as les deux ancres qui sont attachées derrière... Le vent peut souffler, tu as mis les voiles, mais si tu as tous les liens de la chair qui sont là et qui te tiennent vissé, est-ce que tu vas pouvoir aller loin et être conduit par l'Esprit dans la liberté. Seigneur fait souffler ton vent, mais que tout soit cassé, tous ces liens, toutes ces chaînes grosses ou petites, qu'elles soient cassées, tranchées !

 

Es-tu capable de faire cette prière devant le Seigneur en sachant que cela va te coûter ? Dire : Seigneur que tout ce qu'il y a de charnel dans ma vie, dans mes attitudes, dans mes affections, dans mes désirs, tout Seigneur ce sur quoi je comptais, et qui finalement n'est pas de toi ; toutes ces choses du monde, et de la chair, sur lesquelle j'ai encore continué à bâtir un peu ma vie, Seigneur, je désire que tu me le montres et je désire sacrifier cela à ton autel pour que ce soit ton Esprit qui me dirige où tu veux comme tu veux. Est-ce que tu as déjà fait cette prière, au moins une fois sérieusement ? Si tu ne l'as pas faite, fais-la. Si tu l'as faite, ne t'étonnes pas de ce qui t'arrive maintenant, parce que le Seigneur est en train de travailler dans ton cœur, pour Sa gloire.

 

Je relis Romains 8 le verset 2 : "La loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a libéré de la loi du péché et de la mort." Je dois vouloir ce que Dieu veut, je ne dois pas me contenter d'une marche charnelle, même si je réussis, même si j'ai un ministère puissant. Seigneur je veux marcher par Ton Esprit, ta volonté pas la mienne. Ensuite le Seigneur va te montrer et te dire : Si tu veux marcher par Mon Esprit, plus rien de charnel ne doit te retenir attaché dans ton cœur. Je ne parle pas du fait de vivre une vie normale, de faire des activités. Dans ton cœur tu dois avoir compris ce qu'est la chair pour que l'Esprit du Seigneur et sa Parole tranchent et te libèrent. Le Seigneur va te ramener à la Croix. Il va te ramener à la révélation de la Croix, de son œuvre, de ce que Jésus a fait pour toi et ce qu'il a fait de toi en Lui. Si tu n'as pas reçu cette révélation, ce n'est pas la peine d'aller plus loin, c'est capital !

 

Ensuite une fois que tu as reçu cette révélation, tu es dans les conditions qui te permettent d'être conduit par l'Esprit, cela va être un apprentissage douloureux, difficile, rocailleux, mais tu peux avoir la foi et tu dois avoir la foi que Dieu va te conduire, parce qu'il t'a donné son Esprit, qui t'enseigne toutes choses. Il a donné sa Parole Sainte qui est la protection indispensable. L'Esprit et la Parole travaillant ensemble dans ton cœur vont te permettre, par la foi que tu as dans la puissance du Seigneur (pour te garder et te conduire), d'apprendre à marcher par l'Esprit. Est-ce que tu as l'assurance que Dieu va le faire ? En apprenant à marcher par l'Esprit, tu vas vraiment être un instrument entre les mains du Seigneur. Tu vas être un instrument de bénédictions pour les autres, pour tous ceux qui veulent vraiment du Seigneur évidemment, et tu vas pouvoir glorifier ton Dieu. Il n'y a rien d'autre qui compte. Amen !

 

 

Seigneur je te bénis parce que cette marche par l'Esprit est possible. Tu la veux, tu nous as tout donné pour le faire, et ma prière, Seigneur, c'est que tu illumines les yeux de notre cœur et de notre intelligence. Constamment je te fais cette prière pour moi-même, pour nous tous : Illumine les yeux de notre intelligence spirituelle pour que nous voyions où nous en sommes. Seigneur, fais la lumière et montre-nous tous les liens charnels qui peuvent encore exister dans notre vie sans que nous le sachions, tu les vois, toi Seigneur, et tu veux nous en libérer. Tu nous en as libérés en Christ et tu veux que nous marchions dans cette liberté. Que rien ne vienne nous remettre sous le joug de l'esclavage. Père Saint je te glorifie ce soir, je te bénis parce qu'en Christ ces choses nous sont offertes. Seigneur, je désire pour ma part y entrer pleinement et avant ton retour être compté parmi ceux qui marchent vraiment par ton Saint-Esprit. Je compte sur toi mon Dieu, je te remercie de le faire pour tous ceux qui le désirent sincèrement dans leur cœur au nom de Jésus-Christ. Amen !