C117  Source de Vie - http://www.sourcedevie.com


© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée


mis le 18/12/2001


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.



La Puissance de la prédication de la Croix.

Votre vie est-elle entiérement centrée sur la Croix ? L'oeuvre de la Croix au niveau de l'esprit, de l'âme, et du corps. Le travail de la Croix au niveau des pensées, de l'intelligence, des sentiments, et de la volonté.



message n° 3

 

Ce message fait partie d'une série de 5 messages (références C115 à C119). Il est le troisième de la série.

 

Suite du message C116 :

 

Vous vous rappelez ce qui a déjà été dit à propos de la double oeuvre de la Croix. Je vais le rappeler juste en deux mots. D'abord, Jésus est mort pour nous sur la Croix et Il a porté nos péchés. Mais plus que cela, Il a porté notre nature de péché et nous a fait mourir à la Croix avec Lui. Quand Il est ressuscité, nous sommes ressuscités avec Lui.

Il faut faire attention à bien comprendre de manière spirituelle cette doctrine de la Croix, car il y a des chrétiens qui ne l'ont pas très bien compris et cela provoque des déséquilibres dans leur vie. Nous allons voir quels déséquilibres cela peut provoquer, si on le comprend mal. Il faut le comprendre comme le Seigneur le demande dans Sa Parole, de manière à ce que nous puissions nous trouver vraiment dans la vie du Saint-Esprit et ne pas rester dans la mort. Il ne faut pas rester dans la mort.

Je vais commencer par lire un verset dans 1 Thessaloniciens 5, au verset 23 : "Que le Dieu de paix vous sanctifie Lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irréprochable, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ. "C'est très important de comprendre cela. Paul dit que c'est le Dieu de paix qui va nous sanctifier, (d'ailleurs, le verset suivant le rappelle : "c'est Lui qui le fera"). Si nous avons la bonne attitude de foi, c'est Dieu qui va nous sanctifier complètement : il parle de l'esprit, de l'âme et du corps. Il faut que ces trois parties de notre être soient gardées irréprochables jusqu'à la fin. Vous vous rendez compte, "irréprochables", ça veut dire sans un seul petit défaut, sans un reproche, rien du tout. Quand le Seigneur passe l'examen, Il dit : "Je ne vois rien qui ne va pas, pas un petit détail qui ne va pas". Tout est parfait. Pourquoi ? Parce que c'est Lui qui l'a fait. Si c'est parfait, c'est Dieu qui l'a fait. Mais moi, je dois Le laisser travailler et je dois rester dans la foi. C'est Lui qui va le faire, si je fais simplement ce qu'Il me demande de faire, c'est-à-dire croire en Sa Parole. Si je crois en Sa Parole, la puissance du Saint-Esprit en moi va me perfectionner, me sanctifier tout entier.

La dernière fois, nous avions parlé de la mort de la vieille nature, en Christ. Là, je vais aller un peu plus dans le détail pour bien comprendre les nuances. Cette vieille nature est composée de trois parties. Paul parle de "l'esprit, l'âme et le corps". Si vous remontez au début, quand l'homme a été créé, il a été créé sans péché, parfait. Il a été créé esprit, âme et corps. Dieu a d'abord formé un corps avec la poussière de la terre. Ensuite, Il a soufflé Son Esprit (en hébreu, c'est "Ses esprits", le mot est au pluriel) dans ce corps de terre et l'homme est devenu une âme vivante. C'est le texte qui le dit. Donc, il y avait un corps de chair, enfin de poussière, puisque notre chair est faite des éléments de la poussière. Dieu a soufflé Son Esprit dans ce corps et l'homme est devenu une âme vivante. A partir de là, les trois parties (esprit, âme et corps) sont venues à l'existence. L'esprit d'Adam était sans péché. L'esprit, c'était vraiment ce qui venait directement de la vie de Dieu. Dieu a soufflé Son Esprit dans Adam et cet esprit, c'est celui-là qui est vraiment à l'image du Seigneur. C'est la partie la plus puissante de notre être, parce que c'est elle qui nous met en contact direct avec Dieu et le monde spirituel. Quand l'homme est devenu un être vivant, il était entièrement équipé d'un esprit qui le mettait en contact avec Dieu. Il n'y avait pas de péché, donc pas de coupure. L'homme avait son âme qui était entre l'esprit et le corps. L'âme, je vous le rappelle, (je le dis souvent, mais c'est important de le comprendre), l'âme, c'est le domaine de la personnalité, du moi, c'est-à-dire le domaine de mes pensées, de mes sentiments, de ma volonté. Dans l'âme, il y a ces trois parties importantes : les pensées, les sentiments et la volonté. L'âme est quelque chose d'intérieur, ce n'est pas visible comme le corps. L'âme, ce n'est pas l'esprit : il ne faut pas confondre les deux. Il y a beaucoup de chrétiens qui confondent les deux. L'âme, c'est quelque chose qui est en dessous de l'esprit. L'esprit, c'est la partie supérieure qui nous met directement en contact avec Dieu. Nous n'avons pas besoin de réfléchir par l'esprit pour être en contact avec Dieu. C'est un contact direct, par l'esprit, parce que notre esprit est fait par Dieu, pour nous mettre en contact direct avec Lui.

L'âme comprend les pensées, l'intelligence (ce qui réfléchit, ce qui raisonne), les sentiments (tous les sentiments que l'on peut éprouver, l'amour, la joie, la tristesse, etc), et l'âme comprend aussi une partie qui est très importante, c'est la volonté, le pouvoir de décider, d'accepter et de refuser. Vous savez qu'au départ, le péché, cela a été la volonté d'Adam et d'Eve de choisir le mal. Eve a été séduite, elle a choisi en étant trompée. Adam, lui, c'est plus grave, a choisi sans être trompé. Mais en tout cas, la volonté, c'est ce qui nous permet de choisir, de décider.

Et puis, il y a le corps physique. Tout le monde comprend ce que c'est.

Alors, quand cet homme a été créé parfaitement, c'était un être, (Adam et Eve), d'une puissance que l'on ne peut pas imaginer maintenant. Imaginez qu'Adam a appelé tous les animaux de la terre et leur a donné, à chacun, un nom. Il avait été créé, avec Eve, pour dominer sur la terre entière. Il avait l'autorité sur tout le monde des animaux, des plantes, etcIl avait vraiment une puissance qui a été complètement perdue par la chute et par le péché. On ne peut même pas imaginer la puissance de cet homme qui n'avait pas de péché et l'esprit, en lui, avec toute sa puissance qui venait de Dieu, était entièrement libre de s'exercer, sans péché. C'était un homme, une femme, d'une grande puissance, d'une grande beauté. C'était une perfection à l'image de Dieu.

Quand le péché est venu, il y a eu une coupure entre l'homme et Dieu. C'est cette coupure qui a arrêté la vie et qui a fait rentrer l'homme dans la mort. Le péché a entraîné l'homme dans la mort. Alors, l'esprit de l'homme a été coupé de Dieu par le péché. Il n'avait plus la vie de Dieu. Et donc, il est rentré dans l'état de mort spirituelle. Cette mort spirituelle a commencé par l'esprit. L'esprit est mort, le premier. Et neuf cents et quelques années après, le corps est mort. Vous voyez qu'il a fallu du temps pour que la mort traverse l'âme jusqu'au corps, puisque c'était un corps sans péché, immortel, merveilleux. La mort était rentrée par l'esprit, il a fallu qu'elle se répande dans tout l'être et cela a pris neuf cents ans pour que l'homme meure. Par la suite, comme le péché s'est développé de plus en plus dans la race humaine, vous voyez la vie des hommes diminuer, et maintenant, la Bible dit que, pour les plus vigoureux, la vie de l'homme est de 70, 80 ans. Aujourd'hui, c'est cela, mais au départ l'homme avait été créé pour vivre éternellement. C'est ce que nous allons retrouver à la résurrection. Alléluia !

Donc, la mort est rentrée par l'esprit, puis elle s'est étendue à l'âme. Quand l'esprit était en communion avec Dieu, l'âme, le centre de la personnalité d'Adam, était au service de l'esprit qui lui-même obéissait à Dieu. Les pensées d'Adam étaient les pensées de Dieu. Ce n'était pas des pensées de rébellion. Les sentiments d'Adam, c'était les sentiments purs de Dieu et du Seigneur Jésus : l'amour, la joie parfaite. La volonté d'Adam était libre, et entièrement au service du Seigneur. Ce n'était pas une marionnette. Donc, les trois instruments de l'âme, les pensées, les sentiments et la volonté, étaient bien vivants, au service de l'esprit qui était lui-même obéissant à Dieu. Le corps lui-même suivait : il n'y avait pas de maladie, pas d'infirmité. C'était un corps glorieux, rempli de vie et de force. La mort est rentrée par l'esprit. Quand la coupure a été faite entre Dieu et l'homme, il a bien fallu que l'homme se débrouille, puisqu'il n'était plus en communion avec Dieu. La crainte est rentrée. Dès que le péché est entré, il est dit qu'Adam et Eve ont eu peur. La crainte est entrée, c'est donc un sentiment qu'ils ne connaissaient pas avant. Ce sentiment est entré dans leur âme. Ensuite comme leurs pensées étaient coupées de Dieu, il a fallu qu'ils commencent à réfléchir par eux-mêmes : "comment allons-nous nous débrouiller dans la vie, comment allons-nous nous en sortir ?". Le péché a changé les sentiments. La haine est venue, les sentiments mauvais dans l'âme, se sont multipliés. La volonté n'était plus au service de Dieu, mais d'Adam, et tout a été comme cela souillé par le péché. La maladie, la mort sont entrées dans le corps et puis, cela a été ce que nous connaissons nous-mêmes, maintenant. Tout cela était ce que Dieu avait créé au début et ce qu'il s'est passé à la chute.

Maintenant, à la nouvelle naissance, quand nous entendons le message de l'Evangile, que nous donnons notre coeur au Seigneur, que nous L'acceptons comme Seigneur et maître et que nous nous repentons de nos péchés, le Saint-Esprit vient sur nous et en nous et Il nous fait naître de nouveau dans l'esprit. Alors vous voyez ces trois parties : le corps, l'âme et au centre l'esprit. L'esprit est le centre de notre être. Quand nous naissons de nouveau, le Saint-Esprit fait naître de nouveau notre esprit. L'âme et le corps ne sont pas nés de nouveau, à la nouvelle naissance. C'est juste l'esprit qui est né de nouveau. Mais toute la vieille nature, l'ancienne vieille nature, esprit, âme et corps, est morte en Christ. Par le sacrifice de Christ, Il nous donne une nouvelle nature, qui commence par l'esprit. Et ensuite, petit à petit, la vie de l'esprit se transmet à l'âme et au corps, jusqu'à la résurrection où nous allons récupérer un corps immortel, comme Dieu l'avait prévu au début. Mais tout commence par l'esprit.

Alors, ce qui fait le problème de beaucoup de chrétiens, c'est qu'ils reçoivent dans leur esprit une vie nouvelle qui commence à tout changer. Mais comme l'âme est encore habituée à la vieille nature, et que le corps n'est pas changé en un corps glorieux, cela fait comme une croûte, une carapace autour de cet esprit qui a été changé. Le Saint-Esprit qui habite en nous, veut, de l'intérieur, petit à petit, nous faire recevoir la vie de Christ, dans tous les domaines qui n'ont pas été changés à la nouvelle naissance : l'âme, c'est-à-dire nos pensées. Dieu veut changer nos pensées pour les remplacer par les pensées de Christ. Donc cela veut dire qu'Il va travailler en nous par Son Esprit et par Sa Parole pour nous enseigner autre chose que ce que nous savions auparavant. Avant, nous avions des pensées d'incrédulité, des pensées impures, des pensées mauvaises. Petit à petit, par la Parole, par le Saint-Esprit qui habite en nous, et à partir de notre esprit qui est déjà changé, le Seigneur va travailler pour nous changer et c'est nous qui allons participer à ce travail.

Je vais dire des versets qui nous montrent que nous avons notre part à faire, quand Paul dit aux Corinthiens que nous devons renouveler nos pensées et amener toutes nos pensées captives à l'obéissance de Jésus. Le Seigneur va nous dire : "Maintenant, attention, tu es un être nouveau, mais il y a des parties en toi qui ont besoin d'être renouvelées. Ton être nouveau, lui, l'esprit, a été entièrement changé. Tu es appelé à avoir une transformation complète de ton âme et de ton corps, jusqu'à la ressemblance de Jésus. Tu vas Me laisser travailler maintenant en toi pour qu'à partir de ton esprit, qui est né de nouveau, Je puisse changer tout le reste, pour que l'esprit, l'âme et le corps deviennent parfaits, à la ressemblance de Jésus. "Et ceci jusqu'à la résurrection éternelle où nous allons alors, dans l'éternité, manifester toute la gloire de Dieu dans un corps, une âme, un esprit absolument sans péché.

Nos sentiments aussi vont devoir changer : les sentiments de haine, d'amertume, de jalousie, qui régnaient avant dans notre être charnel vont devoir changer aussi, pour que le Seigneur les remplace par Ses sentiments à Lui, où il n'y a que de l'amour, de la joie, de la paix. Ce sont les sentiments de Jésus-Christ. Notre volonté, qui était tellement habituée à être au service du moi, (la volonté d'un homme qui n'était pas régénérée, au service de ses intérêts), notre volonté va apprendre à être au service de Jésus jusqu'à ce que nous puissions dire, comme Lui : "non pas ma volonté Seigneur, mais la Tienne".

Et le corps aussi va changer, en attendant la résurrection complète où il va être transformé en corps glorieux. Le corps reçoit ce que la Bible appelle des arrhes, un acompte, sous forme de guérisons et de forces que Dieu nous donne par les meurtrissures de Jésus. Il nous dit : "en attendant cette résurrection qui est déjà pour toi (c'est acquis par Jésus mais en attendant qu'elle se manifeste), Je vais te donner des arrhes, un acompte sous forme de forces nouvelles dans ton corps, de guérisons quand tu es malade, de santé pour que tu tiennes jusqu'à Mon retour, pour faire Mes oeuvres". Alors, vous voyez le travail du Seigneur. Tout se fait par la foi en Lui, puisqu'on vient de le dire, c'est Lui qui fait ce travail si toi, tu crois que tu es déjà un être nouveau, une créature nouvelle. Même si tout n'est pas encore manifesté, tu es déjà un être nouveau. Toute ta nature passée, la vieille nature, est morte en Christ. Même s'il y a encore des choses qui sont en train de changer dans ton âme et dans ton corps, toute cette vieille nature est déjà morte en Christ et le Seigneur te dit : "J'habite en toi pour transformer tout ce qu'il reste à transformer jusqu'à la gloire finale".

Il faut bien comprendre que, quand on parle de la mort de notre vieille nature, il ne faut pas s'imaginer que nous allons devenir des êtres complètement passifs, sans aucune initiative, comme des paillassons devant Dieu, sans aucune réaction, parce qu'ils sont morts, ils n'ont plus d'intelligence propre, plus de personnalité, ils ne peuvent plus rien faire d'eux-mêmes, ils ne peuvent plus avoir de sentiments, ni de volonté propres. Pas du tout, au contraire ! Jésus veut restaurer tout ce qu'il y avait avant, c'est-à-dire un être entièrement complet, qui a une volonté parfaitement saine, une intelligence qui fonctionne bien, des sentiments parfaitement bien développés, une personnalité et une individualité parfaitement formées, mais, tout au service du Seigneur, dans une obéissance parfaite. Alors que le diable voudrait nous faire craindre ce changement en nous disant : "Attention, si tu veux passer par la mort à toi-même, il ne va plus rien rester de toi, tu vas être une lavette, un rien du tout, tu ne vas rien faire de bon, parce que tu seras complètement mort, tu n'auras plus d'initiative, c'est Dieu qui va tout faire en toi, tu vas être un peu comme une marionnette avec le doigt de Dieu dedans, et toi, tu ne vas rien faire". C'est pas du tout cela, le plan de Dieu. Dieu ne veut pas de marionnettes. Il veut des êtres parfaitement bien équipés, parfaitement autonomes au sens "bien vivants en eux-mêmes", des êtres qui choisissent librement de ne plus servir leurs propres intérêts personnels, mais de servir les intérêts du Seigneur.

Et à ce moment-là, Dieu va se servir de nous. Pour qu'Il se serve de nous, il faut que l'instrument soit bon. Regardez la manière dont la Bible a été écrite. C'est un bon exemple de la manière dont Dieu se sert des hommes. Tous ceux qui ont écrit la Bible étaient des hommes, mais ils n'ont pas écrit la Bible comme des automates qui font de l'écriture automatique sans réfléchir. Vous voyez que chaque livre de la Bible montre la personnalité de l'auteur, sa façon d'être, sa façon de parler. Jean ne parle pas comme Pierre qui ne parle pas comme Matthieu, etcChacun avait sa manière d'écrire, sa personnalité, mais ils étaient remplis de l'Esprit de Jésus au moment où ils ont écrit. Cela ne veut pas dire que tout ce qu'ils ont fait dans leur vie était infaillible, parfait. Mais au moment où ils ont écrit cette Parole divine, ils étaient remplis du Saint-Esprit et ils ont écrit comme si c'étaient eux qui écrivaient. Mais en fait, c'était Dieu qui, mot à mot, jusqu'à la lettre, leur donnait exactement le message, par son Esprit, au point que nous pouvons dire maintenant : c'est la Parole divine au trait de lettre près.

Je suis certain que ceux qui écrivaient les livres de la Bible, savaient qu'ils étaient inspirés par le Seigneur. Paul qui écrivait une petite lettre à Timothée, du fond de sa prison, savait bien qu'il était inspiré par le Seigneur pour l'écrire, mais je me demande dans quelle mesure il se doutait que c'était vraiment la Parole de Dieu, au mot à mot, direct, qui était en train de se faire, sous sa plume, avec sa personnalité à lui. Cela ne s'est pas passé comme Satan le fait avec les médiums, qui font de l'écriture automatique ou qui sont poussés par de mauvais esprits et qui sont des instruments passifs entre les mains de ce mauvais esprit. Eux étaient des instruments parfaitement actifs, avec une intelligence bien formée, des sentiments bien développés. Ils étaient directement utilisés par le Saint-Esprit qui était en eux, qui accomplissait à travers eux, une oeuvre parfaitement divine, au travers d'un instrument parfaitement humain aussi.

Et Dieu fera de même pour nous, en ce moment même où nous sommes en train d être transformés à l'image de Jésus. Et même lorsque nous serons parfaitement transformés à l'image parfaite de Jésus, Dieu va continuer à se servir de nous, mais en nous laissant avec notre personnalité propre, nos qualités personnelles (qui seront celles de Jésus, de toute façon), notre individualité. Chacun sera différent, tout en étant tous semblables à l'image de Jésus. Donc nous allons avoir une personnalité qui va rester propre, personnelle, individuelle. Chaque enfant de Dieu est différent. Nous ne serons pas tous des clones ou des robots, tous identiques. Nous serons tous semblables à l'image de Jésus, c'est-à-dire que nous serons tous remplis du Saint-Esprit, avec les sentiments de Jésus, avec les capacités de Jésus, mais nous serons tous différents car Dieu est assez grand et puissant pour faire que chacun de ses enfants soit différent. Il n'y a qu'à nous voir ici, il n'y a qu'à voir autour de nous. Il n'y a pas deux êtres humains de toute la création qui ne soient pas différents. Regardez deux fleurs, elles sont semblables, mais il y a un petit détail minime, différent. Regardez deux animaux de la même race, il y a toujours quelque chose de différent. Dieu se plaît à nous faire tous différents, parce qu'Il veut des instruments qui aient chacun leur personnalité, leur individualité, mais nous allons être tous semblables à Lui et semblables à Jésus dans nos qualités, dans la manifestation de la nature de Jésus. C'est merveilleux tout ça !

Donc il faut que la Croix fasse complètement son oeuvre de mort dans toute notre vieille nature pour rester irréprochable. Irréprochable, ça ne veut pas dire infaillible. Infaillible, ça veut dire qu'il n'est plus possible de se tromper ou de pécher. Irréprochable, ça veut dire que tu dois rester sans un seul reproche, sans un seul défaut. Mais il faut que tu fasses attention, si tu ne veilles pas et si tu ne restes pas dans la foi, le péché va rentrer de nouveau, ou l'oeuvre de la chair va se manifester de nouveau.

Donc, si nous restons dans la foi au Fils de Dieu, la puissance du Seigneur va constamment être à l'oeuvre pour nous transformer. Constamment, à chaque seconde de la journée et de la nuit, la puissance du Seigneur va agir, si nous restons dans la foi. Si tu commences à dire : "Oh ! Moi je me connais, j'ai toujours été comme ça, il y a 10, 20, 60, 80 ans que je me connais, j'ai toujours eu ce caractère-là, tant que je serai sur la terre, ce sera comme ça". Si tu parles comme ça, tu ne parles pas par la foi, et tu vas rester avec ton problème. Tandis que si tu dis : "Je me connais tel que j'étais avant, mais je sais que Dieu est en moi. Il m'a promis de me changer à la mesure de la stature parfaite de Jésus. Je crois en Lui, parce qu'Il est puissant. Ce n'est pas moi qui vais le faire, c'est Lui qui va le faire, si moi, je crois en Lui. Et croyant en Lui, je crois que je ne vais pas rester dans la situation où je me trouve, parce que j'ai l'úil fixé sur le but et le but c'est Jésus. C'est Lui mon modèle, c'est Lui qui est en train de me transformer et Il a besoin de ma foi, Il a besoin que je lui dise : Seigneur, je crois que Tu es capable de le faire, je Te fais confiance et je ne resterai pas dans l'état où je me trouve". Tu peux être à une heure de ta mort, tu peux être même à une minute de ta mort, pendant cette heure, cette minute-là, le Saint-Esprit va travailler pour te perfectionner, jusqu'au bout, si tu restes dans la foi. Alléluia !

Alors, ce vieil homme est mort en Christ : l'esprit, l'âme et le corps. Tout ce qui est ancien est mort. Je reçois la nouvelle naissance déjà, en Christ : un être nouveau complet, esprit, âme et corps. Je suis parfait en Jésus, dans mon esprit, dans mon âme et dans mon corps. Jésus a déjà en Lui le modèle parfait qui est "moi", dans mon état final. Et Il me demande de recevoir cette nouvelle nature par la foi. Il commence par mon esprit et Il transforme ensuite mon âme et mon corps. Alors il faut comprendre, là aussi, comment la Croix va agir au niveau du corps et au niveau de l'âme.

Au niveau du corps, je vous rappelle ce que je vous ai dit la dernière fois : la Parole de Dieu nous dit que dans mes membres se trouve le péché. Dans Romains 7, Paul dit : "Je sais qu'il y a dans mes membres une loi qui travaille, qui est la loi du péché, que le péché est dans mes membres, dans mon corps, dans ma chair". Donc, il y a une différence entre le corps et l'âme. Tous les deux, de la vieille nature, sont souillés par le péché, et la chair englobe tout ce qui est de la vieille nature. Dans le corps, il y a tous les péchés qu'on appelle grossiers : tous les péchés sexuels, impurs, de gloutonnerie, de meurtre, d'adultère, les péchés bestiaux qui nous mettent au niveau des bêtes. Au niveau de l'âme, c'est un peu plus subtil, le péché se trouve au niveau des pensées, des sentiments et de la volonté. Ce sera peut-être moins grossier, moins bestial, mais c'est tout aussi charnel et péché. Ce sont des pensées mauvaises, impures, égoïstes, des sentiments qui ne sont pas les sentiments de Jésus, des sentiments de haine. Il y a aussi la volonté qui est égoïste, qui est au service de soi, qui veut se défendre, se justifier, qui veut chercher à prouver ce que nous sommes aux autres. Tout ça vient de l'âme et tout cela constitue la nature charnelle. Mais, dans le texte grec, il y a une différence qui ne se voit pas dans le texte français. Par exemple, quand il est parlé de la "chair", en grec il y a un mot qui veut dire la chair du corps et un autre mot qui veut dire la vie de l'âme, or en français, c'est traduit par le même mot, c'est traduit par le mot "chair". En grec, le corps, s'appelle "sarx". On en a tiré le mot sarcophage, là où on met les cadavres. Sarcophage, en grec, veut dire "mange-chair". Donc, "sarx", c'est la chair du corps, alors que l'âme, en grec, s'appelle "psuché" et, en français, il y a des mots qui commencent par "psuché". Tout ce qui est psychologique, c'est du domaine de l'âme. Mais que ce soit la chair, "sarx", que ce soit "psuché", l'âme, tout ceci constitue la vieille nature où le péché a régné sous des formes plus ou moins grossières.

Tout cela doit être éliminé par la Croix. Si nous commençons à clouer à la Croix, par la foi, toutes les oeuvres grossières de la chair, nous n'allons plus commettre les péchés grossiers de la chair, nous n'allons plus commettre d'adultère, plus de gloutonnerie. Mais si nous nous imaginons que le travail de la Croix est terminé à ce moment-là, nous nous trompons parce qu'il y a tout le travail sur l'âme qui doit être aussi crucifiée. C'est-à-dire tout ce qui constituait cette vieille nature de sentiments mauvais, de pensées mauvaises et de volonté au service du "moi", doit aussi passer à la Croix. L'oeuvre du Saint-Esprit est de me montrer, à chaque fois, où se trouve encore une partie de cette vieille nature qui "défend encore son morceau". Le Saint-Esprit nous a été donné pour nous conduire dans la lumière et dans la vérité. Le Seigneur va utiliser le Saint-Esprit pour nous éclairer dans tous les domaines de notre chair ou de notre âme, sur ce qui vient encore de la vieille nature, et qui n'est pas encore passé à la Croix.

Je vais vous lire, par exemple, dans Hébreux 4 au verset 12, ce qu'il dit à ce propos. "La Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du coeur. Nulle créature n'est cachée devant Lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de Celui à qui nous devons rendre compte". Tout est nu et découvert. Le Saint-Esprit, qui est en nous, voit tout, Il voit l'état dans lequel nous sommes. Tout est nu et découvert. Il est bien placé pour nous connaître et pour voir dans quel état nous sommes. Et Il veut séparer l'âme et l'esprit. Il veut séparer tout ce qui vient du domaine de l'âme, de tout ce qui vient du domaine de l'esprit. Nous devons donc bien comprendre comment cela fonctionne, il doit y avoir une séparation très nette. Cela ne veut pas dire que le Seigneur va nous supprimer notre âme, nous empêcher de penser, d'avoir des sentiments, d'avoir une volonté propre. Le Seigneur va, par l'épée de Son Esprit qui est la Parole, séparer tout ce qui est du domaine de l'âme, de tout ce qui est du domaine de l'esprit. Il va nous montrer, dans tout cela, tout ce qui est charnel, et tout ce qui est spirituel. Ce qui est de l'âme n'est pas forcément mauvais en soi, si c'est l'âme purifiée que nous recevons du Seigneur, quand Il nous transforme. Ce qui est mauvais en soi, c'est tout ce qui vient de l'âme de la vieille nature. Jésus qui est parfaitement humain a une âme, Il a des pensées, une volonté, mais tout est pur. Donc, ce n'est pas l'âme qui est mauvaise en soi, c'est l'âme charnelle, héritée de la vieille nature et qui ne pense qu'à elle, qui est encore pleine d'incrédulité, pleine de doute, de pensées impures.

Alors, le Seigneur, par Son Esprit et par Sa Parole, fait une oeuvre de purification à deux niveaux. Il va me montrer tout ce qui vient de la vieille nature, qui doit être amené à la Croix, qui doit être mis à mort. Et Il va me montrer comment faire la différence entre le travail de l'esprit et le travail de l'âme, pour que ce soit l'esprit qui me dirige et non plus mon âme. C'est la différence entre les chrétiens charnels, les chrétiens psychiques et les chrétiens spirituels.

Un chrétien charnel est celui qui est surtout gouverné par son corps, par ses sens. Il va regarder seulement ce que ses sens lui montrent. Il n'y a que ça qui compte pour lui, ce qu'il voit, ce qu'il entend. Il sera un peu comme Thomas qui dit : "moi si je n'ai pas vu, je ne crois pas". Ça, c'est le chrétien charnel, c'est le chrétien qui n'arrive pas à croire, il croit seulement ce que ses sens lui montrent. Pourtant, ce chrétien a la Parole, le Saint-Esprit, son esprit a été changé, mais il est resté au niveau de ses sens.

Le chrétien psychique est allé un peu plus loin. Il a peut-être crucifié son corps mais il n'a pas encore crucifié son âme. Il reste au niveau de ses sentiments, de ses émotions. Il va être sentimental. Il va avoir un amour sentimental, qui ne sera pas l'amour du Seigneur. Il va avoir des pensées qui sont des pensées humaines, par exemple, il va croire que l'Eglise doit être organisée de manière précise, il va faire réfléchir son intelligence humaine et ce ne seront pas les pensées du Seigneur, ce seront des pensées humaines qui viennent de son âme. Alors, on va faire par exemple, une réunion d'évangélisation en l'organisant de manière parfaite, avec des traités, des tracts, la radio, une belle organisation, on va faire venir des chorales, mais on a oublié une chose : on n'a pas demandé si c'était vraiment conduit par le Seigneur et par Son Esprit. C'est peut-être conduit par le Seigneur et par Son Esprit, si on a prié ; mais dans beaucoup de cas, c'est l'âme des chrétiens qui va organiser tout cela de manière humaine, par leurs propres pensées, par leurs propres sentiments. Ils vont dire : "oh ! les pauvres, il y a tant de perdus ici, il faut que j'y aille". Paul a voulu aller en Bithinie, l'Esprit l'a arrêté en lui disant : "non, ce n'est pas ma volonté, tu vas aller ailleurs". Il était conduit par l'esprit et non par son âme. Le chrétien psychique, c'est donc le chrétien qui reste au niveau de son âme, qui n'a pas encore pénétré dans le domaine spirituel où c'est l'esprit régénéré qui contrôle et domine sous la direction du Saint-Esprit.

L'homme spirituel a été exercé par le Seigneur, à bien discerner tout ce qui vient de son âme, de ses sentiments humains, de ses pensées humaines, de sa volonté humaine. Il a été entraîné par le Seigneur a faire la différence entre cette âme humaine et l'influence de l'esprit en lui. Son esprit où réside le Saint-Esprit qui doit être le chef absolu de sa vie pour tout contrôler à partir de son esprit. Il est dit que notre corps est le temple du Saint-Esprit. Quand le Seigneur descend, Il vient habiter dans notre esprit qui est dans notre corps. Donc c'est notre corps, l'enveloppe extérieure, qui est bien le temple du Saint-Esprit. Mais Dieu vient habiter dans notre esprit régénéré, notre esprit nouveau, et de là, Il veut nous apprendre à entrer directement en contact spirituel. C'est Lui qui le fait quand nous restons dans la prière, dans le désir ardent d'être conduit par le Seigneur. Peu à peu, le Seigneur va ouvrir notre intelligence spirituelle. Nous allons recevoir la sagesse qui vient d'en haut, qui passe par notre esprit bien sûr, et qui peu à peu, va nous faire comprendre que le Saint-Esprit est sur le trône dans notre esprit. Et de notre esprit régénéré, qui est complètement obéissant au Seigneur, nous allons recevoir la vie du Seigneur qui passe par notre esprit et qui va descendre au niveau de l'âme, qui va éclairer nos pensées, qui va éclairer nos sentiments, notre volonté, qui vont rester des outils vivants au service du Seigneur. Ce ne seront pas des outils autonomes qui vont fonctionner tout seuls, indépendamment de Dieu. Ils vont fonctionner sous la direction de notre esprit qui est lui-même conduit par le Saint-Esprit.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que le Saint-Esprit vient habiter dans notre esprit, et de là, Il veut restaurer l'autorité complète du Seigneur sur tout notre être, esprit, âme et corps, en commençant de l'intérieur et en allant ensuite au niveau de l'âme et du corps. Et pour cela, le Saint-Esprit va faire la lumière sur ce qui est charnel, ce qui est de la vieille nature. Il va faire aussi la lumière sur ce qui est de l'âme et ce qui est de l'esprit, parce que Dieu veut absolument que ce soit le Saint-Esprit qui nous dirige par notre esprit, par notre âme et jusqu'à notre corps qui devient l'instrument final de l'oeuvre de Dieu sur la terre.

Alors, au niveau de l'esprit, il faut faire très attention à quelque chose d'important. Au moment de la chute, l'homme a été coupé de Dieu. L'homme avait un esprit tellement puissant, qui était capable de tellement de choses étonnantes, que Dieu a pensé que c'était dangereux de laisser cet homme exercer des pouvoirs aussi puissants, alors qu'il était coupé de Dieu. Il semble qu'au moment de la chute, (quand je lis la Bible, j'en tire cette conclusion), Dieu ait mis une protection surnaturelle sur l'homme, pour l'empêcher de vivre dans le domaine spirituel. Comme il était coupé de Dieu, il allait être en contact avec des tas d'esprits mauvais, avec Satan et ses démons, qu'il aurait même pu voir avec ses yeux spirituels, puisqu'il avait cette capacité avant la chute. L'homme a eu alors, comme une protection de Dieu qui a voilé son esprit, pour qu'il ne puisse pas utiliser cette puissance extraordinaire de l'esprit, puisque notre esprit peut entendre à distance, peut voir à distance, se déplacer, etcMais Dieu ne voulait pas, Il a interdit que l'homme utilise la puissance de son esprit, car l'homme coupé de Dieu aurait été entre les mains des démons.

Quand un homme vient dans ce monde, il n'a pas conscience, même aujourd'hui, qu'il a un esprit et qu'il a des capacités spirituelles. Elles sont comme cachées, enfouies, et Dieu, dans Sa Parole, interdit d'entrer dans le domaine de l'esprit, sans que nous y ayons été conduit directement par le Saint-Esprit. C'est ce qu'on appelle le spiritisme, la magie, la sorcellerie. Dieu l'interdit. Or tout cela, ce n'est pas seulement l'action de Satan et des démons, c'est l'action de l'esprit humain qui travaille avec les démons. L'esprit humain a une grande puissance, et Dieu interdit d'utiliser cette puissance quand elle est coupée de Lui. Et tout l'effort de Satan, depuis la chute d'Adam, a été de pousser les hommes à violer ce territoire interdit, en leur disant : "C'est bien, tu as une âme, une pensée, tu peux être très intelligent avec ta pensée, mais ce n'est pas suffisant, il va falloir que tu entres dans le domaine de l'esprit où tu vas pouvoir faire des choses extraordinaires".

Ca, c'était la tentation de Satan pour tous les hommes. Tous ceux qui s'engagent dans les pratiques spirites ou occultes ouvrent une porte dans leur esprit et dans le domaine spirituel, et là ils sont en contact direct avec les démons et Satan, parce qu'ils font quelque chose qui est interdit par Dieu. Ils le font par des moyens interdits par Dieu, des pratiques de divination, d'occultisme, de lecture des lignes de la main. Cela ouvre une porte dans le domaine spirituel, et là ils sont en contact avec la puissance de leur esprit qui n'est pas régénéré et qui est toujours très puissant. Et puisque nous faisons quelque chose d'interdit, les démons aussitôt arrivent, nous lient et nous font rentrer dans un domaine de plus en plus ouvert à la puissance de Satan. Et c'est ainsi qu'aujourd'hui, vous avez de plus en plus d'hommes et de femmes qui ne connaissent pas Dieu et qui entrent sur le plan occulte, sur le plan de la sorcellerie, sur le plan de la magie blanche ou noire.

Hier, j'allais faire des courses dans un grand magasin. Je passe dans le rayon des livres. Je regarde comme ça, en passant, un livre, et je me dis : "Ce n'est pas possible !", un livre où était marqué : "Comment sortir de votre corps, des exercices simples et progressifs pour vous mettre en rapport avec la puissance extraordinaire de votre esprit. Comment faire des voyages dans l'invisible". Les gens peuvent acheter ça, s'entraîner, chez eux, à sortir de leur corps en esprit, ils vont y arriver et ils vont se promener, invisibles, entrer dans les maisons. Sur la couverture du livre, il y avait : "Vous allez connaître des choses merveilleuses". Alors, les gens qui voient cela, se disent : "Cela ouvre des perspectives que je ne connaissais pas". Ils ne se rendent pas compte qu'ils ouvrent une porte sur leur esprit, que Dieu interdisait, et là, ils se mettent directement en contact avec des démons. Aujourd'hui, c'est ce que nous voyons de plus en plus. Vous allez avoir, à la fin des temps, bien-aimés, une lutte spirituelle de plus en plus intense dans l'Eglise de Jésus qui va devenir de plus en plus spirituelle, parce que, cette ouverture au niveau de notre esprit ne peut se faire que commandée par le Saint-Esprit, et sur Son initiative.

Quand le Saint-Esprit donne des dons spirituels, une vision, une parole de prophétie, une parole de sagesse, de connaissance, c'est le Saint-Esprit qui, au travers de notre esprit, nous ouvre la porte de l'esprit et nous permet d'avoir des dons spirituels qui viennent du Saint-Esprit, mais qui passent par notre esprit. Donc, ce n'est pas dangereux, quand c'est dirigé par le Saint-Esprit. Ce n'est pas nous qui devons rechercher les visions ; ce n'est pas moi qui dois me mettre comme ça pendant une heure en disant : "Seigneur je veux avoir une vision, j'ouvre mon esprit, je veux, je veux !" Si je fais cela, j'attire des mauvais esprits. Tout doit être contrôlé par le Seigneur et c'est pour cela qu'il est dangereux de ne pas faire preuve de grande prudence quand on entre dans ce domaine des dons de l'esprit. Il faut rester dans l'humilité et l'obéissance absolue et laisser faire le Seigneur, parce qu'Il veut nous ouvrir progressivement la porte de notre esprit, mais sous le contrôle absolu de Son Esprit, dans la nature finale que nous allons récupérer entièrement. Ce sera notre esprit qui va dominer entièrement tout notre être, l'âme et le corps, comme Dieu l'avait prévu au début. Mais dans cet esprit-là, il y aura le Saint-Esprit qui y habite et il n'y aura plus aucun danger, parce que tout notre être sera prosterné devant le Seigneur pour Lui obéir de tout notre coeur. A ce moment-là, il n'y aura pas de danger d'utiliser cette puissance, alors que ceux qui y entrent d'une manière imprudente, prennent des risques très grands.

Le réveil qu'on vient de voir, par exemple, de Toronto ; pour ma part, quand j'ai vu cela se produire, j'ai réfléchi, j'ai prié et j'ai dit : "Seigneur, je sens qu'il y a une séduction, là derrière, qui est très puissante". Maintenant, je n'irai pas jusqu'à dire que, dans tout ce qui s'est produit, sur la terre entière, à propos de ce mouvement, tout était entièrement et exclusivement de Satan. Je crois même qu'il y a eu ici et là, le Saint-Esprit qui était à l'oeuvre pour agir. Mais ce qu'il se passe, c'est que l'homme étant souvent ignorant des choses spirituelles, ou imprudent, ou étant trop psychique ou charnel, n'ayant pas assez de discernement spirituel, l'homme n'a pas remarqué qu'au moment où le Saint-Esprit agissait, c'était un moment très favorable pour les démons aussi. Et les démons ont commencé à intervenir en masse, dans la vie de ceux qui recevaient ces visitations du Seigneur, pour contrefaire des manifestations de l'Esprit ou faire croire que cela venait de Dieu, alors que cela venait de Satan, ou de la chair, ou des deux. Et à ce moment-là, les hommes ont ouvert une porte à toute une série de manifestations qui ne sont plus du tout divines. Plus du tout. Parce que, quand Dieu nous ouvre l'esprit, tout se passe dans l'ordre, dans le calme, même s'il y a des tremblements comme Jean qui se met à trembler ou Daniel qui se met à trembler devant Dieu. On ne voit en aucun cas ces débordements psychiques, émotionnels et démoniaques qu'on peut voir dans ces manifestations où il y a des cris d'animaux, des hurlements, des sauts et des manifestations psychiques et extraordinaires qui sont toutes mises sur le compte de l'action du Saint-Esprit. Ce n'est pas du Seigneur.

Quand le Seigneur se manifeste, Il se manifeste dans l'ordre, dans le calme. Nous sentons spirituellement Sa présence, nous ne la sentons pas forcément au niveau des sens. Quand nous sentons la présence de Dieu, nous faisons comme Daniel, Jean et tous les autres. Nous nous faisons tout petits devant Lui, même si nous sommes remplis d'amour pour Lui et que nous réalisons qu'Il est là et ce qu'Il a fait. Nous sommes petits devant Lui, nous nous prosternons, nous L'adorons et nous attendons Ses instructions. Même si nous tremblons et si nous sommes agités dans notre coeur, parce que l'Eternel est en train de se manifester, jamais cela ne provoque ces débordements épouvantables que l'on a pu voir dans les endroits où on a dit qu'il y avait un réveil. C'est vraiment une séduction extraordinaire et cela montre que les chrétiens ne sont pas assez habitués à discerner et différencier les choses de l'esprit et les choses de Satan, pour pouvoir se comporter comme le Saint-Esprit le veut. Mais cela ne vient pas du Saint-Esprit, bien-aimés. Ces réveils sont de faux réveils. Ce ne sont pas des réveils que le Seigneur voudrait.

Le vrai réveil commence par la prédication de la Croix et ensuite l'action du Saint-Esprit et de la Parole. Vous savez, il faut qu'il y ait un certain nombre d'ingrédients qui ne sont pas très nombreux. Pour qu'il y ait un vrai réveil, il faut d'abord qu'il y ait une totale consécration de tout notre être au Seigneur, un don de nous-mêmes complet, mais cela ne suffit pas, parce que nous pouvons être entièrement consacrés au Seigneur, mais séduits quand même, car Satan vient séduire aussi ceux qui sont consacrés. Il faut une méditation permanente et régulière de la Parole du Seigneur, dans un esprit de prière. C'est cette Parole qui va nous garder. Jésus dit : "Si tu gardes Ma Parole, Je te garderai à l'heure de la tentation qui vient sur le monde entier". Alors, méditons cette Parole, cela peut-être quelques versets, dans un esprit de prière, en disant : "Seigneur, fais descendre Ta Parole dans mon coeur. Elle va produire la foi et je vais rentrer dans Tes plans". Il faut qu'il y ait la méditation de la Parole, et comme au centre de la Parole, il y a la Croix, il faut qu'il y ait une oeuvre permanente et quotidienne de la Croix dans tout notre être. Jésus a dit que si tu veux être Son disciple, tu dois te charger chaque jour de ta croix. C'est pourquoi il est important de comprendre que le travail de la Croix se fait par la foi en l'oeuvre du Seigneur, Son oeuvre accomplie et Son oeuvre actuelle en nous, pour mettre à mort tout ce qui est charnel et psychique, tout ce qui vient de la vieille nature. Et Il le fait par notre foi, à nous, en Sa Parole. Cette foi, c'est un don de Dieu, mais Il me demande de croire ce qui est dit. Et Il le fait par la loi de l'esprit de vie qui travaille en moi, dans mon esprit, pour mettre à mort la loi de la mort et du péché. Je l'ai expliqué déjà, mais je vais recommencer à l'expliquer, car c'est tellement important, pour montrer comment chaque jour, nous devons rester sur le terrain de la foi. Dans Romains 8, au verset 2, il est dit : "la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a libéré de la loi du péché et de la mort". Paul parle au passé, cela veut dire que c'est fait. Notre vieille nature a été crucifiée en Jésus ; j'ai été libéré de sa loi. La loi du péché et de la mort travaille dans la vieille nature. La loi de l'esprit de vie travaille dans la nouvelle nature. Mon esprit, où se trouve le Saint-Esprit, est soumis à une loi qui s'appelle la loi de l'Esprit de vie en Jésus-Christ. C'est le Saint-Esprit qui donne la vie et c'est une vie qui s'appelle la vie de résurrection. Tout le travail de sanctification du Seigneur se fait par la loi de l'Esprit de vie qui travaille en moi. C'est ce même Esprit qui a ressuscité Jésus d'entre les morts et qui va nous ressusciter aussi, un jour, quand Jésus reviendra. Donc il y a une loi, en moi, d'Esprit de vie, qui est plus forte que la loi de la mort qui travaille dans la vieille nature. Tant que je ne suis pas ressuscité, j'ai encore un corps et une âme qui sont peu à peu changés, (bien qu'ils soient morts en Christ), jusqu'à ce que Christ manifeste pleinement ce qu'Il a fait pour moi. Pendant tout ce temps où le corps et l'âme viennent entièrement à l'obéissance de l'esprit, il faut que je reste par la foi, sous l'action de la loi de l'Esprit de vie. Mais l'autre loi est toujours là, et si je quitte le domaine de la foi, cette loi de la mort me fait retomber en bas.

L'exemple que j'aime bien citer, c'est celui de Pierre qui marchait sur l'eau. Quand Jésus a marché sur l'eau du lac de Génésareth, par quelle loi était-Il animé ? Par la loi de l'Esprit de vie. Cette loi de l'Esprit de vie Lui permettait de marcher sur l'eau. C'était un homme, parfaitement homme, parfaitement Dieu. Il marchait sur l'eau, ce n'est pas normal. La loi normale, c'est que celui qui marche sur l'eau doit s'enfoncer, parce que c'est la loi de la gravitation qui le pousse en bas constamment. Il y avait une autre loi plus forte, la loi de l'Esprit de vie, qui faisait marcher Jésus sur l'eau. Et quand Pierre a vu cela, il a dit : "Seigneur, si c'est Toi, fais que j'aille vers Toi, en marchant sur l'eau". Jésus a dit un seul mot : "Viens !" Il a prononcé la Parole de Dieu : "Viens". C'est un mot puissant, "viens !". Cela voulait dire que lorsque Pierre a entendu cela, il a dit : "Ca y est, mon Maître a parlé, je peux y aller tranquille". Il a enjambé le bastingage et, tant qu'il a eu les yeux fixés sur Jésus et sur Sa Parole, la loi de l'Esprit de vie en lui a annulé la loi du péché et de la mort. Et il a marché sur l'eau. Mais il fallait que, constamment, sa vision soit fixée sur Jésus et que, constamment, il ait dans le coeur la Parole de Jésus : "Viens". Il est dit qu'à un moment donné, Pierre a quitté Jésus des yeux, il s'est rendu compte qu'il y avait une tempête et il s'est dit : "Qu'est-ce que je fais là ?" Le doute, la peur sont entrés et, immédiatement, il a coulé.

La loi de la mort était toujours là, mais elle était annulée par la loi de l'Esprit de vie qui était plus forte. Mais il fallait que Pierre reste dans la foi en Jésus, les yeux sur Lui et sur la Parole de Dieu.

Donc, cette parole qui te dit : "ta vieille nature a été crucifiée en Christ", cette parole est aussi forte que la parole de Jésus qui disait : "Viens". C'est la même Parole. C'est Jésus qui l'a dite. C'est comme s'Il était devant toi et te disait : "Bien-aimé, ta vieille nature de péché est morte en Moi et Je t'en ai donné une nouvelle. Je suis en train de travailler en toi pour la manifester, si tu crois. Alors, viens, marche sur l'eau de la foi pour accomplir, même dans ton corps actuel, des miracles par la loi de l'Esprit de vie qui va agir en toi par Mon Esprit". Tant que cette Parole est dans ton coeur et que tes yeux sont sur Jésus, la loi de l'Esprit de vie en toi va amener l'oeuvre de Jésus à la perfection en toi. Elle va te transformer, te donner les pensées et les sentiments de Christ. Elle va faire des miracles en permanence. Quel miracle plus grand que celui de transformer mon âme, mes pensées, à l'image de celles de Jésus ! Et le miracle de la nouvelle naissance, il n'y a que Dieu qui peut le faire ! C'est la loi de l'Esprit de vie qui m'a donné un esprit nouveau. Et de cet esprit-là, Dieu travaille à tout changer en moi, au travers même de ce corps qui n'est pas encore ressuscité, de cette âme qui est encore encombrée de choses qui doivent disparaître. Pour que Dieu agisse avec puissance, j'ai besoin constamment de garder les yeux sur Jésus et de garder Sa Parole dans mon coeur et de croire ce qu'Il dit. Imaginez que Pierre ait dit : "Mais, moi, je suis pêcheur, je sais ce que c'est que l'eau, quand même ! Je sais que, quand on marche sur l'eau, on s'enfonce". Il aurait raisonné par son intelligence humaine, sa psychologie, et il aurait quitté le domaine de l'esprit, c'était fini. S'il avait commencé à raisonner, à faire de beaux raisonnements théologiques, il n'aurait pas marché un centimètre sur l'eau. Il a été simple au début, au point de croire cette folie de la prédication de Jésus. C'était une folie aux yeux des hommes de dire : "Il y en a un qui me dit : viens", tu crois que ça suffit pour marcher sur l'eau ? C'était une folie. Il est dit que l'homme naturel ne reçoit pas les choses de Dieu, parce que c'est par l'Esprit que l'on peut les recevoir. Donc, ne commençons pas à raisonner sur la Parole de Dieu. Croyons tout simplement. Il est écrit que c'est Lui qui le fera, il est écrit que le Dieu de paix garde votre esprit, votre âme et votre corps irréprochables jusqu'au retour de Jésus.

C'est Lui qui le fera, mais Il ne le fera pas n'importe comment. Il ne le fera pas si tu ne crois pas à la Parole du Seigneur. Tu es destiné à être semblable à l'image parfaite de Jésus. Crois-le. Tu peux dire que c'est difficile, parce que tu te connais, de ta vie passée. Mais tu n'as pas le droit de dire cela, parce que Jésus, qui te connaît bien mieux que toi, dit : "Moi, j'ai décidé de te changer, J'ai la puissance de te changer et Je le ferai. Je l'ai déjà fait en Christ. J'ai déjà tué toute ta vieille nature. C'est mort. Place-toi devant Ma Parole et devant l'oeuvre merveilleuse accomplie par Jésus et crois". Quand tu marches, crois. Quand tu avances, crois. Quand tu vois la tentation venir, crois. Quand tu vois la tempête et les eaux agitées, continue à regarder Jésus et dis : "Puisqu'Il me l'a dit, j'avance et je marche sur l'eau". Mais, c'est un travail de chaque seconde. Vous comprenez pourquoi il est dit de vous charger de votre croix, chaque jour. Cela veut dire que tu vas croire à chaque instant. C'est cette foi-là, exercée à chaque instant, qui me permet de marcher sur l'eau et de voir les choses de Dieu s'accomplir en moi. Mais, si je retombe de ce niveau spirituel, si je retombe au niveau de mon âme, de mes pensées, de mon intelligence humaine, si je commence à réfléchir, à craindre ou à voir les événements, à voir ce qui se passe par mes yeux, par mes sens, ou bien si je vois un frère qui était fidèle et qui a chuté, alors Satan va s'en servir en me disant : "Tu vois, c'est arrivé à lui, alors crains, tu vas voir, cela va t'arriver aussi". Si je laisse la crainte ou la peur rentrer, je vais dire : "Mais, c'est vrai ! Si un homme comme celui-là a chuté, alors, moi !" Je commence à craindre, je quitte Jésus des yeux, je vais regarder la tempête, je vais regarder les vagues et je coule.

Soyons comme Noé qui était tout seul, fidèle et juste. Il avait les yeux fixés sur son Seigneur, sur son Sauveur et il est resté fidèle malgré le fait que tout le monde ait coulé autour de lui. Il n'y avait que lui, et c'est grâce à lui que sa famille a été sauvée. Il était tout seul, les yeux fixés sur son Seigneur. Soyons comme cela. Tu peux être dans un endroit où tu es tout seul, les yeux fixés sur Jésus. Alors, si tu commences à écouter les chrétiens incrédules, les chrétiens psychiques, les chrétiens charnels, qui te disent : "Mais enfin, c'est de la folie ce que tu fais, sois un peu intelligent ! Regarde, si tu étais un peu intelligent, tu verrais que ça ne marche pas, sois sage, aie un peu de sagesse !", Quand j'entends cela, je dis c'est l'incrédulité qui arrive, c'est de la psychologie humaine, ce n'est pas de la foi.

Donc, vous voyez que la vie crucifiée, ce n'est pas de l'inertie, ce n'est pas de la paralysie, c'est une vie abondante de Christ dans une nature entièrement changée. Ce n'est pas de la passivité, c'est de la grande activité, mais qui est purifiée par le sang de Jésus, par Sa Parole. N'ayez pas peur d'être réduits à des "rien du tout", quand vous êtes crucifiés. Au contraire, c'est toute la vie abondante de Jésus qui peut se manifester, parce qu'il n'y a plus de gêne, il n'y a plus ce qui l'empêchait avant de se manifester. Tout ça, c'est mort à la Croix. Le problème de beaucoup de chrétiens, aujourd'hui, (c'est pourquoi il faut sortir de là), c'est la passivité.

La passivité, c'est lorsque nous sommes là et que nous attendons que quelque chose se passe. On n'attend pas dans la foi, parce que la foi est suivie d'oeuvres. Alors Satan est en train de nous "cogner dessus à bras raccourcis" et nous sommes passifs, nous attendons. Et qu'est-ce que nous attendons ? Jésus dit : "Tu ne vas pas rester dans cet état de passivité, d'attentisme, tu vas te lever à Mon commandement, parce que J'ai tout accompli, et tu vas, au nom de Jésus, saisir le cadeau que Je te donne d'une vie nouvelle en Christ, d'une vie ressuscitée en Christ, d'une vie remplie de Ma force, de Ma puissance de vie et de guérison, de foi et tu vas te lever pour faire Mes oeuvres, là où Je t'ai placé". Cela peut être des oeuvres qui vont consister à convertir les personnes qui sont autour de toi dans ton village ou d'intercéder pour elles ou de leur manifester le caractère de Christ, cela peut être de grandes oeuvres mondiales où tu vas aller de l'autre côté de la terre pour amener un million d'âmes à Jésus. Ce choix Lui appartient. Mais il va te demander d'être fidèle et de marcher dans la foi au Fils de Dieu, d'être plein d'activités, les bonnes activités spirituelles pour Lui, les bonnes activités spirituelles de la prière, de la méditation, du témoignage, etc, de toutes les oeuvres de Jésus. C'est Lui qui le fera en toi. N'aie pas peur, en disant : "Mais, je ne vais jamais y arriver, c'est trop, Seigneur !". Tu ne vas jamais y arriver, tu as raison. C'est Jésus en toi, qui va te conduire au point où tu vas pouvoir le faire, parce que c'est Sa force qui va t'animer, comme Paul qui a parcouru, à pied la plupart du temps, presque toute la Méditerranée, ou les terres habitées de l'époque, pour annoncer l'Evangile, alors qu'il n'était plus tout jeune. Mais Paul disait : "C'est Sa force, qui agit puissamment en moi". Accepte ce que le Seigneur te dit : Il veut faire de toi une créature merveilleuse. Il l'a déjà fait en Christ. Tu le crois, tu le prends et tu dis : "Peu importe ce que Satan ou les hommes me diront, Seigneur, je Te laisse maintenant agir, je crois que Tu es en train de faire en moi un travail merveilleux". Alléluia !

"Seigneur, je Te bénis de ce que Tu as fait de nous des créatures merveilleuses. Nous savons que le péché avait tout détruit, mais Toi, Tu es en train fidèlement d'accomplir une oeuvre merveilleuse, non seulement de restauration, mais Tu veux nous faire aller jusqu'à la perfection de la stature de Jésus. Seigneur je Te prie que Ta Parole pénètre et reste dans les coeurs, que l'ennemi ne vienne pas l'enlever, mais qu'elle soit plantée dedans et qu'elle porte du fruit jusqu'au jour de Christ. Que, jour après jour, Tu puisses faire dans nos vies cette oeuvre que Tu as commencée, que Tu l'amènes à la perfection, Seigneur. Que Tu nous apprennes à distinguer entre la vieille nature et la nouvelle, entre l'âme et l'esprit, à faire davantage de lumière dans nos coeurs et dans nos vies. Fais une lumière abondante, par Ton esprit. Remplis-nous de la lumière d'en haut, de Ta sagesse d'en haut qui est pure et merveilleuse. Que nos yeux spirituels soient ouverts, notre intelligence spirituelle ouverte et que nous puissions voir toujours mieux l'oeuvre merveilleuse de Jésus, ce qu'Il est en train de faire, pour Ta gloire. Je T'en remercie, mon Père, au nom de Jésus. Amen."

La suite de cette série se trouve au début du message C118.