C89 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com

© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée

mis le 26/11/02




Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.




L'amour de Jésus me remplit quand j'ai un coeur pur, une bonne conscience, et une foi sincère



Ce soir, je vais vous parler d'un sujet très simple, de l'amour du Seigneur dans nos vie. Vous savez qu'il est important que nous soyons remplis d'amour, et pas de n'importe quel amour, de l'amour du Seigneur Jésus. Il n'existe aucun autre amour semblable à l'amour du Seigneur. L'amour humain a des limites et très vite on arrive à ses limites. L'amour de Jésus est illimité. Il est saint, il est juste, il est parfait. Et Jésus veut nous remplir de cet amour-là. Vous savez combien nous avons besoin de l'amour de Jésus entre frères et sœurs chrétiens, entre mari et femme, entre parents et enfants, à tous les niveaux nous avons besoin que cet amour de Jésus se manifeste dans nos vies.

Il ne faut pas croire que l'amour de Jésus est un amour faible et sentimental comme l'amour humain, que c'est un amour qui est toujours en train de dire oui et jamais non. L'amour de Jésus est ferme, solide. Il sait parler fermement à ceux qui ont besoin d'écouter une Parole ferme. Aux Pharisiens par exemple, à certains pécheurs, à ce renard d'Hérode, le Seigneur Jésus avait un langage ferme, mais plein d'amour. Tout ce qu'Il disait était inspiré par l'amour pour amener des âmes au salut. Alors il faut que nous soyons remplis de cet amour-là.

Je voudrais vous lire un verset qui nous parle de la manière de recevoir cet amour de Jésus. Dans 1 Timothée 1:5 "Le but du commandement, c'est un amour venant d'un cœur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sincère". Alors vous voyez, l'apôtre Paul dit à Timothée "Le but du commandement de Dieu", donc Dieu nous commande de nous aimer !
Et il dit que le but de ce commandement de Dieu, c'est que vous ayez dans votre vie l'amour de Dieu, qui vient :
1° - d'un cœur pur,
2° - d'une bonne conscience
3° - d'une foi sincère.

Et les trois sont des ingrédients vitaux qui produisent en nous l'amour de Christ. Alors je voudrais développer ces trois points pour que nous puissions mieux comprendre comment cet amour de Dieu va être produit dans nos vies par le Saint-Esprit, bien sûr quand nous obéissons au Seigneur et que nous nous attachons à avoir un cœur pur, à avoir une bonne conscience et à avoir une foi sincère.

Alors, en ce qui concerne le premier point, le cœur pur, la plus simple définition que je pourrais donner d'un cœur pur c'est un cœur qui a des motivations pures, où il n'y a pas d'hypocrisie, des motivations qui viennent du cœur de Dieu. Il n'y a pas de désirs égoïstes, de désirs personnels, de désirs de méchanceté, des choses comme-ça. Il y a seulement des motivations droites, bonnes. Vous savez que nos motivations peuvent être quelquefois mauvaises, quand nous recherchons notre propre intérêt, quand nous recherchons à nous défendre. Tout ce qui est tourné vers nous-mêmes, c'est une mauvaise motivation. Tout ce qui est tourné vers le Seigneur, vers les autres dans l'Esprit de Jésus-Christ, c'est une bonne motivation.

Dans Actes 15:8, l'apôtre Pierre dit à toute l'Eglise qui est rassemblée : "Et Dieu qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage en leur donnant le Saint-Esprit comme à nous". Pierre parlait des païens qui avaient reçu le Saint-Esprit en écoutant la Parole de Dieu qu'il avait prononcée chez Corneille. Il dit : "Dieu leur a donné le Saint-Esprit comme à nous, il n'a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leur cœur par la foi". Ces païens avaient un cœur impur, ils ont entendu l'Evangile prêché par Pierre, le Saint-Esprit a travaillé dans leur cœur, leur cœur a été ouvert, ils ont accepté la foi de Dieu, et leur cœur a été purifié par la foi. Alors, vous voyez qu'il y a déjà une interaction entre les trois éléments dont nous parlions. Ils ne sont pas indépendants, ils sont tous les trois nécessaires parce qu'ils réagissent l'un sur l'autre. Il dit là que le cœur a été purifié par la foi. Dans ces trois éléments, le troisième c'est la foi sincère. Donc vous voyez que la foi purifie le cœur, la foi en Dieu, la foi en Jésus-Christ, une foi véritable qui est donnée par Dieu, par la Parole, une foi comme Corneille et sa famille avaient reçue. Nous aussi chrétiens, quand nous recevons la Parole du Seigneur avec un cœur ouvert, honnête et bon, cette Parole purifie notre cœur. Elle purifie. La Parole vient du cœur de Dieu, elle est comparée à de l'eau dans la Bible. Et cette eau, quand nous la recevons dans notre cœur, elle le purifie, mais il faut la foi. Il faut l'élément de la foi. La Parole est aussi cette purification du cœur par l'obéissance à Dieu.

Dans 1 Pierre 1:22, l'apôtre Pierre lui-même dit : "Ayant purifié vos âmes (là il parle de l'âme et non pas du cœur, mais je peux assimiler l'âme au cœur) en obéissant à la vérité". Corneille et les païens qui étaient avec lui avaient entendu la Parole, mais ils ne s'étaient pas contentés de l'entendre, ils avaient reçu, donc obéi à cette Parole en acceptant Jésus comme Seigneur et Sauveur, puis le baptême, etc… Ils avaient un cœur obéissant, bien tourné vers la vérité et là Pierre parle à des chrétiens, donc c'est quelque chose qui nous accompagne toute notre vie chrétienne. Chaque fois que nous obéissons à la Parole du Seigneur, notre âme se purifie, notre cœur se purifie. "Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité" par l'Esprit, pas par la loi et par les commandements, simplement par l'Esprit de Dieu pour avoir un amour fraternel sincère. Tout à l'heure, on voyait le rapport entre la foi et le cœur pur, cette fois on voit le rapport entre l'amour et le cœur pur. On ne peut pas avoir d'amour fraternel sincère si le cœur n'est pas purifié. C'est ce que Paul disait à Timothée. Et pour que ce cœur soit purifié, il faut que nous obéissions à la vérité qui est la Parole de Dieu, qui est Jésus. Il faut donc qu'on ait dans le cœur l'amour de la vérité. Et il y a beaucoup de chrétiens qui n'ont pas l'amour de la vérité. Ils aiment bien entendre parler de Jésus qui les bénit, qui leur fait du bien, qui les guérit, qui les rend prospères ou qui les sauve des difficultés. Mais l'amour de la vérité, c'est la qualité essentielle des chrétiens. Dans le monde, on n'aime pas la vérité. Mais aussi dans l'Eglise, il y en a beaucoup qui n'aiment pas vraiment la vérité, et à cause de ça leur cœur reste impur. Ils ne peuvent pas arriver à la pureté du cœur. Donc, ils ne peuvent pas arriver à un amour réel pour les autres. Comment est-ce que je peux aimer les autres si mon cœur est impur ? Il va y avoir encore des mélanges, et il va y avoir un peu de l'amour du Seigneur qui va sortir, et puis un peu de l'amour humain ou des choses qui viennent de la chair, mais cela ne peut pas marcher avec le Seigneur. Il veut purifier mon cœur par sa Parole, par son Esprit, pour que Son amour se manifeste pleinement. "Aimez-vous ardemment les uns les autres de tout votre cœur, puisque vous avez été régénérés non par une semence corruptible mais par une semence incorruptible, par la Parole vivante et permanente de Dieu" (1 Pierre 1:23). Il est tellement important qu'on reçoive la Parole de Dieu avec un cœur honnête et bon, parce que cette Parole nous purifie. Cette Parole, par l'Esprit nous révèle la vérité, elle nous permet d'entrer dans les plans du Seigneur par notre obéissance. Et à ce moment-là l'amour du Seigneur peut librement s'écouler dans nos cœurs. Il faut bien faire attention à ne jamais désobéir à Dieu. Quand on arrive au Seigneur, on ne connaît pas toute la Parole, on n'a pas encore toute la révélation, mais à mesure que le Seigneur par son Esprit et par l'enseignement qu'on reçoit, la Bible qu'on peut lire, à mesure que le Seigneur nous montre des vérités qu'on ne connaissait pas, des commandements qu'on ne connaissait pas, il faut tout de suite dire : "Seigneur, d'accord, je vais mettre ma vie en règle, je vais obéir". Si on ne fait pas cela, l'impureté n'est pas enlevée du cœur. Et il ne faut pas essayer de tordre la Parole pour que la Parole corresponde à mes mauvais désirs. Il y a beaucoup de chrétiens qui font ça. Par exemple, en ce qui concerne le mariage, le divorce, le remariage, si on a de mauvais désirs, on va tourner la Parole de Dieu, on prend des versets, on les tord et on les change pour les faire cadrer avec nos désirs. Et l'impureté reste, elle ne s'en va pas. Je prends cet exemple mais je pourrais prendre n'importe quel autre exemple. Prenons l'exemple du baptême d'eau : dans beaucoup de religions chrétiennes, on ne pratique pas le baptême comme Jésus l'a donné. Et chaque fois que le Saint-Esprit nous révèle une vérité, on doit obéir tout de suite, sans attendre, immédiatement, et on doit rester dans l'obéissance !

Dans 1 Jean 3:3, le Seigneur nous montre comment atteindre aussi cette purification du cœur, et là aussi c'est beau comme verset. Je vais lire à partir du verset 2 mais surtout le verset 3. Jean dit : "Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu". Quand on a accepté Jésus comme Corneille et les autres, on devient enfant de Dieu. Il dit : "Maintenant que nous sommes enfants de Dieu, ce que nous serons n'a pas encore été manifesté". Qu'est-ce que nous serons ? Un jour par la grâce de Dieu, nous serons semblables à l'image de Jésus-Christ, toute proportion gardée évidemment, mais semblable à son image, c'est-à-dire qu'on va être rempli de la plénitude de Dieu, c'est le but de Dieu : nous remplir de sa vie, nous remplir de sa plénitude. Et il dit : c'est ça que nous allons être un jour, ce n'est pas encore pleinement manifesté mais ça va se manifester à condition que vous fassiez une chose. Et il dit : "Mais nous savons que lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui". Quelle grâce de Dieu, que Dieu dise à des créatures comme nous qu'Il a sorties du péché : un jour tu seras semblable à Jésus. C'est une grâce de Dieu, ça m'encourage tous les jours, moi. Je me dis : "Seigneur il n'y a que Toi qui peux faire ça, tu nous demandes d'obéir et de rester attachés à ta Parole. Et quand je le fais, le travail de ton Esprit en moi c'est de changer et de me rendre semblable à Jésus. Quelle gloire !" Et il dit : "Parce que nous le verrons tel qu'il est. Quiconque a cette espérance en lui..." Vous voyez la puissance de l'espérance (la foi c'est la ferme certitude des choses qu'on espère) et là, comme Dieu a dit que c'était son plan, on peut avoir la foi attachée à cette espérance. Il dit "Quiconque a cette espérance", quelle espérance ? L'espérance d'être un jour semblable à Jésus, l'espérance de Le voir un jour tel qu'Il est. Cette espérance-là me purifie. "Quiconque a cette espérance en Lui se purifie, comme lui-même est pur". Jésus c'est la pureté parfaite. Donc si j'ai cette espérance constante dans mon cœur de le voir un jour tel qu'Il est, et de devenir un jour semblable à Lui, c'est Dieu qui fait ce travail dans mon cœur, si moi je reste attaché à Jésus. Eh bien, cette espérance-là constamment entretenue dans mon cœur me purifie, et c'est sûr que je ne peux pas m'attacher à des choses impures. Si mes yeux sont attachés à Jésus, ils ne vont pas être attachés à toutes les impuretés de ce monde. Nous devenons ce à quoi nous sommes attachés. Si tu regardes tout le temps l'impureté de ce monde avec un regard de convoitise, tu seras transformé à l'image de cette impureté que tu regardes. Si tes yeux sont fixés sur Jésus et sur sa Parole et sur ce qu'Il a dit que tu deviendrais un jour, et que tu gardes ça dans ton cœur, et que tu ne l'oublies pas, cette espérance a le pouvoir de purifier ton cœur, parce que tu regardes celui qui est parfaitement pur : Jésus. Comme lui-même est pur, cette espérance me purifie, c'est merveilleux ! Et c'est Dieu qui le fait en nous, en réponse évidemment à notre acceptation, à notre désir, à notre prière.

Voyez dans le Psaume 51, au verset 10, le psaume de repentance de David. David avait péché avec Bath Shéba, il avait compris son péché et il était en train de se repentir. Ça nous arrive de pécher et de nous repentir de notre péché. Et nous avons bien plus que David, nous avons la connaissance de Jésus. Mais David avait la connaissance de la grâce de Dieu et il disait au verset 12 : "Oh Dieu crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé". Il savait que cette pureté de cœur ne pouvait être le fruit de son propre travail à lui. Ce n'est pas par mes efforts et par mes bonnes actions que je vais purifier mon cœur. C'est parce que j'aurai le cœur pur que je vais faire de bonnes actions. Et c'est la prière du cœur de David, de tout son cœur il dit : "Oh Dieu crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé". Il faut que ce soit aussi notre prière. C'est Dieu qui le fait en nous. Il nous a donné un nouvel esprit à la nouvelle naissance, mais il faut que la pureté de Jésus se manifeste pleinement dans notre cœur, dans notre âme, dans nos pensées. Et pour ça, je dois faire cette prière de David : "Dieu crée en moi un cœur pur, crée en moi, façonne en moi un cœur qui est semblable au cœur de Jésus". Parce que ce cœur ne concerne pas seulement mon esprit, mais mon âme aussi, mes pensées, mes sentiments, tout ! mon cœur qui aime doit être animé de l'amour de Jésus-Christ et je dois le dire au Seigneur : "Seigneur, fais cette œuvre en moi, fais-le dans ton Eglise". Et c'est nécessaire d'avoir ce cœur pur pour nous approcher de Dieu dans tout ce que nous faisons.

Evidemment quand nous sommes pécheurs, nous nous approchons de Dieu avec un cœur impur, mais aussitôt que nous entendons l'Evangile, la repentance, la foi, le sang de Jésus, tout cela purifie notre cœur, et nous ne devons pas oser nous approcher de Dieu ni pour prier, ni pour louer le Seigneur, ni faire un culte ou l'adorer si notre cœur n'est pas pur. Là, je parle à des chrétiens. Dieu aime la présence de ses enfants. Dieu recherche la présence de ses enfants. Mais Il considère comme une abomination quand quelqu'un, qui se dit chrétien, et qui a le cœur impur, veut s'approcher de Dieu pour le louer et l'adorer. La prière des pécheurs est une abomination pour Dieu, sauf la prière de repentance pour demander le pardon. Celle-là Il l'accepte. Mais c'est une abomination de voir quelqu'un qui se dit chrétien et qui va pécher ouvertement, et qui ensuite vient à Dieu dans l'hypocrisie pour faire un culte et être agréable. Il pensait être agréable à Dieu dans la louange et l'adoration, mais rappelez-vous ce que le prophète Esaïe dit dans Esaïe au chapitre 1. Dieu dit par la bouche du prophète : "J'en ai assez de vos fêtes, de vos réunions, de vos assemblées, j'en ai assez parce que vos mains sont tachées de sang, votre cœur est impur, vous vivez dans le péché, et vous osez venir vous présenter devant moi comme ça". Donc, je dois avoir un cœur pur devant le Seigneur, parce que ce cœur pur me permet de manifester l'amour de Dieu, parce que c'est nécessaire. Dans Hébreux 10:19, Il dit : "Ainsi donc frères, puisque nous avons au moyen du sang de Jésus (vous voyez la grâce que Dieu nous fait) une libre entrée dans le sanctuaire (le lieu très saint) par la route nouvelle et vivante qu'Il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, (à cause de çela !) approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure". Il reprend là les trois éléments de 1 Timothée. Il dit : "Approchons-nous de Dieu avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi (la foi sincère), les cœurs purifiés (les coeurs purs) d'une mauvaise conscience (une bonne conscience), et le corps lavé d'une eau pure (là il parle de l'eau du baptême). Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle".

Donc quand tu t'approches de Dieu, il y a ce commandement et cette exhortation de Dieu. Approchons-nous de Lui avec un cœur pur, avec une bonne conscience et une foi sincère. Tout le reste c'est de l'hypocrisie. Si je pratique le péché dans ma vie, si je suis méchant avec mon frère, ma sœur, ma femme, mon mari, mes enfants, si je ne me repens pas de ces choses, en demandant pardon à ceux à qui j'ai fait du mal et à Dieu, et si je n'accepte pas le sang de Jésus pour me purifier, je n'ai pas le droit de m'approcher du Seigneur. Je n'ai pas le droit ! et pourtant Dieu désire que je m'approche de Lui. Mais il faut que je fasse d'abord ce que Dieu me demande de faire. Puisque nous avons une route nouvelle et vivante qui a été ouverte, puisque nous avons par le sang de Jésus une libre entrée, il faut que je réclame la puissance de ce sang sur moi, sur mon cœur pour me purifier dans la repentance et dans la confession de mes péchés. Que je puisse le faire avec toute la sincérité de mon cœur pour pouvoir entrer en permanence dans la présence de Dieu, dans le lieu très saint. Et le lieu très saint ce n'est pas un bâtiment fait de pierres, le lieu saint c'est le fond de mon cœur, de mon esprit et c'est le tabernacle céleste où je peux venir en esprit et en vérité adorer Dieu. Adorer Dieu : un culte chrétien où des chrétiens se rassemblent pour adorer Dieu doit toujours être fait en esprit et en vérité. Et pour être fait en esprit et en vérité, il faut que je m'approche de Lui avec un cœur pur. C'est pourquoi Paul dira : "Examinez-vous vous-mêmes avant de prendre la cène, avant de vous approcher du Seigneur pour savoir si vous êtes dans la foi avec un cœur pur et sincère". Et le Saint-Esprit est toujours disponible pour m'éclairer. Quand j'ai ce désir dans mon cœur, Seigneur éclaire-moi pour me montrer si mon cœur est pur. Le Seigneur le fait.

Dans 2 Timothée 2:22, Paul dit à Timothée : "Fuis les passions de la jeunesse et recherche la justice, la foi et l'amour, la paix avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un cœur pur". Ceux qui recherchent Dieu d'un cœur pur, ce sont ceux qui recherchent la justice, la foi, l'amour, la paix avec ceux qui invoquent Dieu d'un cœur pur. C'est la raison pour laquelle il est si important d'ôter le péché du milieu de nous avec l'Esprit du Seigneur, pas comme on le ferait avec un général d'armée qui donne des commandements en disant : "Non, toi je t'excommunie parce que tu fais ci, tu fais ça !". Mais "ôter le péché du milieu de nous" doit être fait dans l'Esprit du Seigneur. Vous voyez avec quelle fermeté l'apôtre Paul disait aux Corinthiens : "Celui qui va avec la femme de son père, vous le gardez au milieu de vous comme si de rien n'était". Ce que faisaient les Corinthiens, ce n'est pas l'amour de Jésus ! On doit ôter le méchant du milieu de nous, après avoir fait ce qu'il faut, c'est-à-dire aller le trouver seul à seul pour lui demander de se repentir, puis ensuite aller avec deux personnes, et puis ensuite devant l'Eglise. Et si nous faisons cela, ceux qui sont dans le péché comme cet homme, devrait normalement éprouver de la honte, se repentir, et dans cette situation, on peut rechercher ensemble le Seigneur avec un cœur pur. Donc il ne faut pas qu'on laisse passer le péché dans l'Eglise en disant "Bon, il faut de l'amour, il faut de la compréhension, il faut de la patience". Oui, il faut de l'amour, de la patience, de la compréhension, mais il faut dire les choses clairement et il ne faut pas permettre que certaines choses se passent, parce que c'est une offense à Dieu et c'est une offense aussi au Corps de Christ, à l'Eglise du Seigneur. Mais il faut le faire dans l'Esprit, il ne faut pas le faire avec un esprit légaliste et un esprit qui tranche, chaque fois que quelqu'un fait une peccadille, en lui disant : "On t'élimine et on n'en parle plus". Parce que des chrétiens qui font des peccadilles, il y en a beaucoup.

Mais ce qui compte pour le Seigneur, c'est d'avoir des chrétiens qui ont un cœur bien disposé pour se repentir et pour repartir aussitôt avec Jésus, des chrétiens qui disent : "Seigneur je demande Ta lumière dans ma vie, je demande que Tu m'éclaires par tous les moyens possibles, par Ta Parole, par le Saint-Esprit, par des frères et des sœurs qui vont avoir le courage de me parler pour me dire ce qui ne va pas, si ça vient vraiment de Toi. Et puis, Seigneur, tout ça c'est une grâce, parce que ça me permet de comprendre mieux des choses qui ne vont pas dans ma vie, je vais les changer et je vais pouvoir purifier mon cœur et m'approcher librement de Toi, avec tout ceux qui recherchent la justice, la foi, l'amour et la paix".

Il y a beaucoup de chrétiens qui ne recherchent pas la justice, l'amour, la foi et la paix. Ils se contentent d'un salut au rabais, d'un Evangile au rabais, en disant : "Dieu est bon, il m'a sauvé parce que j'ai demandé le pardon de mes péchés et maintenant je peux me permettre de respirer un peu". Jésus a dit : "Mon joug est facile". Quand on désire obéir au Seigneur, il n'y a rien de difficile, parce que le Seigneur nous donne la force d'obéir. Rien n'est difficile avec le Seigneur quand on désire obéir.
Quand on recherche la pureté du cœur de cette manière, par l'obéissance, par la recherche de la communion avec Dieu, c'est déjà un des éléments qui nous permet de manifester l'amour de Jésus.

Si tu recherches la pureté du cœur, tu vas avoir des bénédictions particulières du Seigneur, et celles-ci sont capitales. Dans Genèse 20:6, Dieu parle en songe à Abimélec. Abimélec voulait prendre la femme d'Abraham. Il ne savait pas que c'était la femme d'Abraham, il croyait que c'était sa sœur, parce qu'Abraham le lui avait dit. Il voulait la prendre pour femme parce qu'elle était belle et il en a été empêché. Dieu lui a dit en songe (verset 6) : "Je sais que tu as agi avec un cœur pur, c'est-à-dire des motifs propres et aussi t'ai-je empêché de pécher contre moi". Tu vois, comme pour Abimélec, si ton cœur est pur et si tu recherches l'obéissance au Seigneur, quelquefois tu vas être dans des situations où tu risques de pécher parce que tu ne sais pas ce qu'il y a derrière, mais tu seras gardé par le Seigneur parce qu'Il voit que tu as le cœur pur. Abimélec voulait prendre la femme d'un autre et ne savait pas qu'il était marié avec elle. Il croyait qu'elle était libre. Et parce qu'il avait le cœur pur, Dieu n'a pas permis qu'il pèche. Alors que pour David, c'était différent. David convoitait Bath Shéba alors qu'il savait que c'était la femme d'Uri. Il la convoitait et il a péché avec elle. Là, il n'a pas eu le cœur pur ! Et il n'a pas été gardé par Dieu. Vous voyez, si nous voulons être gardés du péché, gardons le cœur pur ! Et Dieu dans certaines circonstances, va nous empêcher de tomber dans le péché.

Dans le Psaume 24, je lis à partir du verset 3 : "Qui pourra monter à la montagne de l'Eternel ? Qui s'élèvera jusqu'à son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur ; Celui qui ne livre pas son âme au mensonge et qui ne jure pas pour tromper. Il obtiendra la bénédiction de l'Eternel, la miséricorde du Dieu de son salut". Dieu va m'empêcher de pécher si j'ai le cœur pur, mais Il va me permettre, c'est bien plus important encore, de monter jusqu'à sa montagne sainte, dans sa présence. C'est ça le but de ma vie : c'est de savoir que je peux entrer dans la présence de Dieu et y rester pour maintenant et pour l'éternité. Et c'est aussi le but du cœur de Dieu : avoir des enfants qui sont tout près de Lui, sur sa montagne sainte, en esprit, dès maintenant. Alors où as-tu planté ta tente ? Est-ce que tu as planté ta tente dans la plaine de Sodome et de Gomorrhe comme Lot ? ou est-ce que tu as planté ta tente sur la montagne avec l'Eternel là-haut, comme Abraham l'a fait ? Et vous voyez la bénédiction qui est venue sur lui.

Dans Matthieu 5:8 Jésus dit dans les béatitudes : "Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu !" Quelle promesse ! Et en plus on est heureux ! Dès maintenant, heureux ceux qui ont le cœur pur. Déjà il y a le fait d'être heureux maintenant. Et puis cette promesse : "Ils verront Dieu." et je pense que ce n'est pas seulement une promesse qui s'applique après la mort ou après l'enlèvement, mais dès maintenant par la foi, nous pouvons avoir la vision de Dieu si nous avons le cœur pur, non pas avec nos yeux de chair mais simplement voir Dieu, c'est-à-dire au sens de le comprendre, avoir une révélation de Dieu, le connaître, avoir la vision de Sa Parole, avoir la vision des plans qu'Il a pour moi. Que c'est important d'avoir le cœur pur ! Parce que Dieu a le cœur parfaitement pur. Et si mon cœur est pur, je vais pouvoir être en communion avec Lui et avoir la vision.

Vous voyez par exemple cette soi-disante "bénédiction" qui arrive aujourd'hui sur le monde entier, qui est en grande partie une séduction, si nous avions la vision de Dieu, si nous avions le cœur pur pour être en communion avec Dieu, nous pourrions discerner ce qui vient de Dieu et ce qui vient du malin, ce qui vient de la chair. Quand on est en communion avec Dieu, on a immédiatement le discernement pour voir ce qui est bon et ce qui est mauvais. Parce qu'on a en nous une communion avec l'Esprit de Dieu qui rejette immédiatement tout ce qui n'est pas du Seigneur. Et quand nous sommes dans la communion avec Dieu dans Sa lumière, s'il y a quelque chose qui vient du diable ou qui vient de la chair, immédiatement nous allons le voir, parce que nous sommes en communion avec Dieu. Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu ! Et ils verront aussi dans la lumière de Dieu tout ce qui n'est pas de Dieu.

Et je termine cette première partie en lisant dans 2 Pierre, chapitre 1. Pierre vient de dire aux chrétiens : "Faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, la tempérance, la patience, la piété, l'amour, la charité". Donc il dit aux chrétiens : faites bien tous vos efforts pour que toutes ces choses spirituelles de Dieu soient trouvées en vous avec abondance. Et il ajoute au verset 8 : "Si ces choses là sont en vous avec abondance elles ne vous laisseront pas oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ". C'est ça qui compte : connaître Jésus. "Mais celui en qui ces choses ne sont pas (c'est-à-dire la pureté, l'amour, etc…) celui en qui ces choses ne sont pas est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés". Vous voyez, quand Dieu me donne un cœur pur, il ne faut jamais que j'oublie ce que Jésus a fait pour me donner ce cœur pur. Il m'a purifié par son sang, son sacrifice et je ne dois jamais l'oublier. Si je commence à l'oublier, je suis comme ceux qui ont oublié la purification de leurs anciens péchés. Et ceux-là, ils ne sont plus tournés vers Dieu pour faire tous leurs efforts pour garder ce cœur pur devant le Seigneur. L'impureté revient quand j'oublie d'où j'ai été sorti et ce que Jésus a fait dans mon cœur. Je ne dois pas oublier que j'étais un pécheur qui a été sauvé par grâce et que je dépends entièrement de la grâce de Dieu maintenant pour avoir le cœur pur et pour marcher droit. Je ne dois jamais l'oublier !

La bonne conscience, deuxième ingrédient. J'étais surpris, en faisant cette étude, de constater que très souvent la bonne conscience est associée à la bonne conduite. Si nous avons une bonne conduite nous aurons une bonne conscience. Et ça se comprend dans le fond, parce que si on a une bonne conscience dans le cœur (on a demandé pardon, on a été purifié), et qu'on commence à mal se comporter, on ne va pas avoir une bonne conscience, on va se dire qu'il y a quelque chose qui cloche. J'étais purifié, j'étais sanctifié et je me comporte mal. Je suis méchant, je suis impatient. Et c'est le fait de rester dans cette conduite qui me donne une mauvaise conscience. Regardez dans Actes 23:1. C'est Paul qui est devant le sanhédrin pour être jugé : "Paul, les regards fixés sur le sanhédrin, dit : Hommes frères, c'est en toute bonne conscience que je me suis conduit jusqu'à ce jour devant Dieu…" A ce moment-là il y en a un qui le frappe sur la bouche parce qu'il n'aimait pas ce qu'il venait de dire. Mais Paul dit bien : "c'est en toute bonne conscience que je me suis conduit devant Dieu jusqu'à ce jour". Donc c'est parce qu'il avait une bonne conscience qu'il avait une bonne conduite. C'est ma bonne conduite qui va me montrer si j'ai une bonne conscience. Il ne dit pas "c'est en toute bonne conscience que j'ai reçu le salut de Dieu par la foi en Jésus". Il dit "que je me suis conduit devant Dieu jusqu'à ce jour". Donc nous sommes devant Dieu en tant que chrétiens et tous les jours nous avons une certaine marche, un certain comportement : des paroles, des actions, des gestes, etc… C'est ça ma conduite quotidienne. Et Dieu veut que je me conduise bien avec une bonne conscience. Et c'est ma bonne conscience qui va amener ma bonne conduite. Donc il est très important d'avoir et de garder cette bonne conscience.

Dans Hébreux 13, il y a un autre verset qui nous montre un autre aspect. Au verset 18, l'auteur dit : "Priez pour nous ; car nous croyons avoir une bonne conscience, voulant en toutes choses bien nous conduire". Vous voyez encore le rapport entre les deux. Il dit : Parce que je veux bien me conduire, je crois que j'ai une bonne conscience, ou bien : Je crois que j'ai une bonne conscience parce que je veux bien me conduire. Il connaissait très bien le rapport qu'il y avait entre la bonne conscience et la bonne conduite. Il faut que nous ayons une bonne conscience. Souvent, bien-aimés, nous avons une conduite qui ne va pas, une conduite mauvaise, impatiente, enfin les œuvres de la chair, parce que nous n'avons pas une bonne conscience. Il y a quelque chose dans notre conscience qui est troublée. Nous n'avons pas réglé ça devant Dieu. On a quelque part un poids sur la conscience, et ce poids sur la conscience se traduit par des œuvres mauvaises. Celui qui a la paix du cœur ne va pas avoir des actes impatients, de colère, d'animosité… Alors que celui qui a dans son cœur un poids qui n'a pas été réglé, une inquiétude, des craintes, des doutes, des choses qui troublent sa communion avec Dieu, n'a pas une bonne conscience. Et parce qu'il n'a pas une bonne conscience, il y a une irritation au fond du cœur et cette irritation ou ces choses qui déplaisent à Dieu se traduisent par un mauvais comportement.

Et la bonne conscience, Dieu dit comment l'avoir. Dans 1 Pierre 3:16, je lis à partir du verset 15 : "Sanctifiez dans vos cœurs le Seigneur Dieu, étant toujours prêts à vous défendre avec douceur et respect (s'il vous plaît !) devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous (donc ce n'était pas se défendre pour défendre ses intérêts, mais c'est défendre le Seigneur), et ayant une bonne conscience (Sanctifiez dans vos cœurs le Seigneur en ayant une bonne conscience), afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ceux qui décrient votre bonne conduite en Christ soient couverts de confusion". Vous voyez encore le rapport entre la bonne conscience et la bonne conduite. Il dit : Ayez une bonne conscience, parce que c'est cette bonne conscience qui va vous donner une bonne conduite. Et alors ceux qui vous accusent à tort seront couverts de honte. Ils ne peuvent pas voir votre bonne conscience, mais ils peuvent voir votre bonne conduite. Et c'est comme ça qu'on va montrer aux païens ou à ceux qui nous accusent injustement que nous avons vraiment la bonne conscience avec nous. Nous sommes en paix avec notre conscience. Et il pourra y avoir toutes sortes d'accusations injustes et ils peuvent dire ce qu'ils veulent pour nous calomnier, ils vont être couverts de honte, parce qu'ils ne vont rien trouver de mal dans notre comportement.

Dans 1 Pierre 3:21, il parle de l'eau du baptême et il dit : "Cette eau était une figure du baptême, qui n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve". Ce baptême vous sauve parce que c'est l'engagement d'une bonne conscience. C'est la bonne conscience au départ, qui donne le salut, qui est concrétisé dans le baptême. Cette eau est l'engagement d'une bonne conscience devant Dieu. C'est pourquoi il était important pour les premiers chrétiens (et pour Dieu) d'être baptisés immédiatement quand ils s'engageaient par la foi en Jésus. Tout de suite, parce qu'ils venaient d'avoir une bonne conscience. Ils venaient de confesser leurs péchés, tous leurs péchés. Ils venaient de recevoir le pardon de Dieu. Le Saint-Esprit venait de leur donner la paix du cœur, qu'ils étaient purifiés et sanctifiés. Eh bien maintenant que tu as une bonne conscience, tu vas engager cette bonne conscience envers le Seigneur en passant par le baptême, qui est un signe d'obéissance, et qui va montrer que tu es prêt maintenant à garder cette bonne conscience et à marcher dans l'obéissance. Ce n'est qu'un début ! Il faut que tout le reste suive mais tu as eu cette bonne conscience, alors l'appel du Seigneur c'est : "Entretiens cette bonne conscience constamment par l'obéissance et la repentance".

Dans Hébreux 4:2 : "Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu'à eux (aux hébreux) ; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu'elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l'entendirent". Donc il met encore le rapport entre la foi, la bonne conscience et la pureté. Je lis aussi le verset 3 : "Pour nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, selon qu'il est dit : je jurais dans ma colère : ils n'entreront pas dans mon repos !". Alors quand Dieu parle du repos, moi je mets ça directement en rapport avec la bonne conscience, parce que quand on croit au Seigneur Jésus, qu'on reçoit sa Parole avec foi et qu'on la met en pratique, on est dans le repos de Dieu. Et le repos de Dieu est donné par la bonne conscience. Vous avez remarqué combien, quand on a mauvaise conscience, on n'est pas dans le repos, combien on a le cœur agité, combien on n'est pas paisible ! On n'est pas dans la paix, il y a quelque chose qui ne va pas. Et quand on est dans la paix avec le Seigneur parce qu'on a reçu Sa Parole avec foi, on entre dans le repos de Dieu.

Dans 1 Jean 1:9, voilà comment garder la bonne conscience : "Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité". Si en tant que chrétiens il t'arrive de pécher, tu dois immédiatement confesser ton péché au Seigneur et y renoncer et invoquer le sang de Jésus-Christ qui te purifie. Et si tu conserves le désir d'obéir au Seigneur et de confesser tes péchés chaque fois que Dieu te le montre, tu vas être au bénéfice du sang de Jésus. Et le sang de Jésus va effacer tes péchés. Et tu vas être dans la paix avec Dieu. Ta bonne conscience va être renouvelée et tu vas pouvoir à nouveau marcher dans cette bonne conscience qui te donne l'amour du Seigneur. Si tu n'as pas cette bonne conscience, l'amour du Seigneur ne peut pas vraiment se manifester dans ton cœur. Il faut le sang de Jésus, la confession et la repentance. Et il faut que ça soit quelque chose de permanent !

Dans 1 Timothée 3:8 : "Les diacres aussi doivent être honnêtes, éloignés de la duplicité, des excès de vin, d'un gain sordide, conservant le mystère de la foi dans une conscience pure". Il parle des diacres, en particulier, mais je pense que ça s'applique à tous les chrétiens, et notamment à ceux qui ont un ministère. Il dit ici que la foi est un mystère : "le mystère de la foi". Mais ces mystères nous sont révélés par le Seigneur. Donc nous devons conserver le mystère de la foi dans une conscience pure. Là vous voyez encore le rapport entre la foi sincère et la conscience pure. C'est que la conscience pure nous permet de conserver la foi. Et ce mystère de la foi, c'est ce travail mystérieux que Dieu fait par son Esprit et sa Parole dans nos cœurs pour nous donner la foi, qui est un don de Dieu. Et quand cette foi m'est donnée par mon obéissance à la Parole et par l'action du Saint-Esprit dans mon cœur, je la conserve dans une conscience pure. Si ma conscience n'est pas pure, ma foi en prend un coup et je perds la foi. Jean dira dans sa première épître : "Si votre cœur ne vous condamne pas, vous avez de l'assurance devant Dieu". Si tu as un cœur qui te condamne, tu n'as pas une conscience pure et ta foi n'est pas au niveau où elle devrait être. Donc tout dépend au départ de ma conscience pure. Si le diable essaie de m'accuser par des accusations qui ne viennent pas du Saint-Esprit, je dois pouvoir le discerner, me placer devant Dieu et dire : "Seigneur, je sens quelque chose dans mon cœur qui m'accuse, je me place devant Toi pour que Tu fasses Ta lumière par Ton Saint-Esprit. Je ne veux pas de fausses accusations, de fausses culpabilités qui vont troubler ma bonne conscience devant Toi et qui vont m'empêcher d'avoir Ton amour et Ta foi, comme Tu veux qu'ils soient dans mon cœur". Donc je dois veiller à toute accusation que mon cœur exprime, pour éliminer toutes les accusations qui ne viennent pas vraiment de l'action du Saint-Esprit. Et c'est possible par la lumière du Saint-Esprit dans la prière : "Seigneur, je sens mon cœur qui m'accuse de quelque chose. Est-ce que ça vient vraiment de Toi ?" En effet, il se peut que mon coeur m'accuse à tort, pour des choses qui ne sont pas des accusations de Dieu parce que j'ai un cœur faible encore, parce que je ne me suis pas bien établi dans la Parole. Je dois rechercher devant le Seigneur à avoir une conviction ferme devant Dieu. La conviction participe de la bonne conscience. Si j'ai une conviction, même si cette conviction doit évoluer par la suite, parce que je vais recevoir davantage de lumière de Dieu, cette conviction me donne une bonne conscience. Il y a des chrétiens dont la foi est encore faible, ils ne vont pas manger par exemple des viandes sacrifiées aux idoles ou ils ne vont pas manger des choses comme cela. Mais Paul dira dans 1 Corinthiens : Moi je me sens libre vis-à-vis de ces choses. Il dira : Je me sens libre, parce que ça ne me donne pas mauvaise conscience de le faire. Et comme Paul, je suis libre, mais je ne vais pas le faire devant un chrétien qui a la conscience faible, parce que je vais lui donner mauvaise conscience. Il va le faire comme moi, parce que je le fais, mais il ne sera pas dans la conviction. Et parce qu'il n'est pas dans la conviction, il va pécher. Et je vais perdre un frère en Christ qui ne marche pas dans la conviction parce que j'aurai été une pierre d'achoppement pour lui. Alors, il ne faut pas que ma liberté soit une pierre d'achoppement pour les autres. Il ne faut pas que ma bonne conscience, libre devant Dieu, soit une pierre d'achoppement pour ceux qui n'ont pas encore cette conviction de la part du Seigneur.

Alors vous voyez la différence entre une mauvaise conscience qui vient vraiment d'un péché (que le Seigneur veut me montrer pour que je l'amène à la repentance et que je l'amène au sang de Jésus pour effacer ce péché), et la mauvaise conscience qui vient d'un cœur faible qui l'accuse, d'une foi faible, qui n'a pas encore des convictions bien établies sur certaines choses. Et le Seigneur ne nous demande pas le même traitement pour les deux cas. Dans le premier cas, c'est la repentance et la confession. Dans le deuxième cas, c'est m'approcher du Seigneur pour qu'Il fasse la lumière par Son Esprit et Sa Parole, et pour que j'aie une conviction pour me permettre de faire les choses avec un cœur droit.

Alors la foi sincère maintenant, dernier point. Là je vais être peut-être plus bref, parce que ce n'est pas une étude sur la foi qu'on veut faire, c'est simplement pour montrer l'importance d'avoir une foi sincère. La foi sincère, la plus simple définition que je peux donner, c'est une confiance tranquille en Dieu. C'est ça la foi sincère, c'est une confiance paisible et tranquille en Dieu. Ça implique que je connaisse Dieu et Sa Parole. Plus je vais connaître Dieu, Son amour, Sa miséricorde, Sa grandeur et Ses plans pour moi, plus je vais connaître Sa Parole, et plus la foi tranquille et confiante va grandir dans mon cœur. La foi ce n'est pas quelque chose qui demande en moi un effort, une tension nerveuse. C'est quelque chose de paisible et de tranquille. Et je dois chercher à avoir ce calme et cette paix du cœur en matière de foi, parce que tout m'est donné par le Seigneur comme un don par Jésus-Christ. Et cette foi tranquille ouvre la porte à toutes les bénédictions de Dieu. C'est par la foi que nous avons le salut, la guérison, la délivrance, parce que tout m'est donné par grâce, par la foi pour que ce soit par grâce. Donc Dieu demande que j'ai une foi sincère, parce qu'Il veut me donner tout Son héritage céleste. Et Il le donne à tous ceux qui ont un cœur d'enfant, comme des petits enfants qui ont une foi tranquille, paisible et sincère. Et cette foi-là, tranquille et paisible ouvre la porte à toute les grâces de Dieu, à toutes les bénédictions du Seigneur. Le juste vivra par la foi. Alors on voit les rapports étroits entre le cœur pur, la justice et la foi. Une confiance sincère en Dieu.

Je lirai dans 1 Pierre 1:21 : "En sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu". On dit souvent que la foi vient de la Parole de Dieu, c'est sûr. Ma foi vient de ce que j'entends, et ce que j'entends vient de la Parole de Christ. Mais ce que j'entends de la Parole de Christ ne va pas produire vraiment de l'effet en moi si ma confiance n'est pas au départ sur Dieu. Même si je ne connais pas encore toutes les voies de Dieu, même s'Il ne s'est pas pleinement révélé à moi, je dis : "Seigneur je sais que Tu es parfait, je sais que Tu existes, que Tu es parfait, je décide de mettre ma confiance en Toi. Ma foi repose sur Toi, Seigneur, Tu vas tout m'expliquer, Tu vas tout me montrer". Je suis attristé dans mon cœur, quand je vois un chrétien qui traverse des expériences difficiles, des maladies qui durent, et où on ne voit pas de réponse de Dieu tout de suite, quand je sens monter dans leur cœur de l'amertume envers Dieu. Ils commencent petit à petit à accuser Dieu, à dire : "Mais Seigneur, quand même, si j'étais à Ta place, il y a longtemps que je serais intervenu, moi. Si je voyais mon enfant souffrir comme ça, je serais intervenu tout de suite, puisque je sais que Tu peux le faire. Pourquoi tu ne le fais pas ?" Déjà, c'est une accusation contre Dieu. Ça veut dire que ma foi n'est pas posée entièrement sur Dieu. Et si ma foi n'est pas posée entièrement sur Dieu, ce n'est pas une foi sincère. Je dois avoir confiance au départ en Dieu, même si je ne comprends au départ rien de ce qui se passe, je dois dire : "Seigneur ma foi est en Toi, je veux chercher à comprendre, Tu vas m'expliquer mais déjà au départ, Tu es parfait dans tout ce que Tu fais. Je ne peux rien Te reprocher, je ne peux faire aucune accusation contre Toi." Pour qu'il y ait une foi sincère, il faut qu'il y ait ni crainte, ni doute dans mon cœur. Dans Marc 4:40, Jésus dit à ses disciples : "Pourquoi avez-vous ainsi si peur ? Comment n'avez-vous pas de foi ?", c'était dans la barque et la tempête. Jésus dormait. Lui était dans une foi parfaite. Mais les disciples voyaient que la barque commençait à prendre l'eau, ils allaient mourir et ils secouent Jésus, Le réveille. Et Jésus dit, après avoir calmé la mer d'une parole : "Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n'avez-vous pas de foi ?". Vous voyez le rapport entre l'incrédulité, la peur. C'est ici la peur, et le manque de foi. Si tu veux avoir une foi sincère, il faut éliminer de ton cœur les craintes. Comment éliminer de ton cœur les craintes ? En faisant confiance à Dieu ! Une confiance d'enfant, qui dit : "Seigneur, je suis peut être dans la pire des épreuves en ce moment, mais je suis Ton enfant. Tu as une solution pour moi, Tu vas me la montrer." Combien de fois on passe par des épreuves difficiles ! Le Seigneur est toujours là avec nous, Il nous aime toujours autant, Il ne nous lâche pas. Mais Il demande d'éliminer la crainte, l'angoisse de notre cœur. Parce qu'on a un Père qui nous aime, qui est bon, et qui a pour nous un plan merveilleux. Faisons-lui confiance !

En ce qui concerne les doutes, le Seigneur dit dans Matthieu 21, au verset 21, à propos du figuier : "Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et que vous ne doutiez pas, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce figuier, mais quand vous diriez à cette montagne : ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, cela se ferait. Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez."
Une foi sincère c'est une foi qui ne doute pas, encore une fois comme la confiance d'un enfant. Et ça c'est quelque chose qu'on doit sentir en nous. Est-ce que nous avons des craintes ? Est-ce que nous avons des doutes ? Ça nous arrive, j'en suis sûr, très souvent, d'avoir des craintes et des doutes. On voit quelque chose se passer, puis on commence à craindre quelque chose de pire qui risque d'arriver, et on a des doutes. Est-ce que vraiment Jésus va manifester ce qu'Il a promis dans cette situation que je suis en train de vivre. Le Seigneur me demande de me rapprocher de Lui et de Sa Parole pour éliminer les doutes, éliminer les craintes. Même si nous ne savons pas ce qui va se passer, même s'il risque de se passer encore des choses pénibles, disons : "Seigneur, j'ai mon cœur en paix, je prie de tout mon cœur et je Te fais confiance. Seigneur, montre-moi comment éliminer ces doutes et ces craintes de mon cœur". Et Dieu nous dit comment le faire : en appuyant ma foi sur Lui, et en méditant Sa Parole pour la mettre en pratique. Pas de crainte, aucun doute. "C'est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut. C'est dans le calme et la confiance que sera votre force." Esaïe 30:15. On a prié, on a fait tout ce qu'il fallait, on connaît notre Dieu. Et quand on connaît notre Dieu, on sait qu'Il ne laisse pas tomber Ses enfants. Il a toujours un plan parfait pour eux.

Alors, cette foi sincère, il ne faut pas oublier qu'elle doit se voir dans mes œuvres et dans mon comportement ! Dans Jacques 2:17, il dit que la foi sans les œuvres est morte. Mais une foi sincère va se voir dans la manière dont j'agis. Si mon cœur est en paix, mon cœur est tranquille et je fais confiance à Dieu. Je ne vais pas frétiller comme un poisson hors de l'eau, dans l'inquiétude et dans l'angoisse pour savoir ce qui va se passer. Je vais prouver dans mes œuvres et dans mon comportement que ma foi est sincère. C'est la foi dont Paul parle dans 1 Thessaloniciens 1:3 : "Nous rendons continuellement grâce à Dieu pour vous, faisant mention de vous dans nos prières, nous rappelant sans cesse l'œuvre de votre foi, le travail de votre amour, et la fermeté de votre espérance dans le Seigneur." L'œuvre de votre foi ! Ça veut dire que si cette foi est sincère dans ton cœur, elle va se traduire par un comportement, une œuvre, une action. Tu ne peux pas dire : j'ai une foi sincère, si tu fais des choses contraires à la foi. Tu ne peux pas dire : j'ai une foi sincère, si tu montres par tes actions que tu n'es pas dans la foi. "Nous rappelant sans cesse l'œuvre de votre foi" et il ajoute : " le travail de votre amour". L'amour aussi se prouve par des actes, par un travail, puisque la foi est agissante par l'amour. Galates 5:6 : "la foi est agissante par l'amour". Cette foi sincère, Dieu nous la donne par Son Esprit et Sa Parole, c'est un don de Dieu. Mais le Seigneur la purifie constamment dans nos vies, parce qu'elle n'est pas manifestée à l'état pur dès le départ de notre vie chrétienne. Ça demande une communion de plus en plus grande avec le Seigneur et avec Sa Parole. Mais le Seigneur la purifie par l'épreuve, il ne faut jamais oublier ça ! Et le Seigneur purifie notre foi pour la rendre sincère par l'épreuve. Il la purifie, c'est un moyen de purifier notre foi.

Je lirai dans 1 Pierre 1, à partir du verset 6 : "C'est là ce qui fait votre joie (puisque vous êtes gardés par la foi pour votre salut), quoique maintenant, puisqu'il le faut (c'est une nécessité que tu passes par des épreuves), vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, pour que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable, qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, quand Jésus-Christ apparaîtra." Dieu nous donne une fois pour toute Sa foi à Lui, mais Il veut que cette foi soit pure. C'est encore une autre mot pour sincère : une foi sincère c'est une foi pure. Donc si je veux que ma foi se purifie, je dois accepter les épreuves que le Seigneur va permettre pour moi pour qu'elle soit purifiée. Si ma confiance est placée dans le Seigneur, si je connais Sa Parole et si je connais le Seigneur, je ne vais pas être rebuté par l'épreuve, elle ne va pas avoir un effet destructeur dans ma vie. Elle aura un effet destructeur si je ne fais pas confiance au Seigneur, parce que je vais couler. Mais l'épreuve que Dieu va permettre dans ma vie n'aura pas un effet destructeur, elle va au contraire purifier ma foi. Ça va être pour moi une occasion de m'appuyer encore plus sur le Seigneur et Sa Parole. Et je vais voir Dieu agir, et ça va purifier ma foi parce que je vais pouvoir aller plus loin encore jusqu'à l'épreuve suivante. Il le faut, bien-aimés ! C'est par beaucoup de tribulations que nous devons entrer dans le royaume de Dieu.

Dans Actes 14:22, nous voyons Paul qui exhorte les chrétiens en : "fortifiant l'esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c'est par beaucoup de tribulations qu'il nous faut entrer dans le royaume de Dieu." Dans Jean 16:33, Jésus nous a dit : "Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage, j'ai vaincu le monde." Si notre cœur est attaché au Seigneur et à Sa Parole, nous allons traverser les tribulations en souffrant, parce que ce n'est pas agréable, mais les yeux sur le Seigneur et Sa Parole, dans une fois sincère et confiante et tranquille. Je vais traverser les tribulations, ça va être l'occasion pour moi de purifier ma foi et je vais en sortir avec une foi purifiée comme l'or qui passe au feu. Et je vais être capable d'aller plus loin avec Dieu et de manifester encore plus l'amour du Seigneur. Mais si je traverse l'épreuve avec une foi qui n'est pas sincère, avec des doutes et des craintes vis-à-vis du Seigneur, si je n'ai pas réglé ça immédiatement devant le Seigneur quand l'épreuve commence, l'épreuve ne va pas purifier ma foi, l'épreuve va au contraire détruire ma foi parce que je ne suis pas dans la foi au départ avec le Seigneur. Il faut bien faire attention à la manière dont nous prenons les épreuves : sans murmure, sans révolte contre Dieu. Il ne faut pas que ces choses soient dans nos cœurs parce que sinon ça va nous détruire.

"Les regards fixés sur Jésus, le chef et le consommateur de ma foi" (Hébreux 12:2). Tu veux avoir une foi sincère, là encore de même que mon cœur se purifie en regardant Jésus, de même que ma bonne conscience m'est donnée par le sang du Seigneur Jésus et Son œuvre à la croix, je vais purifier ma foi en gardant le regard sur Jésus. "Le consommateur de la foi", en français moderne ça veut dire "celui qui est l'auteur de ma foi, et celui qui l'amène à la perfection". C'est ça que ça veut dire : Ayez les regards sur Jésus, le chef, l'auteur et le consommateur de ma foi, celui qui la mène à la perfection. Tu veux avoir une foi sincère, fais de Jésus ton seul amour, ton seul centre d'intérêt, de recherche, aie les regards sur Jésus, c'est Lui qui te donne la foi, c'est Lui qui la mène à la perfection.

Et si ces trois éléments : le cœur pur, la bonne conscience et la foi sincère, calme et tranquille sont dans mon cœur, à ce moment-là, comme Paul dit à Timothée, l'amour va être produit, le véritable amour du Seigneur. Et l'amour va être produit dans ma vie comme résultat naturel de l'action des trois éléments dont nous venons de parler. L'amour de Dieu va se manifester, parce que la pureté est dans mon cœur, parce que la bonne conscience est dans mon cœur, dans mon être intérieur, parce que la foi sincère est dans mon cœur. Le résultat ne peut pas manquer. Aimons-nous les uns les autres comme Il nous a aimés. Il faut que tu saches que Dieu t'a aimé comme Il aime Christ. Le Seigneur te dit : Aime tes frères et tes sœurs, ta femme, ton mari, tous les pécheurs, ceux qui te trahissent, ceux qui te persécutent, aime-les de l'amour de Jésus, comme Il nous a aimés, en disant : "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font". Cet amour merveilleux de 1 Corinthiens 13, qui supporte tout, qui croit tout, qui est patient, qui est bon, qui est plein de bon fruit et de miséricorde, va couler dans ta vie, si tu prends soin de garder un cœur pur devant Dieu, une bonne conscience devant Dieu et une foi sincère en Dieu. L'amour va en découler. Amen. Alléluia.



Vous pouvez obtenir la cassette audio de ce message, et d'autres encore, en écrivant à

 

Source de Vie - La Grotte - 48370 St Germain de Calberte - France


ou par e-mail à : mail@sourcedevie.com

Vous recevrez gratuitement en retour, et sans aucun engagement, le catalogue des cassettes audio disponibles. Pour aller plus vite, vous pouvez également imprimer le catalogue des cassettes audio disponibles à partir de ce site Internet, sur la page : Commandes de cassettes audio.