Source de Vie - Lire la Bible "L'enseignement du sage est une source de vie, pour détourner des pièges de la mort." La Bible - Proverbes 13:14

Lire la Bible

Les Psaumes


Accueil Enseignements Bible Services

De à
Version

Les Psaumes

- chapitre 39 -

Enlever Louis Segond

Enlever David Martin

Enlever Ostervald

Comparer avec Darby

Comparer avec Abbé Crampon

Comparer avec King James

Comparer avec American std

Comparer avec Easy to read

Comparer avec Diodati

 Louis SegondOstervaldDavid Martin
1(39 :1) Au chef des chantres. A Jeduthun, Psaume de David. (39 :2) Je disais : Je veillerai sur mes voies, De peur de pécher par ma langue ; Je mettrai un frein à ma bouche, Tant que le méchant sera devant moi.Au maître-chantre, à Jéduthun. Psaume de David. J'ai dit: Je prendrai garde à mes voies, afin de ne pas pécher par ma langue; je mettrai un frein à ma bouche, tant que le méchant sera devant moi.Psaume de David, donné au maître chantre, savoir à Jéduthun. J'ai dit: Je prendrai garde à mes voies, afin que je ne pèche point par ma langue; je garderai ma bouche avec une muselière, pendant que le méchant sera devant moi.
2(39 :3) Je suis resté muet, dans le silence ; Je me suis tu, quoique malheureux ; Et ma douleur n'était pas moins vive.Je suis resté muet, dans le silence; je me suis abstenu de parler, même pour le bien; et ma douleur s'est augmentée.J'ai été muet sans dire mot, je me suis tu du bien; mais ma douleur s'est renforcée.
3(39 :4) Mon coeur brûlait au dedans de moi, Un feu intérieur me consumait, Et la parole est venue sur ma langue.Mon coeur s'est échauffé au-dedans de moi; ma méditation s'est embrasée comme un feu; ma langue a parlé:Mon coeur s'est échauffé au-dedans de moi, et le feu s'est embrasé en ma méditation; j'ai parlé de ma langue, disant:
4(39 :5) Éternel ! dis-moi quel est le terme de ma vie, Quelle est la mesure de mes jours ; Que je sache combien je suis fragile.Éternel, fais-moi connaître ma fin et quelle est la mesure de mes jours; que je sache combien courte est ma durée.Eternel! donne-moi à connaître ma fin, et quelle est la mesure de mes jours; fais que je sache de combien petite durée je suis.
5(39 :6) Voici, tu as donné à mes jours la largeur de la main, Et ma vie est comme un rien devant toi. Oui, tout homme debout n'est qu'un souffle. -Pause.Voilà, tu as réduit mes jours à la mesure de quatre doigts, et ma durée est devant toi comme un rien; oui, tout homme debout sur la terre n'est que vanité! Sélah (pause).Voilà, tu as réduit mes jours à la mesure de quatre doigts, et le temps de ma vie est devant toi comme un rien; certainement ce n'est que pure vanité de tout homme, quoiqu'il soit debout. Sélah.
6(39 :7) Oui, l'homme se promène comme une ombre, Il s'agite vainement ; Il amasse, et il ne sait qui recueillera.Oui, l'homme se promène comme une ombre; oui, c'est en vain qu'on s'agite; on amasse des biens, et on ne sait qui les recueillera.Certainement l'homme se promène parmi ce qui n'a que de l'apparence; certainement on s'agite inutilement; on amasse des biens, et on ne sait point qui les recueillera.
7(39 :8) Maintenant, Seigneur, que puis-je espérer ? En toi est mon espérance.Et maintenant, qu'ai-je attendu, Seigneur? Mon espoir est en toi.Or maintenant qu'ai-je attendu, Seigneur? mon attente est à toi.
8(39 :9) Délivre-moi de toutes mes transgressions ! Ne me rends pas l'opprobre de l'insensé !Délivre-moi de toutes mes transgressions, et ne m'expose pas à l'opprobre de l'insensé!Délivre-moi de toutes mes transgressions, et ne permets point que je sois en opprobre à l'insensé.
9(39 :10) Je reste muet, je n'ouvre pas la bouche, Car c'est toi qui agis.Je me suis tu, je n'ouvre pas la bouche, parce que c'est toi qui l'as fait.Je me suis tu, et je n'ai point ouvert ma bouche, parce que c'est toi qui l'as fait.
10(39 :11) Détourne de moi tes coups ! Je succombe sous les attaques de ta main.Détourne de moi tes châtiments! Je me consume sous les coups de ta main.Retire de moi la plaie que tu m'as faite; je suis consumé par la guerre que tu me fais.
11(39 :12) Tu châties l'homme en le punissant de son iniquité, Tu détruis comme la teigne ce qu'il a de plus cher. Oui, tout homme est un souffle. -Pause.Lorsque tu châties l'homme en le reprenant pour son péché, tu consumes comme la teigne ce qu'il a de plus précieux. Oui, tout homme n'est que vanité! (Sélah.)Aussitôt que tu châties quelqu'un, en le censurant à cause de son iniquité, tu consumes sa beauté comme la teigne; certainement tout homme est vanité: Sélah.
12(39 :13) Écoute ma prière, Éternel, et prête l'oreille à mes cris ! Ne sois pas insensible à mes larmes ! Car je suis un étranger chez toi, Un habitant, comme tous mes pères.Éternel, écoute ma requête; prête l'oreille à mon cri, ne sois pas sourd à mes larmes! Car je suis un étranger chez toi, un voyageur comme tous mes pères.Eternel, écoute ma requête, et prête l'oreille à mon cri, et ne sois point sourd à mes larmes; car je suis voyageur et étranger chez toi, comme ont été tous mes pères.
13(39 :14) Détourne de moi le regard, et laisse-moi respirer, Avant que je m'en aille et que ne sois plus !Détourne de moi ton regard, et que je reprenne mes forces, avant que je m'en aille et que je ne sois plus.Retire-toi de moi, afin que je reprenne mes forces, avant que je m'en aille, et que je ne sois plus.

© Source de Vie - Toute reproduction autorisée et encouragée sous réserve de citer http://www.sourcedevie.com/paginahome.htm
- Dernière mise à jour le 18/02/2015 -