Source de Vie - Lire la Bible "L'enseignement du sage est une source de vie, pour détourner des pièges de la mort." La Bible - Proverbes 13:14

Lire la Bible

Les Psaumes


Accueil Enseignements Bible Services

De à
Version

Les Psaumes

- chapitre 139 -

Enlever Louis Segond

Enlever David Martin

Enlever Ostervald

Comparer avec Darby

Comparer avec Abbé Crampon

Comparer avec King James

Comparer avec American std

Comparer avec Easy to read

Comparer avec Diodati

 Louis SegondOstervaldDavid Martin
1Au chef des chantres. De David. Psaume. Éternel ! tu me sondes et tu me connais,Au maître-chantre. Psaume de David. Éternel, tu m'as sondé, et tu m'as connu.Psaume de David, donné au maître chantre. Eternel, tu m'as sondé, et tu m'as connu.
2Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève, Tu pénètres de loin ma pensée ;Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève; tu découvres de loin ma pensée.Tu connais quand je m'assieds et quand je me lève; tu aperçois de loin ma pensée.
3Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies.Tu vois quand je marche et quand je me couche; tu connais parfaitement toutes mes voies.Tu m'enceins, soit que je marche, soit que je m'arrête; et tu as accoutumé toutes mes voies.
4Car la parole n'est pas sur ma langue, Que déjà, ô Éternel ! tu la connais entièrement.Même avant que la parole soit sur ma langue, voici, ô Éternel, tu la connais tout entière.Même avant que la parole soit sur ma langue, voici, ô Eternel! tu connais déjà le tout.
5Tu m'entoures par derrière et par devant, Et tu mets ta main sur moi.Tu me tiens serré par-derrière et par-devant, et tu as mis ta main sur moi.Tu me tiens serré par derrière et par devant, et tu as mis sur moi ta main.
6Une science aussi merveilleuse est au-dessus de ma portée, Elle est trop élevée pour que je puisse la saisir.Science trop merveilleuse pour moi, si élevée que je n'y puis atteindre!Ta science est trop merveilleuse pour moi, et elle est si haut élevée, que je n'y saurais atteindre.
7Où irais-je loin de ton esprit, Et où fuirais-je loin de ta face ?Où irais-je loin de ton Esprit, et où fuirais-je loin de ta face?Où irai-je loin de ton Esprit; et où fuirai-je loin de ta face?
8Si je monte aux cieux, tu y es ; Si je me couche au séjour des morts, t'y voilà.Si je monte aux cieux, tu y es; si je me couche au Sépulcre, t'y voilà.Si je monte aux cieux, tu y es; si je me couche au sépulcre, t'y voilà.
9Si je prends les ailes de l'aurore, Et que j'aille habiter à l'extrémité de la mer,Si je prends les ailes de l'aube du jour, et que j'aille habiter au bout de la mer,Si je prends les ailes de l'aube du jour, et que je me loge au bout de la mer;
10Là aussi ta main me conduira, Et ta droite me saisira.Là même, ta main me conduira, et ta droite me saisira.Là même ta main me conduira, et ta droite m'y saisira.
11Si je dis : Au moins les ténèbres me couvriront, La nuit devient lumière autour de moi ;Si je dis: Au moins les ténèbres me couvriront; la nuit devient lumière autour de moi;Si je dis: au moins les ténèbres me couvriront; la nuit même sera une lumière tout autour de moi.
12Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, La nuit brille comme le jour, Et les ténèbres comme la lumière.Les ténèbres mêmes ne sont pas obscures pour toi, et la nuit resplendit comme le jour; les ténèbres sont comme la lumière.Même les ténèbres ne me cacheront point à toi, et la nuit resplendira comme le jour, et les ténèbres comme la lumière.
13C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tissé dans le sein de ma mère.Car c'est toi qui as formé mes reins, qui m'as façonné dans le sein de ma mère.Or tu as possédé mes reins dès-lors que tu m'as enveloppé au ventre de ma mère.
14Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.Je te loue de ce que j'ai été fait d'une étrange et merveilleuse manière; tes oeuvres sont merveilleuses, et mon âme le sait très bien.Je te célébrerai de ce que j'ai été fait d'une si étrange et si admirable manière; tes oeuvres sont merveilleuses, et mon âme le connaît très-bien.
15Mon corps n'était point caché devant toi, Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.Mes os ne t'étaient point cachés, lorsque j'étais formé dans le secret, ouvré comme un tissu dans les lieux bas de la terre.L'agencement de mes os ne t'a point été caché, lorsque j'ai été fait en un lieu secret, et façonné comme de broderie dans les bas lieux de la terre.
16Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient ; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu'aucun d'eux existât.Tes yeux m'ont vu, lorsque j'étais comme une masse informe, et sur ton livre étaient inscrits tous les jours qui m'étaient réservés, quand aucun d'eux n'existait.Tes yeux m'ont vu quand j'étais comme un peloton, et toutes ces choses s'écrivaient dans ton livre aux jours qu'elles se formaient, même lorsqu'il n'y en avait encore aucune.
17Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que le nombre en est grand !Que tes pensées me sont précieuses, ô Dieu, et combien le nombre en est grand!C'est pourquoi, ô Dieu Fort! combien me sont précieuses les considérations que j'ai de tes faits, et combien en est grand le nombre!
18Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable. Je m'éveille, et je suis encore avec toi.Les veux-je compter? Elles sont plus nombreuses que le sable. Suis-je réveillé? Je suis encore avec toi.Les veux-je nombrer? elles sont en plus grand nombre que le sablon. Suis-je réveillé? je suis encore avec toi.
19O Dieu, puisses-tu faire mourir le méchant ! Hommes de sang, éloignez-vous de moi !O Dieu, ne feras-tu pas mourir le méchant? Hommes de sang, éloignez-vous de moi!Ô Dieu! ne tueras-tu pas le méchant? c'est pourquoi, hommes sanguinaires, retirez-vous loin de moi.
20Ils parlent de toi d'une manière criminelle, Ils prennent ton nom pour mentir, eux, tes ennemis !Ils parlent de toi pour mal faire; tes ennemis jurent faussement par ton nom.Car ils ont parlé de toi, en pensant à quelque méchanceté; ils ont élevé tes ennemis en mentant.
21Éternel, n'aurais-je pas de la haine pour ceux qui te haïssent, Du dégoût pour ceux qui s'élèvent contre toi ?Éternel, ne haïrais-je pas ceux qui te haïssent? N'aurais-je pas horreur de ceux qui s'élèvent contre toi?Eternel, n'aurais-je point en haine ceux qui te haïssent; et ne serais-je point irrité contre ceux qui s'élèvent contre toi?
22Je les hais d'une parfaite haine ; Ils sont pour moi des ennemis.Je les hais d'une parfaite haine; je les tiens pour mes ennemis.Je les ai haïs d'une parfaite haine; ils m'ont été pour ennemis.
23Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées !Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur; éprouve-moi, et connais mes pensées.Ô Dieu Fort! sonde-moi, et considère mon coeur; éprouve-moi, et considère mes discours.
24Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !Vois si je suis dans une voie d'injustice, et conduis-moi dans la voie de l'éternité!Et regarde s'il y a en moi aucun dessein de chagriner autrui; et conduis-moi par la voie du monde.

© Source de Vie - Toute reproduction autorisée et encouragée sous réserve de citer http://www.sourcedevie.com/paginahome.htm
- Dernière mise à jour le 18/02/2015 -